Aujourd'hui, nous sommes le Dim 20 Mai - 21:16.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Attention Propriété Privée!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mildred Morgan

avatar

ϟ SCENARISTE DU FORUM

à propos

Date d'inscription : 03/09/2011
Âge : 35 ans
$$ : 3988
Messages : 729
Localisation : Boston
Emploi du perso : Propriétaire de Concession
Humeur : Machiavélique!

IDENTITÉ
SITUATION
: Célibataire
INVENTAIRE
:
RELATIONS
:

MessageSujet: Attention Propriété Privée!   Mer 7 Sep - 9:06


Culminant à son zénith, un soleil de plomb finit par frapper de toute sa chaleur les plaines désertique du Colorado. La végétation commença à se replier peu à peu sur elle-même comme pour mieux s'aggripper et retenir les quelques zones d'humidité qui s'évaporait doucement. La faune de ces contrées sauvages tentaient elle aussi de s'abriter dans des terriers aménagés ou sous des amas de branchages. Nul doute que ce n'était pas une heure à sillonner les chemins arides de cette partie de l'ouest américain!
Et pourtant...
Aussi incroyable que cela puisse paraître, une diligence noire comme l'ébène, tirée par deux chevaux de la même couleur, avançait tant bien que mal sur le sol caillouteux des plaines du Colorado. Encadrée par plusieurs cavaliers, cet étrange carrosse obscur était mené de vive voix par un cocher qui frappait tour à tour les deux montures. Il paraissait préférable de ne point prendre trop de vitesse, car bien que cerclé de fer, les roues ne résisteraient pas bien longtemps aux affres caillouteux de cette route peu fréquentée. Même les chevaux des cavalier donnaient l'impression de calculer constamment le meilleur point de chute pour leurs lourds sabots. La diligence finit par brinqueballer à un tel point qu'une voix aussi glaçante que sévère finit par jaillir de l'intérieur :

"Cocher! Veuillez stopper! Je souhaite quitter cette carriole de malheur!"

L'homme ne se fit pas invectiver une seconde fois, et tira sur les rênes de ses montures pour stopper la diligence. Un silence pesant s'installa alors, l'ensemble de la cohorte fixant avec inquiétude la porte du fiacre. Cette dernière finit par s'ouvrir lentement, dévoilant une belle femme blonde, dont les vêtements obscurs étaient en raccord avec son moyen de transport. Son allure altière et sa beauté glaciale lui conférait une certaine noblesse qui contrastait avec la rudesse des paysages aux alentours. La femme posa son regard sombre sur l'horizon comme pour y déchiffrer un quelconque message dissimulé. Signe de la chaleur accablante qui régnait à l'intérieur de la diligence, quelques gouttes de sueur perlaient sur le front de la jeune femme. Elle retira un large chapeau noir, à la mode de l'époque, et épongea son front à l'aide d'une fine étoffe en soie. Un homme bedonnant à petite lunette finit par s'approcher, faisant stopper sa monture à quelque pas de la dame, pour lui adresser la parole.

"Veuillez excuser l'état désastreux de nos routes Miss Morgan, mais nous sommes presque arrivés à destination. Vos terres se trouvent juste au détour de cette petite colline que vous voyer la-bas..."

Mildred Morgan tourna alors son regard froid vers son interlocuteur pour lui infliger une cinglante réponse en guise d'avertissement.

"Je le sais pauvre imbécile! Je connais chacune des pierres de ce domaine! Je souhaite juste continuer à dos de monture, plutôt que de supporter la chaleur insupportable de cette maudite diligence!"

Le petit homme bedonnant s'écrasa sur sa selle, comme pour mieux s'abriter du regard courroucé de la tigresse blonde. Il fit un bref signe à deux hommes afin que ceux-ci apportent un cheval à la dame pour qu'elle puisse le monter. Avec une élégance remarquable, soulignant un apprentissage équestre déjà ancien, Mildred Morgan grimpa sur sa blanche monture avec aplomb. D'un signe de la tête, elle indiqua à la cohorte de redémarrer. La longue marche continua pendant près d'une heure, et le visage de Mildred Morgan semblait reprendre des couleurs. Nul doute que les mouvements saccadés de la diligence lui avaient provoqué un haut-le-cœur, et elle paraissait plus sereine d'évoluer à l'air libre sur ses chemins de rocaille. Toutefois la chaleur torride des lieux la faisait encore souffrir, lorsqu'elle fut attirée par un petit reflet miroitant au creux d'un petit vallon de verdure. Mildred Morgan scruta celui-ci avec plus d'attention et vit une petite rivière qui coulait en contrebas, elle fit à nouveau un signe de la main à la cohorte mais cette fois-ci pour demander un bref arrêt. Elle s'adressa à ses hommes.

"Poursuivez sans moi, je vais juste me rafraichir quelque peu!"


Un des hommes armés dont le visage était bardé d'une inquiétante cicatrice de brulure s'approcha pour lui demander :

"Vous voulez que je vous accompagne, Miss Morgan?"

"Voyons Gordon! Tu sais bien que je ne suis pas le genre de femme à ne pas savoir me défendre! Et puis je me sens chez moi ici! Ce sont mes terres! Alors ne t'inquiètes pas!" répondit de manière complice la jeune femme blonde.

L'homme inclina la tête, et reprit la tête de la cohorte qui reprit tranquillement son train en avant. Mildred Morgan attacha son cheval à un petit arbuste, et entreprit de descendre le petit vallon en direction de la rivière qu'elle entendait chanter en contrebas. Elle prit soin d'emporter avec elle un fusil de marque winchester, signe que dans l'ouest, même chez soi, on ne sent pratiquement jamais en sécurité. Bien que le sentier qui conduisait en contrebas soit quelque peu pentu, elle réussit à descendre sans encombre et se dirigea vers les flots limpides de la petites rivière. Elle s'y agenouilla pour boire quelques gorgées au creux de sa main et s'asperger le front et le visage d'eau rafraichissante...
Mais soudain ses yeux se braquèrent sur le reflet de l'eau ou une forme sombre se dessina derrière elle. En un geste aussi vif que l'éclair, elle se retourna pour braquer de son fusil l'inconnu qui se tenait devant elle!
D'une voix déterminée ou ne transparaissait pas sa brusque montée d'adrénaline, elle demanda :

"Que fais-tu sur mes terres étranger!?"

Pendant un instant qui parut une éternité, seul le bruissement de l'eau lui apporta une réponse...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saint-elmo.forumactif.pro/t121-mildred-morgan http://saint-elmo.forumactif.pro/t128-mildred-morgan http://saint-elmo.forumactif.pro/t109-mildred-morgan
Invité



Invité

à propos


MessageSujet: Re: Attention Propriété Privée!   Ven 9 Sep - 18:49

Spoiler:
 

Encore une journée d’été dans les plaines du Colorado. Une journée comme toutes les autres, le soleil brûlait inlassablement ceux qui s’y exposaient trop longtemps. Le jeune homme se redressa. Etorchant les gouttes de sueur qui perlaient sur son front, il leva le regard au ciel : pas le moindre nuage en vue qui pourrait mettre fin - au moins temporairement - à cette chaleur. C‘était déjà le milieu de la journée, et bien qu’il avait commencé à fouiller la rivière peu après le lever du soleil, il n’avait toujours pas trouvé de l’or. Ce n’était pas vraiment quelque chose d’anormal, il arrivait que l’on passait des jours, voir des semaines sans rien trouver. Soupirant, il finit de décider de se reposer pendant les heures les plus chaudes de la journée. Empoignant son matériel, il sortit de l’eau où il s’était jusqu’alors enfoncé jusqu’au genou, retrouvant alors sa maison qui ne se trouvait qu’à un quart de lieu d’ici. Enfin, maison était un bien grand mot. Une simple cabane, indigne d’un seul regard pour les plus riches. Mais cela lui suffisait pour vivre. Après tout, il avait un toit par-dessus sa tête, c’était bien plus qu’il avait eu lors de son départ du Kansas.
Mais la chaleur à l’intérieur de la cabane était étouffante, si bien que le jeune chercheur d’or ne tarda pas à ressortir, où il fut accueilli par un hennissement. Dans un enclos provisoire se trouvait un étalon quarter horse, une des seules choses qui restaient à Will de sa vie d’avant. A l’époque, il lui avait encore été facile de s’offrir un tel plaisir… Certes, vu sa vie actuelle, il aurait pu vendre l’animal, et cela lui aurait certainement rendu la vie plus facile par moment, mais il n’arrivait pas à se décider de faire une telle chose. Il n’était peut être pas cow boy, mais ce n’était pas une raison pour laquelle il ne devrait pas être attaché à son animal.

Un quart d’heure plus tard, l’homme partit de sa demeure au galop, ne faisant qu’un avec sa monture. Les mouvements de l’étalon étaient fluides et réguliers. Malgré le sol caillouteux, l’animal n’eut aucun mal à se mouvoir, ne trébuchant pas une seule fois tout au long de la route. Puis, l’homme se redressa, un mouvement peu visible, et l’animal s’arrêta avec aisance au bord d’une petite rivière. La végétation qui y poussait était bien plus verte qu’aux alentours, ce qui en faisait un excellent lieu de repos. L’homme décidait de son cheval, avant de l’attacher à un arbre et de s’entre prendre à se déshabiller avant de plonger dans la rivière. C’était certainement un comportement étrange pour une personne passant sa journée avec les pieds dans l’eau à la rechercher du fameux or des plaines du Colorado. Mais par une journée aussi chaude, c’était un rafraîchissement agréable. Entendant du bruit plus loin, Will préféra sortir de l’eau et se rhabiller. Après tout, les bandits n’étaient pas rares ici, et il était mieux de se retrouver face à eux un colt à la main. Il était entrain de rajuster sa ceinture quand il entendit une voix féminine. Comprenant qu’il se trouvait face à la propriétaire des lieux, il se retournait d’un mouvement lent, se forçant à ne pas se laisser aller à sa première tentation, à savoir tirer son colt. Mais il n’y avait pas de doutes sur le fait que la personne derrière lui était armée, il était donc plus sage d’omettre ce geste. Une fois tourné, il vit enfin son interlocutrice. Devant lui se trouvait une femme blonde, qui devait être de la mi-trentaine. Belle, et surtout, toute aussi dangereuse si l’on croyait à sa réputation.
Portant une main à son chapeau en guise de salut, le jeune homme continua à observer la femme, d’un air calme.
« Ma’am. »
Ce qu’il venait faire ici ? A vrai dire, il n’avait pas su que ces terres lui appartenaient. Mais de toute façon, cela ne jouait aucune importance, après tout, il ne s’y était pas rendu dans un but hostile.
« Veuillez m’excuser, j’ignorais que ces terres vous appartenaient. Je passais seulement par ici »
Il continua toujours à l’observer, sans baisser le regard, où encore moins de montrer le moindre signe de peur. Des épreuves, il en avait déjà surmonter un certains nombre, assez pour ne pas paniquer dans une telle situation.
Revenir en haut Aller en bas
Mildred Morgan

avatar

ϟ SCENARISTE DU FORUM

à propos

Date d'inscription : 03/09/2011
Âge : 35 ans
$$ : 3988
Messages : 729
Localisation : Boston
Emploi du perso : Propriétaire de Concession
Humeur : Machiavélique!

IDENTITÉ
SITUATION
: Célibataire
INVENTAIRE
:
RELATIONS
:

MessageSujet: Re: Attention Propriété Privée!   Sam 10 Sep - 15:27

Mildred Morgan toisa avec dédain le jeune homme lui faisant face. Ce dernier devait bien avoir une trentaine d'années. Son apparence physique agréable contrastait radicalement avec des vêtements usés et plein de poussière. A en juger par ceux-ci, ce voyageur avait certainement dû parcourir des centaines de miles, dormant à même le sol et ne mangeant que le strict nécessaire pour sa survie. Le canon de son fusil toujours rivé en direction du jeune homme, Mildred écouta attentivement son prétexte sur le fait qu'il n'était que de passage sur ses terres. Cette réponse lui fit esquisser un sourire inquiétant, comme si elle désirait montrer à l'inconnu qu'il faisait fausse route en essayant de la berner. La naïveté n'allait pas de pair avec son caractère, et sa méfiance quasi paranoïaque lui avait permit d'esquiver bon nombre d'embuches. Elle sentait au plus profond d'elle, que ce jeune homme lui mentait...
Un hennissement de cheval lui fit regarder quelques dizaines de mètres derrière le jeune homme. Elle aperçut alors la présence d'un sublime étalon quarter horse, attaché à un arbuste à quelque encablure de la rivière. Elle trouva étrange qu'un vagabond puisse s'offrir une telle monture. Nul doute que ce dernier l'avait volé à un riche propriétaire, avant de s'enfuir en quête de nouveaux méfaits. Mildred Mordred le fixa de son regard froid, et fit un petit geste du menton en direction du splendide cheval.

"Tu vas me faire croire également qu'un vagabond en guenille comme toi est capable de se payer une monture de ce genre?"

Une lueur machiavélique brilla dans ses yeux, au fur et à mesure qu'elle poussait le jeune homme dans ses retranchements. D'un geste adroit, elle arma le fusil dans un déclic sinistre comme pour pousser l'inconnu à se montrer plus persuasif!
Mildred aimait se sentir d'en un rapport de domination, elle se mordilla les lèvres de satisfaction lorsque le jeune homme recula d'un pas les mains en avant comme pour se protéger d'un éventuel tir. C'est à ce moment que Mildred posa les yeux sur un équipement de parfait orpailleur, un tamis ainsi qu'une batée (sorte de chapeau chinois en métal) qui étaient posés sans ménagement au bord de la rivière. D'un geste du regard, elle lui désigna sa trouvaille avant de trancher sur un ton menaçant :

"Pour ma part, je pense que tu es juste venu ici dans le but de t'enrichir avec l'or de mes concessions. Tu veux me dérober mes richesses comme tu as sans doute dû subtiliser ce cheval à un honnête fermier. Je me trompe? Parle au lieu de te cacher derrière tes mensonges!"

La tension montait crescendo dans le petit vallon. Mildred Morgan avait de grande ambitions pour ses terres, et elle ne voulait en aucun cas ce faire déposséder de son or par de vulgaires pillards! Elle se rendait compte, qu'il lui faudrait enrôler beaucoup plus d'hommes de main pour surveiller ce vaste territoire. Après tout, elle n'était qu'à l'aube de ses ambitions.

"Si tu ignores qui je suis, sache que Mildred Morgan ne tolère personne sur ses terres! Du moins, aucune qui ne me paie pas de location pour pouvoir s'octroyer des droits sur mes concessions. Tu dois d'abord t'adresser à moi, avant de pouvoir jouer aux apprenti chercheur d'or! Qui sait? Si tes compétences m'intéressent, peut être que tu finiras autrement qu'un vulgaire tas de viande pour vautours!"

Elle marqua une courte pose, avant d'ajouter sur un ton inquiétant :

"As tu une dernière chose à ajouter pour ta défense?"

Le doigt finement ciselé de Mildred Morgan commença alors à caresser la gâchette de son fusil...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saint-elmo.forumactif.pro/t121-mildred-morgan http://saint-elmo.forumactif.pro/t128-mildred-morgan http://saint-elmo.forumactif.pro/t109-mildred-morgan
Invité



Invité

à propos


MessageSujet: Re: Attention Propriété Privée!   Dim 11 Sep - 13:36



Ses cheveux mouillés lui tombaient dans le visage malgré le fait qu‘il portait un chapeau, et dans une autre situation, il aurait certainement passé sa main dans les cheveux pour les arranger. Mais maintenant, ce n’était pas le moment de penser à son apparence. Les gouttes d’eau lui perlaient dans le visage, sans qu’il ne put réellement les essuyer. Ne pas faire de mouvements brusques, voilà ce qui était à l’ordre du jour maintenant. Une main près de son colt, et pourtant assez éloigné pour que la femme qui se trouvait en face de lui ne puisse pas prendre son position comme étant un menace pour elle, il continua à la regarder. Son regard fier contrastait avec son apparence de vagabond en fuite.
Will avait sa fierté, et se voir traité de voleur était loin d’être quelque chose qu’il appréciait. A une époque qui semblait désormais bien lointaine, il avait été shérif, un shérif juste qui ne s’était pas laissé corrompre. Du moins, il avait toujours tenté d’agir de la sorte, pour tenter de ressembler à l’homme qu’il avait toujours admiré : son père. Et même lorsqu’il avait fuit sa ville natale, il ne s’était jamais abaissé à voler ne serait qu’un bout de pain.
Mais en le voyant, on ne pouvait pas se douter de ses sentiments. Son visage restait impassible, ne montrant aucune expression. Quand il répondit enfin à son interlocutrice, sa voix était calme, dénouée de toute émotion.
« Vagabond, je ne l’ai pas toujours été »
Voilà qu’il se retrouvait contraint à se justifier, et autant dire, c’était une position qui ne lui plaisait guère. Il ne voulait pas parlé de sa vie d’avant, tout simplement parce que par la même occasion, il aurait été obligé de parler également des raisons qui l’avaient poussées à partir. Et s’il y avait quelque chose qu’il cherchait à oublier, c’était bien cela. S’il avait commencé une nouvelle vie ici, loin du Kansas, c’était justement pour tourner la page.
D’ailleurs, la femme qui se trouvait en face de lui semblait bien peu convaincu de la véracité de ses paroles. C’était certainement le comportement le plus normal, après tout, pourquoi devait-elle croire à un inconnu ? Il n’y avait aucune raison pour cela. Son regard suivit celui de son interlocutrice pour se poser sur son équipement. Voilà bien quelque chose qui semblait mettre la propriétaire des lieux hors d’elle. Le ton était menaçant, et pourtant, cela n’intimidait pas Will. Difficile à dire que c’était à cause du fait que c’était une femme qui se tenait devant lui, ou tout simplement parce que ce n’était pas la première fois que l’on pointait une arme sur lui. D’une voix neutre, il tentait de se justifier.
« Si cela aurait été mon intention, je ne me serais pas arrêté à cet endroit. L’eau y coule trop rapidement pour que l’or pourrait s’y déposer »
Will ne faisait pas se métier depuis bien longtemps, mais il avait assez rapidement appris les rudiments, chose essentielle si l’on voulait avoir une chance de trouver de l’or. Il savait ce qu’il faisait, et se faire traiter d’apprenti n’était certainement pas une chose agréable. Il exerçait peut être ce métier depuis moins longtemps que certains de ses collègues, mais cela ne faisait pas de lui un homme moins adroit.
« Votre réputation vous précède Ma’am »
Bien sur qu’il avait déjà entendu parler de Milfred Morgan. Il y avait beaucoup de rumeurs au sujet de la jolie blonde, des rumeurs très variées, mais qui se ressemblaient toutes sur un point : on était bien conseillé de ne pas se mettre dans le chemin de cette femme. En tout cas, une chose était sure : il pouvait dire ce qu’il voulait, à la fin, tout allait dépendre de cette dame si elle décidait de lui croire ou non. Il aurait certes pu la supplier de la laisser partir, mais il n’était pas un trouillard. Il ne suppliait personne pour le laisser survivre. Il avait vu la mort une fois de près, et elle ne lui faisait pas peur.
« Je ne suis pas celui pour qui vous me croyez. Et si j’aurais été ici pour votre or, je ne me serais pas fait prendre, croyez moi »
S’il aurait été un simple voleur, il aurait soit fuit en entendant les bruits de la carrosse, soit tué la personne qui s’approchait avant de fuir. Le fait qu’il soit encore là signifiait soit qu’elle le voyait comme un voleur peu doué, ce qui n’était point très flatteur, soit qu’il n’avait rien fait pour devoir craindre les conséquences, ce qui était le cas. D’un geste lent, il désigna son équipement.
« Si vous ne me croyez pas, vous pouvez vérifier vous-même que je n’ai rien prit de ce qui ne m’appartenait pas »
Revenir en haut Aller en bas
Mildred Morgan

avatar

ϟ SCENARISTE DU FORUM

à propos

Date d'inscription : 03/09/2011
Âge : 35 ans
$$ : 3988
Messages : 729
Localisation : Boston
Emploi du perso : Propriétaire de Concession
Humeur : Machiavélique!

IDENTITÉ
SITUATION
: Célibataire
INVENTAIRE
:
RELATIONS
:

MessageSujet: Re: Attention Propriété Privée!   Dim 11 Sep - 16:04

Les yeux de Mildred Morgan se plissèrent comme pour tenter de desceller un éventuel mensonge dans les paroles du jeune homme. Mais ce dernier campait sur ses positions de manière vertueuse et affichait à son égard un aplomb irréprochable. Cette confiance en lui témoignait sans nul doute qu'il n'avait absolument rien à se reprocher, et qu'il était vraiment juste de passage sur ses terres du Colorado. Miss Morgan avait mit du temps, mais elle se rendit compte qu'elle aimait le coté intrépide de ce jeune homme. De nombreuses personnes se seraient tétanisées face au canon obscure d'une arme à feu, mais lui affrontait la mort comme un phénix affrontant les flammes...
Mildred esquissa alors un sourire plus charmeur, la haine disparaissant peu à peu de son regard. Elle finit par baisser son arme.

"Je pense que tu dis vrai, et ton audace face au danger en est l'une des plus belles plus belle preuve! Je te prie d'excuser un pareil accueil, mais je suis obligée de me montrer extrêmement vigilante pour protéger mes terres. Les environs de Saint Elmo sont devenues un lieu de désordre et de chaos depuis que le clan des Waldon sème la terreur sur son passage. Je suis bien obligée de me défendre..."

Mildred regarda alors de nouveau les instruments d'orpailleur, et fixa plus attentivement le jeune homme. La colère de trouver un inconnu circulant sur ses terres l'avait aveuglée au point de n'avoir pas vu la beauté et la prestance qui se dégageait de ce jeune homme. Cette droiture qui émanait de lui soulignait sans doute d'un passé éclairé par le sens de la justice. De plus, il paraissait en connaitre un rayon en matière de recherche d'or. Nul doute que son aide serait précieuse.

"Je tiens à me faire pardonner en te proposant un marché qui pourrait t'intéresser au plus haut point...!"

Elle marqua une brève pause comme pour mieux réfléchir et souligner l'importance de ses propos.

"Je suis le genre de femme qui fonctionne au feeling, et je dois bien avouer que ta manière d'affronter le danger me plait. De plus l'une de tes remarques souligne le fait que tu n'es point un novice pour trouver de l'or. Sache que sous tes pieds repose sans doute l'un des plus gigantesque gisement d'or de l'ouest américain. Bientôt des cohortes entières de mineurs vont se battre pour posséder ne serait-ce qu'un lopin de ces terres. Je suis persuadée qu'en venant ici, tu cherches à fuir de vieux démons, et recommencer une nouvelle vie. Tu désires sans doute t'enrichir, peut être fonder une famille? Je peux t'aider en cela. Pour être précise, il se trouve que nous avons autant besoin de l'un que de l'autre..."

Mildred se tordit les mains, son discours arrivait au moment crucial de la discussion ou elle allait attendre du jeune homme une réponse. Elle passa une main dans sa sublime chevelure blonde, et leva un regard enjôleur vers le jeune homme.

"Je cherche des mineurs pour fouiller le sol de mes concessions. Si tu souhaites travailler pour moi, il te faudra me payer un droit de location sur mes terres, s'élevant à la somme modique de 50$. Le fait de payer cette somme te donnera le droit à posséder un certain pourcentage sur tes découvertes en or. Je suis ouverte au dialogue et nous pourrons discuter de la hauteur de ce pourcentage ensemble. Je pourrai même t'aider dans le financement et la construction d'une mine digne de ce nom. Tu sois savoir que cette chance de devenir immensément riche ne se représentera pas une seconde fois..."

Elle fixa avec intensité le jeune homme comme pour deviner sur ses lèvres sa future réponse.

"Qu'en penses-tu?"

Le choix de la réponse incombait désormais au jeune homme. Mildred ne le perdait pas des yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saint-elmo.forumactif.pro/t121-mildred-morgan http://saint-elmo.forumactif.pro/t128-mildred-morgan http://saint-elmo.forumactif.pro/t109-mildred-morgan
Invité



Invité

à propos


MessageSujet: Re: Attention Propriété Privée!   Lun 12 Sep - 19:37

Sa confiance en soi, cette tendance à rester stoïque vis-à-vis d’une arme pointée sur lui, lui avait valu plus d’une blessure. Mais c’était certainement aussi ce qui faisait qu’il était encore en vie à l’heure actuelle. Après tout, le pire que l’on pouvait faire dans une situation pareil, c’était de paniquer et de tenter d’attraper l’arme. C’était à ce moment précis que la personne en face allait tirer. Si l’on voulait inverser la situation et désarmer celui en face, ou saisir son colt pour tirer, il fallait attendre le moment opportun, les quelques fractions de secondes ou celui en face ne ferait pas attention. Mais même là, une telle action ne réussissait que très rarement, voilà pourquoi il était mieux de juger la situation avant de juger. Will avait déjà tué plus d’une fois, mis contrairement à certains hommes, il n’éprouvait aucun plaisir à le faire. C’était une nécessité dans certaines situations, rien de plus. Et dans cette situation, rester calme, ne pas montrer le moindre signe de peur, semblait avoir été la bonne solution, vu que la femme blonde baisait son arme. Dans un mouvement à peine visible, Will se détendit. Bien qu’il n’avait montré aucun signe de peur ou d’agitation, il n’était jamais agréable de se trouver dans une situation ou une arme était pointé sur vous. La réaction de la femme avait été compréhensible, un bon nombre de propriétaires terriens auraient agis de la même manière, ou auraient même tirés sur l’ennemi sans poser de questions. Il avait commis une erreur en se promenant sur des terres dont il n’avait pas su à qui elles appartenaient, erreur qu’il était bien décidé à ne pas commettre de nouveau. Après tout, c’était un danger bien inutile, puisqu’on pouvait facilement l’éviter.
« Vous ne faites que défendre votre bien Ma’am, et vous n’avez aucun besoin de vous justifier devant moi »
Après tout, il n’était plus qu’un simple chercheur d’or, tandis qu’elle était sans doute la personne la plus riche des environs. A l’époque où il avait encore été shérif, elle aurait du s’excuser, même si au final, il n’aurait pas pu faire grand-chose contre elle, même si elle aurait refusé. Les riches propriétaires étaient théoriquement obligés à se plier au shérif, mais en pratique, c’était bien autre chose. Il n’était jamais bon de faire d’eux ses ennemis, puisque leurs troupes dépassaient en général le nombre de personnes que le shérif avait à son service. Will n’avait jamais vraiment apprécié cette manière de faire, mais il n’avait pas vraiment eu d’autre choix que de se plier. Alors une personne qui n’avait pas besoin de craindre le shérif n’avait nullement besoin de s’expliquer devant une personne de son rang.

La tournure qu’avait prit cet discussion surprit le jeune homme, et, pour un court instant, cette surprise put se lire dans ses yeux, avant qu’il reprit contrôle de ses émotions. C’était tout de même surprenant qu’une femme influente telle que Milfred Morgan lui offre un marché. Il restait cependant silencieux, à écouter son offre. Cela avait l’air intéressant, trop tentant pour être réel. Il devait certainement y avoir quelque chose qu’il n’avait pas encore saisi. Il repassa ce qu’elle venait de dire dans son esprit, cherchant une faille ou quelque chose qui n’avait pas l’air net. Méfiant, il ne pouvait pas s’imaginer qu’il n’y avait pas de « mais » dans cet histoire. En acceptant cet offre, il deviendrait un employé de Madam Morgan, ce qui, d’un côté, était certainement une bonne chose, puisque cela pouvait lui offrir une certaine protection. Mais de l’autre, ça le liait aussi d’une certaine façon à cette dame puissante, et, si l’on croyait sa réputation, on pouvait facilement douter sur le fait si cela était une bonne chose. Sauf qu’il ne pouvait pas se permettre de l’avoir comme ennemi s’il voulait rester plus longtemps à Saint Elmo.
« Je ne veux point manquer de respect. Votre offre est fort tentante, et pourtant, je ne peux m’empêcher de penser qu’il y aurait une autre condition que vous n’avez pas encore dite. Mais il se peut bien que je me trompe, et dans ce cas, je m’excuse »
Il prenait un risque en parlant comme ça à Milfred Morgan, mais il espérait voir dans la réaction de son interlocutrice un détail qui lui permettrait de savoir si oui ou non, il avait raison. Et en même temps, cela montrerait à la jeune femme qu’il aimait réfléchir par lui-même. Peut être qu’il allait devoir quitter Saint Elmo s’il l’avait vexé, mais il espérait que ce ne soit pas le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Mildred Morgan

avatar

ϟ SCENARISTE DU FORUM

à propos

Date d'inscription : 03/09/2011
Âge : 35 ans
$$ : 3988
Messages : 729
Localisation : Boston
Emploi du perso : Propriétaire de Concession
Humeur : Machiavélique!

IDENTITÉ
SITUATION
: Célibataire
INVENTAIRE
:
RELATIONS
:

MessageSujet: Re: Attention Propriété Privée!   Lun 12 Sep - 22:09

Mildred Morgan écouta attentivement les doutes du jeune homme avec une pointe d'exaspération. Même si de prime abord cette réaction témoignait d'une démarche rationnelle de la part du jeune chercheur de d'or, la jeune femme n'avait pas pour habitude que l'on lui résiste. Mais une pensée fugitive finit par calmer son orgueil, et la ramener à un triste constat d'échec. Cela faisait plusieurs mois qu'elle avait demandé à ses hommes de mains de chercher en vain ne serait-ce qu'un gramme d'or pur, mais aucun d'entre eux n'étaient arrivés à combler ce secret espoir. Il fallait se rendre à l'évidence, on ne s'improvisait pas chercheurs d'or! Mildred avait besoin d'hommes d'expérience en la matière et laisser fuir ce jeune homme avec ses doutes serait une grave erreur. Elle essaya de dissiper son irritation passagère et de prendre une voix aussi claire que rassurante :

"Je peux te donner ma parole que tu n'as absolument rien à craindre dans une telle entreprise, si ce n'est le fait de t'enrichir et de t'enliser sous le poids de l'or. Les choses se passeront dans les règles de l'art, tu n'auras qu'à passer dans mon comptoir et nous signerons ensemble un contrat de concession en bonne et due forme. Ce document certifiera que je te concède un droit sur mes terres. Dans notre cas de figure, ce qui m'intéresse c'est que nous trouvions de l'or. Je suis même prête à financer une partie des dépenses pour la construction d'une mine par exemple. Mais tu dois savoir une chose que si tu trouves un gisement, il te faudra le partager avec moi. Généralement pour éviter toute discorde, je suis partante pour le partage à part égale, ainsi tu empocheras la moitié des richesses..."


Elle écarta une mèche blonde qui venait lui caresser le visage, et plongea son regard dans celui du jeune homme. Ce dernier paraissait en pleine réflexion. Mildred Morgan comprit que ce dernier n'était point stupide, et qu'il se rendait compte que la femme d'affaire qu'elle était ne lui avait décrit qu'un tableau idyllique. Mildred Morgan se devait d'être franche et sincère si elle voulait convaincre cette forte tête. Plus habituée aux mensonges et aux manipulation, elle se devait de lui révéler ce qui se produirait en cas d'échec. Son air se fit plus grave et elle débuta cette périlleuse explication :

"Je vais essayer d'être aussi franche que possible! Les choses ne vont pas être aussi simple. Dans le cas de figure ou tes recherches ne donneront aucun résultat, je serai peut être amené à me séparer de tes services. Tu devras me restituer alors ton contrat et nous mettrons fins à notre accord. Tu pourras partir alors vers d'autres cieux. Je ne suis pas intransigeante vis-à-vis de l'incompétence par contre..."


Mildred marqua une pause qui se transforma en un silence glacial. Elle s'avança vers le jeune chercheur d'or, pour plonger son regard de vipère dans les siens. Une expression de haine transfigura le visage de la jeune femme qui continua sur un ton à glacer le sang.

"Par contre, si tu t'avises de quelques manières que ce soit à trahir notre marché, sache que tu ne vivras pas assez longtemps pour me supplier de t'épargner. Si tu cherches à dissimuler une réserve d'or personnelle, je le saurai! Si tu veux t'enfuir avec ma part, je te trouverai! Si tu cherches des alliances pour me mettre à mal, je te détruirai! Tu m'a l'air suffisamment renseigné pour savoir que personne ne peut s'échapper de ma toile, et que ma vengeance ne connait aucunes limites! Je te conseille donc de réfléchir par deux fois aux conséquences de tes actes. Je ne tolèrerai aucune forme de trahison..."

Aussi soudainement que ses menaces avaient percuté l'esprit du jeune homme, Mildred Morgan se radoucit brusquement et le gratifia même d'un sourire éclatant.

"Mais bien entendu, rien de tout cela n'arrivera! Nous sommes entre personnes de confiance! N'est-ce pas?"


Mildred Morgan avait cette manière déstabilisante, à la frontière de la schizophrénie, de changer d'émotions et de troubler son interlocuteur. Mais toute femme d'affaire devait se montrer intransigeante pour protéger ses biens.
Elle se rendit compte qu'elle s'était absentée depuis un bon moment et pour éviter des complications, elle tendit une carte de visite au jeune homme qu'elle glissa dans sa main.

Spoiler:
 

"Je peux te laisser réfléchir à ton aise, tu n'auras qu'à venir dans mon comptoir pour finaliser l'offre. N'oublies pas qu'une chance comme celle-ci ne se reproduit pas une seconde fois..."

Mildred adressa un rapide salut et commença à partir dans la direction par laquelle elle était venue. Son sens des affaires avisé lui avait inculqué de ne jamais trop insisté. Comme un jeu de séduction, il fallait savoir fuir pour mieux attirer la personne convoitée dans sa toile. Elle ne fit que quelques mètres lorsque le jeune homme l'interpella une dernière fois. Elle jeta un regard par dessus son épaule.

"Une dernière question, jeune homme?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saint-elmo.forumactif.pro/t121-mildred-morgan http://saint-elmo.forumactif.pro/t128-mildred-morgan http://saint-elmo.forumactif.pro/t109-mildred-morgan
Invité



Invité

à propos


MessageSujet: Re: Attention Propriété Privée!   Mer 14 Sep - 14:48

Lorsqu’on avait été trahi une fois, et qu’on avait échappé à la mort qu’avec justesse, on devenait plus méfiant. Bien sur, il ne fallait pas que cette méfiance vous empêche de vivre, mais en entendant une telle proposition qui était, avouons-le, le rêve de chaque chercheur d’or, cela avait de quoi mettre la puce à l’oreille de Will. Saint Elmo lui plaisait, et avoir une petite parcelle - aussi petite qu’elle soit - ou il n’y aurait rien que lui pour extraire l’or était une proposition fort alléchante. Plus besoin de se disputer avec les autres chercheurs d’or pour savoir qui obtiendrait la meilleure place. Car oui, la région ne manquait pas en hommes décidés à faire fortune en trouvant cette chose rare, si convoitée qu’était l’or. Quand à Will, il cherchait uniquement à mener une vie tranquille, sans avoir à se soucier du lendemain. La richesse ne faisait qu’attirer les convoitises, et il en avait eu sa dose. Désormais, il était guéri de ce besoin matérialiste… Du moins, c’était ce qu’il pensait. Mais le fait qu’il était bien incapable de se séparer de la seule chose précieuse qui lui était restée, à savoir son cheval, pouvait être interprété bien autrement. Mais Will ne voulait pas se séparer de ce compagnon fidèle qui lui avait déjà rendu de maintes services, et sans lequel, il aurait été bien incapable de parvenir jusqu’à cette ville, qu’il avait appris à apprécier.
Will écouta attentivement les paroles de la riche propriétaire. Plus le discours avançait, et plus il sentait qu’il n’allait certainement pas être capable de résister à une telle proposition. Partage à parts égales… Autant dire que c’était bien une condition qu’il serait certainement impossible d’avoir ailleurs. Ce n’était pas seulement l’or qui l’attirait - d’accord, aussi en partie, bien qu’il n’aimait pas vraiment se l’avouer - mais aussi la possibilité d’avoir une vie réglée. Travailler pour Milfred Morgan pouvait certainement lui attirer des ennemis, que ce soient des anciens collègues envieux de la chance qui venait de s’offrir à lui, ou encore des personnes souhaitant tout simplement nuire à une femme si riche. Évidement, il était conscient de ce danger. Cependant, il pouvait aussi être sure qu’elle allait certainement tout faire pour protéger ses mines. Bien sur, il était remplaçable pour elle, il ne se faisait pas d’illusions à ce sujet. Cependant, travailler pour elle allait tout de même lui donner une certaine protection. Pour la première fois depuis son départ du Kansas, on lui offrait une chance de vivre à nouveau une vie réglée, ce qui évidemment le tentait. Bien sur, ce tableau était un peu trop idyllique, mais cela ne le rendait pas moins agréable. Toujours pensive, la voix de son interlocutrice le sortit de ses pensées. Cette condition ne l’étonnait pas vraiment, cela paraissait logique qu’elle ne veuille pas avoir des gens incapables à son service, et qu’il allait falloir faire ses preuves, si l’on voulait profiter d’une telle proposition. S’il s’en sentait capable ? Il avait toujours été confiant en lui, sans cependant surestimer ses compétences. Il commençait à se débrouiller dans son métier. Peut être qu’il ne faisait pas parti des meilleurs, mais il pouvait encore apprendre d’avantage et progresser.

La jeune femme blonde s’approchait de lui. Son expression avait changée, elle était devenue plus dure. Will n’avait pas de mal à comprendre pourquoi les gens craignaient cette femme : elle était fière, et surtout, elle savait se montrer dure. Ce ne devait pas être dans ses habitudes de s’avouer vaincue. Ce côté de sa personnalité gagna rapidement le respect de Will. Encore une fois, ses paroles ne le surprirent pas vraiment, puisque la réputation de Milfred Morgan la précédait. Elle n’avait donc pas vraiment eu besoin de rajouter qu’elle n’accepterait pas qu’on la trahisse. D’ailleurs, cette idée n’avait pas encore traversé l’esprit du chercheur d’or. Dans sa vie d’avant, il avait été connu pour tenir sa parole, quelque soit la situation. Bien sur, il ne pouvait pas prédire sa réaction s’il devait vraiment tomber sur un grand gisement d’or, mais il pensait tout de même être capable de respecter sa part du marché, après tout, ce ne serait pas à son désavantage, d’autant plus qu’il ne ressentait aucune envie de passer sa vie à fuir.

Le changement soudain de son interlocutrice avait de quoi surprendre Will. Un moment, elle le menaçait, et l’autre, elle lui parlait d’une voix aimable, comme s’ils étaient amis, ou presque. Ce changement rapide avait quelque chose de déstabilisant, et sur ce coup, il ne fut pas entièrement capable de cacher sa surprise. Décidemment, cette femme avait bien des facettes. Sans doute elle était une personnalité qui pouvait être fascinante, bien que l’on était bien conseillé à se tenir à distance d’elle.
« Non, cela n’arrivera pas Ma’am »
Will attrapa le papier qu’elle lui tendit, avant d’y jeter un rapide coup d’œil. Il savait lire, chose qui n’était pas vraiment quelque chose de très répandu parmi les chercheurs d’or. Une fois de plus, tout ce qu’il avait du apprendre avant de devenir shérif - dont essentiellement la lecture et écrire - lui était utile.
« Il se peut que vous m’y verrez prochainement »
Il allait y réfléchir, mais la réponse était déjà claire dans sa tête. Il serait certainement bête de refuser une offre pareille et en plus de se faire comme ennemi la femme la plus puissante des environs…
Relevant la tête du morceau de papier qu’il avait regardé songeur, il remarquait que son interlocutrice s’éloigna.
« Attendez s’il vous plait »
C’était certainement bête, mais il venait de se rendre compte qu’il n’avait même pas pensé à demander où se trouvait la parcelle qu’elle songeait lui louer, alors que c’était tout de même une question essentielle. D’autant plus qu’il était curieux…
« Puis-je savoir pour quel endroit serait valable cette proposition ? »
Revenir en haut Aller en bas
Mildred Morgan

avatar

ϟ SCENARISTE DU FORUM

à propos

Date d'inscription : 03/09/2011
Âge : 35 ans
$$ : 3988
Messages : 729
Localisation : Boston
Emploi du perso : Propriétaire de Concession
Humeur : Machiavélique!

IDENTITÉ
SITUATION
: Célibataire
INVENTAIRE
:
RELATIONS
:

MessageSujet: Re: Attention Propriété Privée!   Ven 16 Sep - 8:02

Spoiler:
 

Le visage de Mildred Morgan s'éclaira d'un sourire lorsqu'elle comprit que le jeune homme était intéressé par sa proposition. Sa persuasion légendaire allait une nouvelle fois lui permettre de faire fructifier ses affaires. Nul doute que ce jeune volontaire allait donner son maximum pour trouver de l'or. Elle se retourna vers lui, le gratifiant d'un sourire comblé puis lui expliqua :

"Malheureusement il n'y a rien que je puisse faire au beau milieu d'un désert comme celui-ci, il va falloir te rendre dans mon comptoir à Saint Elmo pour régler des questions plus administratives. La-bas tu auras le choix entre plusieurs parcelles, tu pourras obtenir un titre de concession sur celle ou tu préfères t'installer...
En plus de posséder une terre, je te garantie une protection contre les intrus qui voudraient te dérober tes biens. Je t'enverrai mes meilleurs hommes."


Mildred Morgan rajusta un faux plis de sa robe et sortit une ombrelle pour se protéger du soleil dont la chaleur devenait à la limite du supportable. Elle reprit sa discussion.

"Nous sommes en train de faire le découpage des parcelles, c'est d'ailleurs la raison pour laquelle je me trouve ici. Pour l'instant tu auras le choix entre quatre secteurs ou nous avons établis la présence d'or. Je t'expliquerai tout cela plus en détail à mon comptoir commercial. Retrouves moi la bas dans deux jours, et nous pourrons officiellement faire de toi un chercheur d'or!"

Mildred entendit alors la voix d'un de ses hommes qui l'appelait sur le sentier situé plus en hauteur. Elle porta alors la main à son chapeau pour saluer une dernière fois son probable futur collaborateur.

"A bientôt dans mon comptoir, jeune homme! Ce fut un plaisir de discourir avec vous."

Sur ces dernières paroles, elle disparut dans la pente du petit vallon pour rejoindre ses hommes. Nul doute que la femme d'affaire allait bientôt revoir le jeune homme pour officialiser par écrit toutes ces belles promesses de collaboration...

[Fin de Topic - Si tu es intéressé par ma proposition, tu peux te rendre dans mon comptoir pour poursuivre le rp!]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saint-elmo.forumactif.pro/t121-mildred-morgan http://saint-elmo.forumactif.pro/t128-mildred-morgan http://saint-elmo.forumactif.pro/t109-mildred-morgan
Contenu sponsorisé





à propos


MessageSujet: Re: Attention Propriété Privée!   

Revenir en haut Aller en bas
 

Attention Propriété Privée!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Propriété privée ? Foutaises ! [PV Llyod]
» Description du Manoir Rayne [Propriété Privée]
» Assassinat du propriétaire de l’hôtel Le Palace
» Effondrement en Haiti: de la mairie au propriétaire de l'école .
» Attention!!! Les sudistes , j'arrive....
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Elmo, votre RPG à l'époque du Far West. ::  :: les archives du rpg-