Aujourd'hui, nous sommes le Ven 20 Oct - 18:06.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Aïe, ça va faire mal.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dehlia James

avatar

ϟ FONDATRICE DU FORUM

à propos

Date d'inscription : 29/07/2011
Âge : 25 ans.
$$ : 8097
Messages : 1138
Localisation : Tout près d'ici..
Emploi du perso : Prostituée.
Humeur : Great :)

IDENTITÉ
SITUATION
: Célibataire
INVENTAIRE
:
RELATIONS
:

MessageSujet: Aïe, ça va faire mal.   Dim 18 Sep - 14:48



Cela faisait désormais quelques minutes que Dehlia avait quitté la saloon enfumé de la ville. La nuit était tombée et en ce moment fort silencieux, la jeune fille avait bien du mal à se sentir à l'aise. Saint Elmo n'était pas réputé par son activité mais voir l'avenue principale aussi abandonnée avait quelque chose d'inquiétant. Dehlia était encore à quelques pas de son appartement lorsqu'un frisson lui parcourut la colonne vertébrale. Depuis qu'elle était sortie du bar, la jeune femme se sentait suivie. Ses yeux étaient incapable de percer l'obscurité de la nuit et cette idée lui semblait ridicule. Pourquoi serait-elle suivie? Etre prostituée pour Bullock avait certains avantages comme la protection, la sûreté que les hommes se tiendraient loin...

Une froissement se fit entendre derrière elle et Dehlia décida, sur un coup de tête bien malheureux, qu'il serait plus sûr pour elle de ne pas rentrer à l'appartement. Elle ne souhaitait pas indiquer son adresse à ses poursuivants, si poursuivants il y avait. Alors qu'elle marchait en direction de la gare (seul endroit encore un peu éclairé par les étoiles), Dehlia se sentit de plus en plus idiote et, en même temps, elle ne pouvait s'empêcher de se maudire pour avoir oublier son petit revolver chez elle. Elle se souvenait encore exactement de l'emplacement de l'arme: sur la table de chevet, là où il restait tout à fait inutile.

Dehlia était agacée d'elle-même. Ses réactions excessives l'avaient amené bien loin de chez elle, à présent. Avec un soupir résigné, la jeune fille se décida à faire demi-tour et rentrer une bonne fois pour toute chez elle. Lorsqu'elle tourna les talons, Dehlia percuta une forme imposante. Le choc avait été brutal et la jeune femme recula d'un pas, surprise. Lorsqu'elle releva la tête, son coeur fit un bond dans sa poitrine. Le visage de l'homme était effrayant et surtout, son air menaçant semblait indiquer qu'il ne la raccompagnerait pas chez elle ce soir..


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saint-elmo.forumactif.pro/t67-dehlia-james-votre-crumble-au-chocolat http://saint-elmo.forumactif.pro/t46-dehlia-james-les-dangereuses-epines-de-la-rose http://saint-elmo.forumactif.pro/t9-fonda-dehlia-james-le-diable-dans-un-corps-d-ange

à propos

Date d'inscription : 15/09/2011
Âge : 42 ans
$$ : 3035
Messages : 389
Localisation : Smoky Hills
Emploi du perso : Mercenaire
Humeur : Soif de sang!

IDENTITÉ
SITUATION
: Célibataire
INVENTAIRE
:
RELATIONS
:

MessageSujet: Re: Aïe, ça va faire mal.   Dim 18 Sep - 22:58

Combien de temps allait-il passé encore à attendre cette maudite fille de joie? Un cimetière de mégots fumant témoignait des longues heures passées à attendre, dans l'obscurité du porche qui faisait face au saloon dans lequel la jeune femme s'était engouffrée. Depuis les évènements du chapiteau, madame Morgan souhaitait éradiquer toute forme de violence qui nuirait à ses affaires. Si le véritable commanditaire de la horde de détrousseurs restait introuvable, la présence de membres du clan Waldon étaient plus mystérieuse. Judas avait même faillit tuer ce foutu Benjamin Waldon, mais ce jour la les dieux étaient de son coté. Cette bande de gangster était devenue la cible principale de Mildred Morgan dans son travail de sécurisation des sites miniers de Saint Elmo. Mais trouver la planques de ces misérables bandits revenait à chercher un grain de sable dans le désert! Le shérif et ses hommes avaient d'ailleurs soi disant balayer de long en large les montagnes rocheuses sans trouver l'ombre d'une planque. Mais depuis le Buffalo Bill's wild west show, Mildred Morgan était en possession d'une piste de taille qui pourrait peut être les mettre sur la bonne direction. La jeune femme aurait vu ce Benjamin Ford Waldon secourir une jeune femme en détresse, répondant au nom de "Dehlia". Dès lors, Judas Earl se mit en chasse. Il ne faisait aucun doute qu'un individu comme ce Ben Waldon, vivant au jour le jour, fréquentait exclusivement des filles aux histoires sans lendemain. Sa première intuition fut la bonne lorsqu'il frappa à la porte de la redoutable maquerelle, Elisabeth Bullock, qui lui indiqua ou trouver une prostituée du nom de Dehlia James, ainsi que l'adresse de son logement. La propriétaire de la célèbre maison close de Green House étant en très bon terme avec Mildred Morgan, elle lui avait refiler l'information sans rechigner. C'est ainsi que Judas Earl se trouvait à attendre dans l'obscurité l'apparition de la jeune femme. Son plan était simple, la suivre jusque chez elle, attendre qu'elle ouvre la porte, s'engouffrer avec elle dans son appartement et commencer à l'interroger. Et si elle était à son gout, il pourrait même s'offrir le luxe de profiter gratuitement de son corps...
Sa longue attente prit fin, lorsqu'une belle demoiselle brune sortit du saloon. Nul doute s'était bien sa proie et Judas commença de la suivre à une distance raisonnable.
En marchant derrière elle, l'homme en profita pour contempler les courbes magnifiques de la silhouette de la jeune femme.
*Bon dieu avec un fessier pareil, tes tarifs doivent être rudement élevés ma coquine!* pensa-t-il. Alors qu'il matait avec avidité le déhanché de la demoiselle, le pied de Judas Earl froissa un journal qui trainait au sol, ce qui faillit trahir sa présence. Mais la belle ne se retourna pas. Judas caressa alors la crosse de son colt, comme pour mieux témoigner de l'imminence d'un assaut. Selon ses informations, cette Dehlia n'habitait plus très loin, il accéléra le pas pour se rapprocher au maximum de sa proie.
* Mais ou va-t-elle cette maudite femelle?*
Un imprévu venait de surgir, lorsque la jeune femme ne prit pas le chemin pour se rendre à son appartement. Judas maugréa intérieurement, et se demanda si elle n'allait pas rejoindre un autre client. Cela compliquerait sérieusement sa tache, puisqu'il devrait en plus de s'occuper d'elle, se débarrasser d'un homme. Il fallait qu'il l'intercepte avant qu'elle ne fasse la jonction. La jeune femme s'engagea dans une impasse obscure qui longeait la gare, et Judas comprit qu'il s'agissait du meilleur endroit pour l'attaquer! Alors qu'il n'était plus qu'à un mètre d'elle, la jeune prostituée se retourna brusquement et lui rentra dedans. Le choc la fit reculer d'un pas, et Judas eut un rictus en voyant le visage effrayée de sa victime.
"Mais ou vas-tu comme ça ma poupée? Ce n'est pas un endroit pour s'aventurer seule!"
Judas Earl s'avança vers elle comme un loup s'approchant de sa proie. La jeune femme paraissait tétanisée, comme hypnotisée par le faciès horrible de son agresseur. A tel point, qu'elle ne vit pas Judas sortir son colt et lui expédier un coup de crosse sur la tempe. La jeune femme fut précipitée au sol, et n'eut pas le temps de reprendre ses esprits que l'homme la saisissait déjà par les cheveux pour la forcer à se redresser. La prostituée voulut se débattre, mais l'homme lui conseilla de se calmer.
"On va juste discuter toi et moi. Si tu remues je te crève..."
Après ces paroles, il la propulsa et la plaqua avec violence contre un mur de la ruelle, de telle manière à ce qu'elle n'est plus aucune issue pour fuir. Complètement a sa merci, la jeune femme paraissait s'abandonner à son sort. Le cruel Judas Earl en profita pour coller le canon de son colt contre la gorge de la jeune femme. Plaqué contre elle, Judas Earl sentait la respiration paniquée de sa victime contre lui, et c'est à cet instant précis qu'il se rendit compte qu'il n'avait plus profiter des plaisirs de la chair depuis trop longtemps. Il avait bien violé des indiennes dans des réserves du Kansas, mais aucune d'entre elles n'avaient un corps aussi parfait que cette prostituée.
"Tu sais que tu m'excites toi? On aurait pu devenir de bon amis si tu avais surveillé un peu plus tes fréquentations."
Le canon de son flingue toujours posé sur la gorge de sa pauvre victime, il commença à lui caresser frénétiquement la poitrine, avant de lui lécher la joue de désir. Les yeux horrifiés de la jeune femme ne réprimèrent aucunement ses pulsions, et l'homme voulut défaire son ceinturon lorsqu'un hennissement de cheval et le bruit d'une carriole se fit entendre. Judas Earl adressa un clin d'œil à la prostituée.
"Tu en as de la chance! Madame s'est déplacée juste pour toi! Tu vas lui rendre la politesse en déballant toute la vérité, sale trainée! Si tu es sages j'éviterai de te faire trop mal..."
Tenant toujours aussi fermement la jeune femme prisonnière, il se retourna alors vers l'entrée de la ruelle ou une silhouette obscure venait de faire son apparition...

[A Mildred Morgan]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saint-elmo.forumactif.pro/t171-judas-earl http://saint-elmo.forumactif.pro/t172-judas-earl http://saint-elmo.forumactif.pro/t162-judas-earl
Mildred Morgan

avatar

ϟ SCENARISTE DU FORUM

à propos

Date d'inscription : 03/09/2011
Âge : 35 ans
$$ : 3988
Messages : 729
Localisation : Boston
Emploi du perso : Propriétaire de Concession
Humeur : Machiavélique!

IDENTITÉ
SITUATION
: Célibataire
INVENTAIRE
:
RELATIONS
:

MessageSujet: Re: Aïe, ça va faire mal.   Mer 21 Sep - 8:48



Une diligence, noire comme le jais, barrait désormais l'entrée de la ruelle. Une personne dont l'obscurité cachait encore le visage en descendit prestement pour s'approcher de la malheureuse victime, prise au piège par le cruel Judas Earl. Un bruit de talons résonna dans l'impasse obscure au fur et à mesure que cette ombre s'avançait. Elle finit par atteindre son garde du corps sanguinaire et lui posa la main sur son épaule pour le calmer.

"Du calme, voyons! Chaque chose en son temps! Tu as en face de toi l'une des meilleures gagneuses de Saint Elmo, l'une des plus grandes fierté de Green House, il ne faut donc point l'abimer avant que je puisse lui poser quelques questions..."


La lumière venait de révéler le visage froid de Mildred Morgan, qui plongea son regard inquiétant dans celui de la jeune prostituée. La main de la redoutable femme d'affaire quitta alors l'épaule de son bras-droit, pour caresser la joue endolorie de la pauvre victime.

"Comme cela doit faire mal, ma pauvre chérie...
Je te prie d'excuser les manières de mon homme de main, mais la présence des femmes le rend un peu nerveux. Je suis persuadée que nous allons pouvoir discuter entre bonnes copines et que cette histoire ne sera plus qu'un mauvais souvenir. Entre femmes, on ne peut que se comprendre. La règle du jeu est simple, il te suffit juste de me dire la vérité..."


Dans une caresse se voulant réconfortante, les ongles ciselés de Mildred Morgan glissèrent dans la chevelure brune de sa victime. Judas Earl tenait encore solidement la jeune femme, le canon de son colt orienté sur la jugulaire de cette dernière. La terrifiante propriétaire terrienne prit un air grave avant de s'adresser à nouveau à la jeune femme.

"Mais sache que j'ai une faculté à desceller le mensonge sans nul pareil et je te conseille donc vivement de te montrer convaincante. Dans le cas contraire, je serais très désappointée, si tu m'y obliges, de devoir faire usage de la violence. En tant que femme, cela m'attristerait de devoir te laisser avec lui..."

Elle soupira en jetant un regard à Judas Earl. Ce dernier avait l'écume aux lèvres, et il transpirait à grosses gouttes, signe qu'il faisait des efforts considérables pour lutter contre ses pulsions meurtrières. Mildred Morgan recula et alla s'asseoir nonchalamment à quelques mètres de sa malheureuse victime...

"Nous allons maintenant pouvoir commencer notre petit interrogatoire, Dehlia! Si je ne m'abuses c'est bien ainsi que l'on te prénommes?"


Aucune réponse. Judas Earl paraissait comme aux aguets du moindre signe de sa patronne, mais Mildred interpréta le silence de la jeune femme pour une réponse affirmative et reprit sur un ton qui semblait faussement détaché.

"Je suis désolée Dehlia, mais il y a quelque chose qui me chiffonne. Un affreux doute que j'aimerai levé, et tu pourras sans doute éclairer ma lanterne. J'aimerai vraiment comprendre quel genre de relation entretient une trainée comme toi avec un bandit de la trempe de Benjamin Ford Waldon? Et pourquoi un homme solitaire comme lui, serait prêt à mettre sa vie en danger pour une vulgaire fille de joie? Bien que tu sois fort séduisante malgré tes haillons qui te servent de vêtement, il y a un lien qui m'échappe. Tu peux admettre que cela puisse me laisser perplexe et avide d'en savoir un peu plus sur ton compte. Si tu as des choses à me révéler sur cet affreux criminel, je te suggère de me livrer rapidement la vérité..."

La jeune prostituée ne répondit toujours pas, s'isolant dans son mutisme. D'un haussement de sourcil, Mildred fit signe à son cruel garde du corps de passer à l'action. Ce dernier ne se fit pas prier et frappa violemment la jeune femme d'une gifle si appuyée qu'elle faillit décrocher la tête de la pauvre malheureuse. Mildred Morgan s'amusa de ce spectacle, comme fascinée par ce pouvoir d'avoir la vie de quelqu'un entre ses mains. Elle soupira longuement avant d'ajouter.

"Pourquoi défendre un individu aussi malfaisant que le chef des Waldon? Je suis ton amie dans cette histoire! Alors je te conseille de parler, car tu me verrai dans l'obligation de demander à mon homme de main de te taillader à coups de lame ton charmant visage. Comment gagnerais tu ta vie en étant défigurée? Ne m'oblige pas à faire cela et parle moi..."

Judas Earl venait de sortir de sa main valide, une lame aiguisée de sa manche et en colla le métal froid sur la joue de la jeune prostituée. Hypocritement, Mildred se mordilla la lèvre inférieure comme pour souligner un quelconque embarra de ne point voir la jeune femme parler. Les secondes qui suivirent allaient sans nul doute décider du destin de la jeune Dehlia James...





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saint-elmo.forumactif.pro/t121-mildred-morgan http://saint-elmo.forumactif.pro/t128-mildred-morgan http://saint-elmo.forumactif.pro/t109-mildred-morgan
Dehlia James

avatar

ϟ FONDATRICE DU FORUM

à propos

Date d'inscription : 29/07/2011
Âge : 25 ans.
$$ : 8097
Messages : 1138
Localisation : Tout près d'ici..
Emploi du perso : Prostituée.
Humeur : Great :)

IDENTITÉ
SITUATION
: Célibataire
INVENTAIRE
:
RELATIONS
:

MessageSujet: Re: Aïe, ça va faire mal.   Sam 24 Sep - 17:01

L'homme aux cicatrices s'approcha de Dehlia. Surprise et quelque peu effrayée, la jeune fille ne bougea pas. Elle ne connaissait pas cet homme mais il était clair que ses intentions n'étaient pas bonnes. Avant qu'elle puisse réagir, l'homme abattit la crosse de son colt contre la tempe de la prostituée. Dehlia tomba à genoux dans un gémissement plaintif. Le choc l'avait clairement sonné et elle se sentait confuse, à peine apte à se débattre. Une douleur lancinante résonnait dans son crâne, il lui devenait difficile de se concentrer sur quoique ce soit. Il ne se passe que quelques secondes avant qu'elle soit empoignée par les cheveux et redressée sauvagement. La douleur lui arracha un petit cri de douleur, et de rage mal contenue. L'homme parla mais Dehlia était bien trop occupée par sa douleur pour l'écouter et surtout, le comprendre.

A nouveau, la jeune femme fut attrapée par l'homme et plaquée contre le mur. Colt à la gorge, Dehlia reprenait peu à peu ses esprits. La vue de l'arme l'avait réveillée. Elle croisa le regard du balafré et cela n'avait rien de rassurant. Il semblait fou et Dieu seul savait ce qu'il lui réservait. Dans l'ombre de cette ruelle abandonnée, un immense sentiment d'impuissance s'empara de Dehlia. Elle se sentait finie, déjà morte, ou pire. Il reprit la parole tout en la caressant. La jeune femme avait envie de vomir, de lui faire mal, de le tuer lentement. Elle aurait voulu lui arracher les yeux, lui couper chaque doigts de la main.. Mais elle était, pour le moment, bien incapable. Soudainement, l'homme changea de discours. Dehlia eut l'espoir de voir apparaître le shérif ou tout homme de loi, mais il n'en fut rien. Et la femme apparaissant dans la lumière des étoiles avait un visage froid, qui ne lui inspirait pas confiance. Avait-elle un lien avec cette brute? Pourquoi donc s'en prendre à une pute de bas étage comme elle?

La main glacée de la femme effleura le visage de Dehlia et, à nouveau, la jeune femme sentit ce sentiment de colère, de rage pure. Cette femme semblait bien connaître sa victime et Dehlia ne pouvait supporter ces manières de bourgeoise alors que ces pratiques étaient abjectes car, à présent, Dehlia faisait le lien entre les deux personnages. Un homme de main, c'était risible pour une terreur pareille.

"Bullock vous fera payer cela." Répondit Dehlia ignorant les paroles de cette femme. Un sourire naissait sur ses lèvres à la pensée des blessures qu'elle ne pourrait pas cacher. Bullock détestait que l'on touche à ses filles et savait le faire payer, d'elle-même ou par ses sbires. Par la suite, la femme lui demanda de confirmer son prénom. "Vous semblez bien renseignée." Dit-elle simplement.

Dehlia n'avait aucune envie de faire la conversation même si cela semblait être la seule solution de survie pour le moment. Coupant le fil de ses pensées, la femme débuta son monologue. Ainsi donc, la raison de ce calvaire s'appelait Benjamin Waldon. Dehlia avait eu raison de pensée que ce genre de rencontres apportaient bien des ennuis. Cependant, elle ne voyait pas encore le lien entre cette femme et Waldon. L'avait-il dépouillée? Dehlia l'espérait fortement, peut être même blessée! Cette image redonna un gain d'énergie à Dehlia qui souhaitait désormais la voir souffrir. Dehlia resta muette et le paya aussitôt. La gifle fut cinglante et son visage se cogna au mur. La jeune femme serra les dents à cause de la douleur provoquée par le coup. La femme blonde la menaça et l'homme de main en profita aussitôt pour réagir et plaquer la lame froide de son couteau sur la joue de Dehlia. La jeune femme sentit un fin liquide chaud couler le long de son visage. A la vue de son sang, le coeur de Dehlia battit plus vite. La peur n'était jamais loin mais sa colère contenue prenait le dessus. Elle se sentait désarmée et haïssait cette position.

"Waldon n'est qu'un client parmi d'autre et ils n'ont pas besoin de voir mon visage pour trouver leur plaisir." Rétorqua Dehlia.

Ses rapports avec Benjamin était encore moins que cela mais cette mégère ne la croirait jamais, c'était clair. Elle attendait une réponse précise que la jeune femme était bien incapable de lui donner. Mais si c'était le cas, l'aurait-elle fait? Sans doute non. Dehlia avait ce même sentiment de fierté que la plupart des cowboys de cette ville et le déshonneur d'être catin n'avait rien effacé. Cependant, la mort n'était pas dans ses projets et Dehlia sentait le poids de la lame sur son visage. Combien de temps souffrait-on lorsqu'on était égorgé? Allez t-elle se rendre de compte de ce qui lui arriverait? Sans réfléchir plus longtemps, Dehlia fixa les yeux de la femme avec mépris et lui cracha au visage. Ce geste sonnait clairement son arrêt de mort mais cela lui importait peu à présent. Dehlia savait pertinemment que personne ne sortait vivant de ce type d'entretien, qu'on ait parlé ou non.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saint-elmo.forumactif.pro/t67-dehlia-james-votre-crumble-au-chocolat http://saint-elmo.forumactif.pro/t46-dehlia-james-les-dangereuses-epines-de-la-rose http://saint-elmo.forumactif.pro/t9-fonda-dehlia-james-le-diable-dans-un-corps-d-ange
Mildred Morgan

avatar

ϟ SCENARISTE DU FORUM

à propos

Date d'inscription : 03/09/2011
Âge : 35 ans
$$ : 3988
Messages : 729
Localisation : Boston
Emploi du perso : Propriétaire de Concession
Humeur : Machiavélique!

IDENTITÉ
SITUATION
: Célibataire
INVENTAIRE
:
RELATIONS
:

MessageSujet: Re: Aïe, ça va faire mal.   Dim 25 Sep - 14:42



Mildred Morgan transperça du regard la jeune prostituée, avant de lui administrer une gifle cinglante en réaction à ce crachat soudain.

"Tu ferais mieux de conserver ta salive et de me dire la vérité si tu veux survivre, pauvre idiote!"


Elle sortit un fouloir de soie pour s'essuyer, puis fixant de nouveau sa prisonnière, elle descella dans le regard de celle-ci une certaine forme de résignation. Mildred Morgan comprit immédiatement que la jeune femme était suffisamment intelligente pour se rendre compte qu'elle n'avait aucune forme d'échappatoire. Car elle savait pertinemment que ses agresseurs allaient protéger leurs arrières, sans laisser de traces ou de témoins gênant derrière eux. Elle en était arrivée à un point, ou elle ne dirait absolument rien pour se protéger ou gagner quelques secondes de vie supplémentaires. Mildred détestait perdre son temps car en femme d'affaire qui se respecte, son emploi du temps était des plus chargé. Elle devait passer à des méthodes plus brutale pour arriver à ses fins.

"Tu ne veux point parler... Et bien soit!"

Elle prit un paquet de Bull Durham qui dépassait de la poche du veston de Judas Earl, pour en sortir une cigarette et l'allumer dans la foulée. Elle en aspira quelque bouffée pour rejeter la fumée sur le visage de sa victime avec mépris.

"Tu as donc fais le choix d'être une victime toute ta vie! Les femmes dans ton genre m'écœure, tu n'as aucun respect pour toi même. En plus de souiller ton corps pour de l'argent, tu persistes à mentir comme tu respire! Je connais très peu de truands dans le genre de Ben Waldon qui seraient prêts à prendre une balle pour sauver une pute de bas étage, tout en l'appelant par son petit nom. Hein Dehlia? Tu me prends pour une idiote, alors tu m'excuseras moi aussi de bien vouloir m'amuser un peu avec toi..."

Elle saisit violemment la jeune Dehlia par le bras jusqu'à celui-ci soit complètement tendu. Puis en lui lançant un regard mauvais, elle écrasa sa cigarette incandescente sur la peau du dessous de l'avant-bras de sa prisonnière. Le rire de Mildred s'entremêla au cri de douleur de la pauvre Dehlia. Judas Earl dû la serrer encore plus fortement pour contenir ses mouvements. Mildred recula de quelque pas, et adressa un clin d'œil moqueur à la prostituée avant d'ajouter d'une voix glaciale.

"Si Benjamin Ford Waldon te porte un quelconque intérêt, alors je vais prendre un malin plaisir à te faire endurer mille souffrances avant que tu ne passes de vie à trépas!"

Mildred Morgan s'assit à quelques mètre sur un tonneau de bois. Elle souffla sur une mèches qui barrait son visage, avant de s'adresser à son homme de main.

"Judas je veux que tu prennes ton temps. Personne ne nous dérangera! Je veux que tu la fasses souffrir. Elle va servir d'exemple pour lancer un message à tout ceux qui souhaiterait rejoindre ce maudit clan des Waldon!"

La jeune femme croisa ses jambes, un sourire sadique au coin des lèvres. Nul doute que Judas Earl allait lui livrer un spectacle allant la ravir au plus haut point...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saint-elmo.forumactif.pro/t121-mildred-morgan http://saint-elmo.forumactif.pro/t128-mildred-morgan http://saint-elmo.forumactif.pro/t109-mildred-morgan

à propos

Date d'inscription : 15/09/2011
Âge : 42 ans
$$ : 3035
Messages : 389
Localisation : Smoky Hills
Emploi du perso : Mercenaire
Humeur : Soif de sang!

IDENTITÉ
SITUATION
: Célibataire
INVENTAIRE
:
RELATIONS
:

MessageSujet: Re: Aïe, ça va faire mal.   Lun 26 Sep - 9:17

[J'espère que je vais être suffisamment soft!]

Il n'attendait que cela! Un ordre qui puisse lui permettre de lâcher ses pulsions meurtrières! Celui-ci venait d'arriver de sa patronne, et un rictus affreux barra son visage cruel. Il savait qu'il allait prendre un pied pas possible à découper une aussi belle jeune femme. Il maintenait serrée la fine gorge de la malheureuse pour lui éviter de se dégager, pendant qu'il rangeait son colt en le coinçant derrière son dos. La lame effilée de son couteau passa alors comme une ombre menaçante sur le visage de Dehlia James.
"Tu sais que c'est une pute comme toi qui m'a défiguré! Vous les femmes vous n'êtes qu'un immonde tas de mensonges! Vous attendez notre sommeil pour lâchement nous poignarder dans le dos. Je vais te priver de ta beauté pour que l'on soit à égalité et peut être comme ça, je pourrai peut être t'écarter les cuisses ma jolie."
De sa lame il effleura le nez de la jeune demoiselle terrifiée.
"Et si je commençai par ce jolie petit nez, à moins que ces délicates oreilles ne fassent l'affaire. Je crois que vais simplement te taillader le visage entier..."
Il sentit le regard courroucé de la jeune femme se poser sur lui, et il posa sa lame sur ses lèvres pour l'empêcher de protester. Son autre main descendit, parcourant les courbes voluptueuses de la jeune femme. Sa main s'arrêta entre les cuisses de la jeune femme. Judas sentit monter le désir en lui, au fur et à mesure qu'il parcourait son corps de sa caresse mortelle. Plus loin Mildred Morgan paraissait prendre un certain plaisir à contempler la scène, même si elle désirait sans doute qu'il agisse plus rapidement. Judas tenta d'embrasser la jeune femme, mais celle-ci se refusait obstinément à lui. Le regard plissé de l'homme lui jeta des éclairs.
"Pourquoi tu rends les choses compliquées catin? Tu crois que ta beauté te donne un droit sur moi? Si c'est ce que tu souhaites je vais t'égorger comme une vulgaire truie!"
Son couteau se plaqua contre la carotide de la jeune femme, et un mince filet de sang ruissela le long du cou de cette dernière.
Dans moins de deux secondes la vie de Dehlia allait être soufflée comme une bougie dans la tempête. Judas Earl s'apprêtait tout bonnement à lui trancher la gorge, sous le regard complice de Mildred Morgan.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saint-elmo.forumactif.pro/t171-judas-earl http://saint-elmo.forumactif.pro/t172-judas-earl http://saint-elmo.forumactif.pro/t162-judas-earl
Dehlia James

avatar

ϟ FONDATRICE DU FORUM

à propos

Date d'inscription : 29/07/2011
Âge : 25 ans.
$$ : 8097
Messages : 1138
Localisation : Tout près d'ici..
Emploi du perso : Prostituée.
Humeur : Great :)

IDENTITÉ
SITUATION
: Célibataire
INVENTAIRE
:
RELATIONS
:

MessageSujet: Re: Aïe, ça va faire mal.   Mar 27 Sep - 16:57

La réaction de Mildred se fit plus rapide que Dehlia l'avait prévu. La gifle fut violente et la joue de la prostituée prit aussitôt une teinte rosée. Un court silence s'installa entre les deux femmes. Dehlia retrouva peu à peu un souffle régulier, son crâne la faisait encore atrocement souffrir mais la peur était si forte qu'elle écrasait tout autre sentiment, même la douleur. Dehlia observa la femme qui semblait en pleine réflexion. Imaginait-elle différentes tortures pour la faire parler? La jeune femme aurait préféré mourir rapidement mais sa langue était trop sèche, ses lèvres trop lourdes, pour oser prendre la parole.

Contre toute attente, la femme blonde s'alluma une cigarette, comme pour prendre son temps, réfléchir calmement à ce qu'elle ferait de Dehlia. Lorsque la prostituée reçut une bouffée de fumée dans le visage, sa gorge s'assécha, ses yeux devinrent douloureux. Elle lança un regard haineux vers cette femme qui allait lui ôter la vie, sans lui laisser une chance de survivre. Un duel d'homme à homme aurait demandé de l'agilité, rapidité et expérience. Cette femme n'utilisait que la ruse et un homme de main. Elle tourna les yeux vers celui-ci et son coeur se serra à la vue de cet affreux bandit.

Soudainement, la femme empoigna Dehlia, l'obligeant à garder une position inconfortable. Avant qu'elle ne puisse réagir, la blonde écrasa sa clope sur la peau blanche de la prostituée qui cria de rage et douleur. Plus que jamais, elle rêvait de faire souffrir son bourreau et c'était bien la seule pensée qui lui permettait de garder les pieds sur terre. Sans cela, elle sentait déjà la folie pointer le bout de son nez...

Ensuite, vint l'homme aux cicatrices, un sourire aux lèvres. Cela lui donnait un air encore plus sadique qu'habituellement. Le coeur de la jeune femme s'emballa et son cerveau sembla s'embrumer. Allait-elle s'évanouir avant même qu'il ne la touche? Dehlia craignait le pire et lorsque la vision d'un viol imprégna son esprit, elle sentit la nausée envahir son corps. L'homme la tint par la gorge et lui coupa le souffle. Il sortit la lame qu'il avait utilisée un peu plus tôt et alors, la jeune femme sut qu'elle n'aurait plus aucune chance de survivre..

Sa lame froide effleurée le corps de Dehlia, tétanisée par l'expression de l'homme. Il semblait ne pas en être à son premier meurtre, avait-il perdu l'esprit en même temps qu'une partie de son visage? Dehlia n'eut pas le temps de réfléchir à cette question que l'homme profitait de sa posture pour toucher ses cuisses. Le dégout fut si violent que la jeune fille ne put retenir un haut-le-coeur et lorsqu'il remonta vers son visage, Dehlia se détourna violemment. L'homme ne supporta pas cette réaction et plaqua aussitôt sa lame sous la gorge de Dehlia.

"Non.." gémit Dehlia dans un souffle, en proie à une frayeur qu'elle ne pouvait contrôler.

[Navrée pour la médiocrité du post >_<]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saint-elmo.forumactif.pro/t67-dehlia-james-votre-crumble-au-chocolat http://saint-elmo.forumactif.pro/t46-dehlia-james-les-dangereuses-epines-de-la-rose http://saint-elmo.forumactif.pro/t9-fonda-dehlia-james-le-diable-dans-un-corps-d-ange

à propos

Date d'inscription : 15/09/2011
Âge : 25 ans
$$ : 2049
Messages : 268
Localisation : Avec les frères Waldon
Emploi du perso : Bandit - hors la loi

IDENTITÉ
SITUATION
: C est compliqué !
INVENTAIRE
:
RELATIONS
:

MessageSujet: Re: Aïe, ça va faire mal.   Mer 28 Sep - 6:44

    Il était tard mais les rues de Saint Elmo étaient loin d'être désertes. Il n'est pas fort recommandable pour une femme de se promener à cette heure-ci mais j'avais besoin de prendre l'air avant de retourner à la planque. Vivre avec trois hommes, quand on est une femme, ce n'est pas toujours très aisé. Habillée d'une robe, robe très simple d'ailleurs, on était loin d'imaginer qu'une paire de colt se cachait sous mon jupon. C'est Wyatt qui avait trouvé le petit stratagème pour les faire tenir. Pour ma part, je préférais les pantalons. Je m'y sentais plus à l'aise. Mais une femme déguisait en homme éveille un peu trop la curiosité. Il fallait que je me fonde dans la masse. Après tout, peu de gens savent qu'il y a une femme au sein du gang Waldon. Certains disent même que ce n'est qu'un mythe, les idiots. Je suis loin d'être aussi impressionnante que les frères Waldon mais je peux paraître très utile lors de certaines missions. Les riches sont vites sensibles à un joli minois. On se laisse vite avoir par le fait que je suis une femme car je fais partie du sexe faible.

    J'avais laissé mon cheval devant la gare. Je n'avais pas envie que tout le monde me voit monter sur l'animal car bien souvent les femmes utilisent des diligences ou des charrettes. Il fallait faire attention aux apparences et paraître plus fragile que l'on est. Dans un monde d'hommes, il faut savoir s'adapter.

    Alors que j'étais prête à monter sur ma monture, j'entendis des éclats de voix plutôt inquiétants. Une personne était en train de se faire violenter. Je pouvais reconnaître ses gémissements de douleurs car dans mon enfance j'avais été victime d'un tel traitement. A l'époque, étant considérée comme une indienne, j'étais simplement bonne à jouer les esclaves et à me faire frapper. Heureusement que je n'étais pas très attirante vu mon jeune âge, sinon on m'aurait sans doute violée.

    Je chassais ses souvenirs douloureux de mon esprit, sortis mes colts de leur cachette et m'avançais à pas de loup vers l'endroit d'où provenaient les bruits. De là où j'étais cachée je pouvais voir la scène mais pas le visage de la troisième personne. Un homme était en train de frapper sans ménagement une jeune femme brune. Je ne la connaissais pas, mais cela ne me surprendrais pas qu'elle soit l'une des prostituées de Bullock.

    La femme dont je ne voyais pas le visage semblait de bonne condition... enfin à en juger par ses habilles. Tandis que le tourmenteur de la brunette n'était guère attirant. Son visage était assez repoussant sans oublier qu'il ne semblait pas très propre sur lui.

    C'était assez dangereux pour moi d'intervenir mais je ne pouvais pas laisser cette jeune femme se faire maltraiter. C'est avec dégout que je voyais l'homme en train de s'amuser à tourmenter sa victime. On ne pouvait pas s'y tromper et je savais très bien ce qu'il pouvait avoir à l'esprit. La réaction de sa proie ne se fit pas attendre. Pour toute réponse, son agresseur plaqua la lame de son couteau sous la gorge de la femme.

    La situation se dégradait, je n'avais plus le choix, il fallait intervenir. Je m'avançais encore un peu plus et pointais contre le crane de la blonde l'un de mes colts.

    Lâche là sinon je fais exploser la cervelle de ton amie !

    L'homme avait été trop occupé par le plaisir de terroriser sa proie qu'il ne m'avait même pas entendu arriver.

    Je fusillais du regard l'agresseur qui devait sans doute être assez surpris d'être dérangé... mais aussi dégouté qu'une femme puisse agir ainsi. J'eus un rictus moqueur. S'il croyait vraiment que je n'aurai aucun scrupule à abattre la jolie blonde, il se trompait. Cette femme devait être aussi tendre que lui... elle avait assisté à ce petit spectacle sans lever le petit doigt.
    Je m'attendais à ce que l'homme me rit au nez mais je comptais pas me laisser déstabiliser par son mépris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

à propos

Date d'inscription : 15/09/2011
Âge : 42 ans
$$ : 3035
Messages : 389
Localisation : Smoky Hills
Emploi du perso : Mercenaire
Humeur : Soif de sang!

IDENTITÉ
SITUATION
: Célibataire
INVENTAIRE
:
RELATIONS
:

MessageSujet: Re: Aïe, ça va faire mal.   Jeu 29 Sep - 7:11

Spoiler:
 

Alors que Judas était sur le point de trancher la gorge délicate de la jeune prostituée, il fut stopper dans son geste par une voix féminine l'interpellant. Il se retourna pour voir une brunette braquer une arme sur sa blondinette de patronne. Son sang ne fit qu'un tour et il força Delhia à se redresser pour faire face à on opposante.
"Ben merde alors! On va avoir un sérieux problème dans ce cas? Car moi aussi je compte bien répandre un peu de partout la cervelle de cette mignonne!"
Aux paroles, il joignit le geste, armant son colt et le posant sur la tête de la prostituée. Delhia James avait désormais un flingue braquée sur elle, et un couteau posé sur sa carotide. Judas Earl lui déposa un baiser dans ses cheveux, comme pour l'encourager.
"Je voulais prendre mon temps avec toi. Mais cette femme en a décidé autrement. Tu préfères la lame ou te prendre une balle? A toi de choisir!"
Il dévisagea de nouveau la femme braquant Mildred Morgan et son visage lui parut quelque peu familier. Il n'arrivait plus à se souvenir d'où il connaissait.
"T'es qui toi d'abord? On se serait pas déjà croisé quelque part? Je ne vois qu'une putain pour venir en aide à une autre putain! Si un plan à trois t'intéresse, je suis partant pour te lever!"
Il rigola grassement de sa remarque. Judas aimait la tension naissante qui s'emparait de l'impasse. C'est dans ces moments la qu'il se sentait clairement vivant. Il adressa un mouvement imperceptible à Mildred Morgan comme pour lui faire comprendre qu'il maitrisait la situation.
"Vous inquiétez pas Mdame Morgan. C'est un tas de viande froide qui se cache derrière vous!"
Judas Earl lança un regard cruel à la jeune femme, et cracha sur le coté pour exprimer son dégout.
"Comme si une femelle savait se servir d'un flingue! Laisse moi rire! Tu te trompes de job ma poupée! Bon je vais compter jusqu'à trois si tu lâches pas ton flingue pourri, je lui rajoute un trou à cette catin!"
Judas Earl en avait plus que marre de perdre son temps avec cette histoire. A cette heure tardive, il aurait déjà du se trouver au saloon à fêter sa victoire! Il commença son décompte mortel :
"Et de un! Je ne plaisante pas, lâche ton arme et on discutera entre grandes personnes!"
Les dents de Judas grinçait sous l'effet de l'excitation et l'odeur du sang.
"Deux! Dernière chance!"
Un sourire carnassier éclairait sa face au moment ou il allait prononcer un "trois" fatidique. La tension était à son paroxysme!

[A ma sœurette adorée!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saint-elmo.forumactif.pro/t171-judas-earl http://saint-elmo.forumactif.pro/t172-judas-earl http://saint-elmo.forumactif.pro/t162-judas-earl
Mildred Morgan

avatar

ϟ SCENARISTE DU FORUM

à propos

Date d'inscription : 03/09/2011
Âge : 35 ans
$$ : 3988
Messages : 729
Localisation : Boston
Emploi du perso : Propriétaire de Concession
Humeur : Machiavélique!

IDENTITÉ
SITUATION
: Célibataire
INVENTAIRE
:
RELATIONS
:

MessageSujet: Re: Aïe, ça va faire mal.   Sam 1 Oct - 18:11



"Non Judas! Attends!"

Mildred Morgan éleva la voix pour empêcher son acolyte d'achever son compte à rebours mortel. Car si la jeune femme était une femme redoutable en affaire, il demeurait qu'elle n'était pas du tout dans son élément lorsque l'on braquait une arme dans sa direction. Contrairement à Judas Earl, qui n'avait point peur de devoir affronter la mort, Mildred pouvait se montrer profondément lâche pour sauver sa propre existence. C'est pourquoi elle empêcha son fidèle bras-droit de finaliser son funeste projet d'exécuter la prostituée, de peur de voir se retourner ce jeu mortel contre elle. La femme qui braquait son arme sur elle n'était pas la pour plaisanter et nul doute qu'elle ferait feu à la moindre incartade. Des gouttes de sueurs froides perlèrent du front de Mildred Morgan qui décida de calmer le jeu. Cette dernière tourna légèrement la tête en direction de sa braqueuse et tenta de l'amadouer du regard pour la convaincre de ne point presser la gâchette.

"Je vous demande de me laisser partir. Vous n'allez pas tuer une femme de ma condition tout de même, surtout pour venir en aide à une vulgaire prostituée! Laissez moi quitter les lieux et je vous promets que mon homme de main en fera de même..."


Tout en parlant, Mildred essayait de détourner l'attention de la jeune femme, pour qu'elle ne puisse desceller le stratagème perfide auquel elle était en train de se livrer. Une lame glissa doucement le long de sa manche pour atterrir dans sa main. La jeune femme d'affaire était morte de peur, mais elle voulait absolument tenter de sortir de cette mauvaise passe en tentant un ultime coup de poker. La haine qu'elle éprouvait de voir son plan échouer de la sorte, à cause de l'intervention d'une justicière en herbe commençait à prendre le pas sur sa frayeur. Elle fit un petit signe de la tête à Judas pour qu'il se tienne prêt, et dans un geste aussi soudain, Mildred lança son poignard en direction de la femme qui l'agressait. Mais la lame ne fit qu'effleurer le visage de la femme, pour se planter dans le mur de bois située juste derrière elle. Le visage de Mildred se liquéfia en voyant l'échec de sa tentative. Elle tendit une main tremblante d'effroi en direction de la femme armée pour la convaincre de ne pas tiré sur elle et supplia Judas de lui venir en aide.

"Je ne voulais pas! Ne tirez pas sur moi pour l'amour de dieu! Judas! Viens moi en aide!"

Mildred Morgan n'eut pas le temps de comprendre ce qui arrivait, qu'elle fut saisit par la taille par son fidèle lieutenant qui avait décidé d'empêcher la femme armée d'exécuter sa vengeance. Mildred fut alors entrainée au loin, laissant les deux femmes seules dans l'impasse obscure...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saint-elmo.forumactif.pro/t121-mildred-morgan http://saint-elmo.forumactif.pro/t128-mildred-morgan http://saint-elmo.forumactif.pro/t109-mildred-morgan
Dehlia James

avatar

ϟ FONDATRICE DU FORUM

à propos

Date d'inscription : 29/07/2011
Âge : 25 ans.
$$ : 8097
Messages : 1138
Localisation : Tout près d'ici..
Emploi du perso : Prostituée.
Humeur : Great :)

IDENTITÉ
SITUATION
: Célibataire
INVENTAIRE
:
RELATIONS
:

MessageSujet: Re: Aïe, ça va faire mal.   Dim 2 Oct - 16:04

Dehlia ferma les yeux alors que l'homme aux cicatrices allait l'égorger. Elle sentait la mort se rapprochait à grands pas et priait Dieu pour que la douleur ne soit pas si terrible qu'elle l'imaginait. Elle avait du mal à avaler sa salive, la lame du couteau bloquait sa gorge et un mince filet de sang perlait le long de son cou. Dehlia se sentit perdre pied alors qu'une voix féminine inconnue se fit entendre. La jeune prostituée ne comprit pas immédiatement ce qui se passait et il lui fallu plusieurs secondes pour qu'elle reprenne ses esprits. Des larmes s'étaient formées dans ses yeux, lui brouillant le regard à tel point qu'elle ne distinguait pas vraiment la personne lui sauvant la vie. Dehlia se fit à nouveau malmener mais la jeune femme ne se débattait plus. Elle avait, à présent, une chance de survivre et elle ne la gâcherait pas.

Suivant les réactions de ses agresseurs, Dehlia sentit qu'ils perdaient du terrain. L'inconnue était-elle si menaçante? La fille de Bullock retrouvait espoir. L'affreux commença un décompte, menaçant à nouveau de la tuer mais cette fois, la prostituée se sentait légèrement plus assurée. Elle avait bien conscience que sa vie tenait au bout du cette lame et pourtant, la peur commençait à la quitter. Enfin, sa vie fut sauvée grâce à la raisonnable réaction de Morgan, car tel était le nom qu'avait livré Judas. Dehlia se le répéta à plusieurs reprises car jamais elle ne voulait oublier le nom et le visage de cette femme et son homme de main. Il y eut a nouveau une discussion, elle semblait douée pour amadouer son public, même dans la pire des situations. A la plus grande surprise de Dehlia, la femme tenta un dernier coup, sans succès. La prostituée sentait son calvaire arriver à sa fin et lorsque les deux agresseurs s'enfuirent, Dehlia mit un certain temps avant de comprendre qu'elle était sauve.. Et en un seul morceau.

Enfin libérée de l'emprise de Judas, Dehlia sentit ses émotions la prendre de court. Elle fit quelque pas hésitants puis, sans prévenir, s'accroupit et vomit dans l'impasse. Rejetant son dîner, mais aussi l'horreur et le dégoût que lui avait inspiré cette mésaventure. Elle vomissait son écoeurement, sa haine, son mépris. C'était une vraie libération. La prostituée se releva. Elle se serait sentie très gênée par cela, dans une autre vie, mais ce soir, elle n'accordait plus aucune importance au regard des autres. Lorsqu'elle récupéra quelques forces, Dehlia put enfin regarder celle qui l'avait sauvé. Il se trouvait que c'était une femme, plutôt jeune. Dehlia était surprise car elle ne connaissait pas ce visage et surtout, voir cette jeune femme avec un colt entre les mains avait quelque chose d'effrayant. Elle fit un pas vers l'inconnue et sourit misérablement.

"Merci.."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saint-elmo.forumactif.pro/t67-dehlia-james-votre-crumble-au-chocolat http://saint-elmo.forumactif.pro/t46-dehlia-james-les-dangereuses-epines-de-la-rose http://saint-elmo.forumactif.pro/t9-fonda-dehlia-james-le-diable-dans-un-corps-d-ange

à propos

Date d'inscription : 15/09/2011
Âge : 25 ans
$$ : 2049
Messages : 268
Localisation : Avec les frères Waldon
Emploi du perso : Bandit - hors la loi

IDENTITÉ
SITUATION
: C est compliqué !
INVENTAIRE
:
RELATIONS
:

MessageSujet: Re: Aïe, ça va faire mal.   Ven 7 Oct - 15:28

    J'espérais vraiment que Judas bluffait. Je n'avais nullement l'attention de baisser mon arme. Si je ne tenais plus la jolie blonde en enjoue, je risquerais de mettre ma vie en danger. Je me demandais s'il tenterait réellement de tuer sa victime. Après tout il ne me connaissait pas. C'est très idiot de sa part de me prendre pour plus faible que je ne suis. S'il tire sur la captive, je n'aurai aucun remord à faire exploser la cervelle de son acolyte.

    A partir de ce moment, les événements se déroulèrent assez vite. La blonde ne semblait pas rassurer d'être visée par mon colt. Elle tentait vainement de raisonner l'homme prénommait Judas. Je ne fis même pas attention à son petit manège. Je ne pensais pas que j'avais affaire à une femme qui avait autant de répondant. Erreur de ma part, j'aurai dû me méfier un peu plus de la femme.

    Je préfère sauver une prostituée honnête, plutôt qu'une poule de luxe gâtée.

    Répondis-je d'une voix froide tout en maintenant mon arme contre son crane. J'étais trop préoccupée à examiner chacun des gestes de Judas pour me rendre compte que la blonde allait m'attaquer. Je lâchais un cri de surprise lorsqu'elle essaya de me poignarder. J'avais eu de la chance qu'elle ne sache pas tellement viser, sinon je serai certainement morte. Le poignard effleura ma joue. Ne faisant pas attention au sang qui coulait j'étais bien décidée à montrer à mon agresseur qu'elle avait eu tord de jouer avec moi. La dame se tourna vers moi, apeurée par sa tragique erreur. C'est à ce moment là, que je reconnu la bourgeoise qui n'avait pas hésite à repousser un pauvre gamin. Elle n'avait pas partagé sa cachette avec lui et le gamin avait été tué à cause d'une balle perdue. Une lueur haineuse s'anima dans mon regard. Je suis peut-être pas une personne fréquentable, mais j'ai certainement plus de cœur qu'elle.

    L'amour de Dieu ? S'il vous aime autant, il sera ravis de vous compter à sa table !

    Je ne savais pas si j'allais réellement tirer, en tout cas la situation fit que le destin choisit à ma place. Judas me poussa dans un violent coup d'épaule et attrapa mon agresseur pour disparaître dans la nuit.

    Ma main tremblait. Je n'avais pas pour habitude d'être seule dans ce genre de situation. Je réussis tout de même à me calmer. J'avais eu de la chance, beaucoup de chance. Je me retournais vers la jeune femme que je venais de sauver d'un triste sort. Je lançais un sourire amicale à celle-ci avant de ranger mon arme.

    De rien. C'est normal. Je ne pouvais pas laisser ces deux guignols continuer à vous maltraiter.

    Lui répondis-je.

    Pourquoi on vous voulait du mal ?

    Je portais ma main à la blessure infligée par la blonde. J'espérais que cela n'allait pas laisser une cicatrice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dehlia James

avatar

ϟ FONDATRICE DU FORUM

à propos

Date d'inscription : 29/07/2011
Âge : 25 ans.
$$ : 8097
Messages : 1138
Localisation : Tout près d'ici..
Emploi du perso : Prostituée.
Humeur : Great :)

IDENTITÉ
SITUATION
: Célibataire
INVENTAIRE
:
RELATIONS
:

MessageSujet: Re: Aïe, ça va faire mal.   Mer 12 Oct - 17:36

Dehlia mit quelques secondes avant de répondre à la jeune femme qui venait de la sauver. Elle récupérait petit à petit ses esprits et se sentait moins fiévreuse. Son mal de tête s'atténuait et Dehlia espérait qu'elle n'ait pas besoin d'aller voir le médecin. Elle n'avait pas envie que les rumeurs se répandent bien que le Doc' savait rester discret. A la question de l'inconnue, Dehlia s'interrogea. Que lui voulait-on? Des informations sur Waldon? C'était risible, elle avait passé à peine quelques heures (minutes?) en sa présence. Que pouvait-elle savoir d'important? Dehlia ne savait pas si elle devait répondre, après tout, le nom Waldon ne lui avait valu que des ennuis depuis cette rencontre. Elle avait peur que cette inconnue soit aussi une de leurs ennemis... En même temps, elle lui devait la vie. La vérité. La jeune femme inspira et prit la parole.

"Ils voulaient des informations à propos de bandits récemment arrivés en ville.." Commença Dehlia. Elle ne put s'empêcher de rire nerveusement. "Comme si ce Waldon m'avait parlé de son plan! Je ne sais pas ce qu'ils attendaient de moi et ils n'ont pas apprécié mon incompréhension je crois.."

Dehlia jeta un regard derrière elle, au fond de la ruelle sombre. Elle savait qu'ils étaient partis mais la paranoïa était toujours belle et bien présente. Le coeur de la jeune femme s'emballait lorsqu'elle revoyait, mentalement, le visage balafré de l'homme de main.

"Ils m'ont suivi, j'ai été si bête!" Dehlia repensait à son arme inutilement posée sur sa table de chevet. Pourquoi donc ne l'avait-elle jamais dans ses vêtements lorsqu'elle en avait besoin? Après cette mésaventure, elle ne quitterait plus jamais son deringer.

Dehlia observa l'inconnue, un instant. Elle semblait douce mais son regard était étrangement dur et puis, elle possédait une arme typiquement masculine. Dehlia se demanda dans quel camp était cette jeune femme? Etait-elle une étrangère? Sa peau semblait plus bronzée mais son accent américain était parfait. Faisait-elle parti de ces gens recherchés dans d'autres Etats? Dehlia préféra ne pas s'aventurer sur ce terrain là.

"Pardonnez mes manières, j'oubliais de me présenter. Mon nom est Dehlia James." Dit-elle en s'avançant quelque peu vers l'inconnue.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saint-elmo.forumactif.pro/t67-dehlia-james-votre-crumble-au-chocolat http://saint-elmo.forumactif.pro/t46-dehlia-james-les-dangereuses-epines-de-la-rose http://saint-elmo.forumactif.pro/t9-fonda-dehlia-james-le-diable-dans-un-corps-d-ange

à propos

Date d'inscription : 15/09/2011
Âge : 25 ans
$$ : 2049
Messages : 268
Localisation : Avec les frères Waldon
Emploi du perso : Bandit - hors la loi

IDENTITÉ
SITUATION
: C est compliqué !
INVENTAIRE
:
RELATIONS
:

MessageSujet: Re: Aïe, ça va faire mal.   Dim 23 Oct - 8:41

    Cela ne faisait pas très longtemps que moi et les Waldon étions arrivés en ville. J'étais étonnée que l'on veuille déjà voir l'un des notre se balancer au bout d'une corde. Il fallait faire taire la jolie blonde et ce monstre. Je ne voulais pas une nouvelle fois devoir fuir l'autorité judiciaire.
    Je commençais seulement à apprécier cette ville. Il fallait que j'en parle au plus avec mes compagnons d'aventure afin d'élaborer un plan.

    Je fronçais les sourcils, étant en pleine réflexion. Je me demandais de quel Waldon elle parlait. Après tout, ils sont trois... Billy, Wyatt et Ben et tous les trois sont susceptibles de fréquenter des prostituées. Comme tous hommes, ils sont sensibles aux plaisirs de la chair. Je ne peux pas les en blâmer...

    Je rangeais mon arme, écoutant à peine les paroles de Dehlia. Je me demandais bien pourquoi cette femme riche pouvait s'intéresser d'aussi prêt au gang. En tout cas, elle avait su me laisser une jolie marque sur la joue... j'espérais que je n'allais pas en garder une cicatrice.

    Vous parlez de quel Waldon... Ben ? Billy ? Ou Wyatt ?

    A quoi bon de jouer les ignorantes. Malgré la torture, elle n'avait rien révéler sur l'un de mes « frères ». Elle méritait ma confiance même si je ne suis pas du genre à l'accorder aussi facilement. Une seule trahison de sa part et elle risquerait de le regretter.

    Lorsqu'elle s'avança vers moi pour se présenter, j'en fis de même. J'affichais un léger sourire, histoire de la mettre à l'aise.

    Enchantée... Je m'appelle Grace Earp.

    Répondis-je en me demandant si elle avait entendu parler de moi. Beaucoup de personnes savaient qu'au sein du gang il y avait une femme, mais très peu connaissaient mon prénom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dehlia James

avatar

ϟ FONDATRICE DU FORUM

à propos

Date d'inscription : 29/07/2011
Âge : 25 ans.
$$ : 8097
Messages : 1138
Localisation : Tout près d'ici..
Emploi du perso : Prostituée.
Humeur : Great :)

IDENTITÉ
SITUATION
: Célibataire
INVENTAIRE
:
RELATIONS
:

MessageSujet: Re: Aïe, ça va faire mal.   Dim 30 Oct - 17:26

A la première question de cette jeune femme, Dehlia ressentit une certaine inquiétude, son visage affichait une expression de surprise. Ainsi donc, elle venait d'être sauvée par une personne connaissant les Waldon! Le monde était-il si petit ou les Waldon avaient-ils décidé de faire une réunion de famille à Saint Elmo? Dehlia se souvint alors des rumeurs autour du gang. Dans certaines de leurs histoires, il était racontée qu'une femme les accompagnait.. Et Benjamin avait confirmé ses dires sans pour autant donner plus de détails sur cette femme. Leur amie, soeur, partenaire? Dehlia était étonnée. Même avec une arme en main, la prostituée avait du mal à imaginer que cette femme debout devant elle était un bandit recherché par les forces de l'ordre et de, dans de nombreux états.

"Ben.. Benjamin Waldon." Répondit Dehlia qui, au passage, découvrait les noms de leurs coéquipiers.

Elle se sentait moins sereine à présent. Et si cette femme décidait de la tuer car elle en savait trop (ou trop peu) ? Dehlia n'était pas certaine de pouvoir assumer une nouvelle séance de torture. Lorsque la jeune femme s'avança pour se présenter à son tour, elle ressentit un immense soulagement. Sa mort n'était pas programmée pour ce soir mais maintenant que le gang connaissait son nom, elle devrait faire attention à chacun de ses mots. Adieux rumeurs et cancans de bas étage, il lui faudrait rester silencieuse même avec les filles du Green House.

"Vous êtes donc la femme du gang..?" Demanda Dehlia, osant à peine entamer la conversation.

Elle avait très peur de mettre les pieds sur un terrain dangereux.. En règle générale, les hors-la-loi n'appréciait pas trop parler d'eux mais pour l'instant, elle avait eu une impression plutôt bonne lorsqu'elle avait discuté avec Benjamin. Il ne s'était pas montré aussi fermé et colérique que la plupart des bandits.

"Il m'a un peu parlé de vous.." Continua la prostituée. "Je veux dire.. Je ne connaissais pas votre nom! Il est resté très discret sur vos.. activités. Ce qui me semble plutôt normal vu la.. situation dans laquelle vous êtes.."

Dehlia stoppa net ses baragouinages, décidément elle n'était vraiment pas prête à entretenir une conversation avec un bandit! Elle se sentait assez mal à l'aise et avait bien peur de provoquer une malencontreuse réaction.

"Je crois qu'il vaudrait mieux rentrer.. J'ai bien peur que cette femme revienne et cette fois, avec une poignée d'hommes de main." Expliqua la prostituée pensant aussi à Bullock et sa petite armée d'hommes à tout faire, des gros bras qui s'occupaient des clients créditeurs ou des petits problèmes comme celui de cette soirée..


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saint-elmo.forumactif.pro/t67-dehlia-james-votre-crumble-au-chocolat http://saint-elmo.forumactif.pro/t46-dehlia-james-les-dangereuses-epines-de-la-rose http://saint-elmo.forumactif.pro/t9-fonda-dehlia-james-le-diable-dans-un-corps-d-ange

à propos

Date d'inscription : 15/09/2011
Âge : 25 ans
$$ : 2049
Messages : 268
Localisation : Avec les frères Waldon
Emploi du perso : Bandit - hors la loi

IDENTITÉ
SITUATION
: C est compliqué !
INVENTAIRE
:
RELATIONS
:

MessageSujet: Re: Aïe, ça va faire mal.   Dim 13 Nov - 18:58

    Je fus assez amusée par la réaction de Dehlia. Pourtant, je ne pense pas que je sois si impressionnante. Il est rare qu'une femme s'engage dans une aventure tel que la mienne, mais cela existe de plus en plus. Je regardais mon interlocutrice, le regard pétillant de malice. Je la laissais se dépatouiller seule. Cela n'était pas très gentil, mais c'était assez amusant. Je fus tout de même étonnée lorsqu'elle m'avoua que Benjamin lui avait parlé de moi. Rien qu'à entendre ce prénom, mon cœur fit un léger bon dans ma poitrine. Comment s'étaient-ils rencontrés ? Est ce que Dehlia lui offrait ses services ? Rien qu'à cette idée, un petit démon vert qui s'appelle jalousie venait me titiller. Je me repris pour ne rien faire paraître et répondit à ses questions.

    Oui la fille du gang... mais je préfère que l'on m'appelle Grace.

    Lui répondis-je en ayant un air sympathique. Peu de personne ne connaissaient mon nom. La première raison, c'est que jusqu'à aujourd'hui, j'ai su me faire discrète. La deuxième raison c'est qu'une femme semble pas très importante, surtout lorsqu'elle est entourée de trois hommes. Le gang Waldon est connu dans tous l'état américain mais peu font attention à la « fille du gang ». Ce qui est en soi une bonne chose pour les affaires. Aucun homme se méfie de mon joli minois, ce qui favorise nos plans.

    Situation délicate, mais il faut mieux faire ce que je fais plutôt que d'être une fermière cocu !

    Rétorquais-je pour détendre l'atmosphère. Je regardais autour de moi, pour guetter le moindre bruit. Après avoir balayais les environs du regard, je reportais mon attention sur Dehlia.

    Je vais vous accompagner chez vous. Je ferai en sorte que cela ne se reproduise pas. Je vais en parler à Ben. Vous ne devez pas payer pour notre... mode de vie.

    Je l'invitais à ouvrir la marche, après tout, je ne savais pas où elle habitait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





à propos


MessageSujet: Re: Aïe, ça va faire mal.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Aïe, ça va faire mal.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [TUTO] Faire des socles
» Faire des arbres?
» G20, des mesures adoptées pour faire face à la crise
» [Tutoriel] Une gourde sympa à faire.
» Faire disparaitre des traces de feutre permanent
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Elmo, votre RPG à l'époque du Far West. ::  :: les archives du rpg-