Aujourd'hui, nous sommes le Lun 18 Déc - 20:15.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Messe pour les victimes du Wild West Show

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mildred Morgan

avatar

ϟ SCENARISTE DU FORUM

à propos

Date d'inscription : 03/09/2011
Âge : 35 ans
$$ : 3988
Messages : 729
Localisation : Boston
Emploi du perso : Propriétaire de Concession
Humeur : Machiavélique!

IDENTITÉ
SITUATION
: Célibataire
INVENTAIRE
:
RELATIONS
:

MessageSujet: Messe pour les victimes du Wild West Show   Jeu 13 Oct - 9:02



Mildred Morgan n'était plus à un paradoxe près lorsqu'il s'agissait de tirer bénéfice d'une situation tragique. Depuis le terrifiant massacre du Wild West Show, une idée lui trottait en tête, celle de faire organiser une messe en hommage aux victimes de l'attaque des détrousseurs. Et en ce dimanche de grisaille, le prêtre et les autorités compétentes lui avaient octroyés ce droit afin de soulager la ville de cette terrifiante catastrophe. Une foule impressionnante s'était d'ailleurs amassée dans la petite église qui s'apparentait presque plus à une chapelle. Mildred Morgan avait la fierté d'avoir participé à sa reconstruction, suite à une attaque de pillards, en participant au financement de restauration. C'est ainsi qu'elle s'était attirée les bonnes grâce de l'église. Elle était ce genre de femme, assise au premier rang des églises à boire les paroles d'évangiles et qui une fois la porte franchie semait le mal autours d'elle. Elle usait du confessionnal pour se laver de ses péchés et croyait ainsi hérité d'une place au paradis. Dans les travées de l'église, de nombreuses personnes murmuraient que si Mildred Morgan avait une croix du bon dieu entre les seins, c'est bien le diable qu'elle avait au fond du cœur. Parmi les fidèles de l'église, beaucoup de paysans qu'elle avait dépossédés de leurs terres espéraient secrètement que quelqu'un lui règle son compte pour l'expédier rôtir en enfer!
Mais pour cette messe de commémoration, Mildred Morgan avait fait les choses en grand pour restaurer son image et se montrer comme une bourgeoise aimante de son peuple. Assise comme a son habitude au premier rang, elle écoutait l'éloge funéraire du vieux prêtre de Saint Elmo. Bien que gravement malade le prêtre ne s'épargnait aucun effort quant il s'agissait d'honorer la mémoire de ses fidèles disparus, et il énuméra sans commettre le moindre oubli la longue liste de noms des victimes. A la fin de celle-ci, il engagea la foule à témoigner d'une minute de silence en leurs mémoire.

"En souvenir des victimes de ce tragique événement, j'aimerai que nous leurs adressions une ultime prière silencieuse afin de les accompagner sur les sentiers du paradis..."

Un silence imposant s'empara de l'église, seulement perturbé par les sanglots hypocrites de Mildred Morgan qui ne cessait de sortir une étoffe de soie pour s'essuyer son regard embué. Le prêtre finit par se retourner vers le pianiste de l'église qui attendait calmement des instructions, il s'adressa à lui en ces termes.

"J'aimerai pour une fois vous laissez le libre choix d'interpréter le morceau qui conviendra le mieux en cette circonstance tragique..."

Le pianiste semblait prit de cours, et il tergiversa quelques instants, peu habitué à jouer autre chose que des partitions religieuses. Mais il ne gâcha pas cette chance de montrer ses véritables talents de musicien, et il tourna frénétiquement son cahier de partitions pour retrouver un morceau qu'il avait entendu en France et qui s'adaptait parfaitement à la situation. Il commença alors à jouer les notes de ce qui paraissait être une marche funèbre. Une vague de tristesse submergea alors le chœur de l'église de Saint Elmo...



Sur les visages de l'assemblée se lisait une profonde inquiétude, un désarroi certain face à l'adversité qui s'abattait fréquemment sur cette petite ville. Ce massacre avait été le déclencheur d'un traumatisme profond ou chaque villageois se demandait pourquoi il devrait rester sur une terre ou régnait pareil chaos. Le prêtre se tourna vers Mildred Morgan, et l'intronisant d'une geste de la main, et il prit la parole.

"J'ai décidé de ne point suivre le déroulement habituel d'une messe funéraire, pour vous donnez la liberté de vous exprimer. C'est pourquoi je vais laisser la parole à Miss Morgan, la charmante organisatrice de cette journée de commémoration et sans qui les murs de cette église n'auraient jamais vu le jour."

Mildred Morgan fit semblant d'être troublée par les compliments du prêtre alors qu'elle nageait allègrement dans un sentiment d'autosatisfaction. Elle se dirigea vers le perchoir d'un pas assuré, et contempla les centaines de regard braqués sur elle. C'était à son tour, de captiver son auditoire et gagner la confiance des villageois de Saint Elmo.

"Très chers habitants de Saint Elmo. Je me suis levée ce matin, avec l'impression que ma vie ne sera désormais plus jamais la même depuis ce tragique évènement. Mon âme meurtrie sera définitivement marquée par le sceau de cette ignominie. Chacun de nous a perdu un être proche, et sans l'intervention de notre vénérable shérif, nous ne serions probablement plus la pour témoigner de notre chagrin. Je pense qu'il est important que nous soyons tous rassemblés aujourd'hui, pour partager nos peines et nos souffrances. Parmi les victimes il y avait des âmes innocentes, des enfants insouciants qui avaient toute la vie devant eux, et je... Excusez moi, c'est trop difficile "

Mildred Morgan fit semblant d'être profondément affectée par toutes ces disparitions tragiques. Le souffle court, une larme dévala sur sa joue pâle. Elle reprit toutefois son éloge funéraire.

"Il faut absolument éviter que de tels drames ne se reproduisent. Il est de notre devoir à tous d'éradiquer et de chasser les âmes vils et corrompues qui sévissent sur nos terres! Si je suis venue dans cette église c'est pour trouver un certain réconfort contre le mal qui ronge notre pauvre ville de saint Elmo et pour apporter mon soutien aux familles des victimes. C'est notre foi en dieu et notre solidarité qui nous protégera de démons tels que ces détrousseurs! C'est ainsi que nous nous vengerons de ces lâches qui s'en prennent aux innocents!"

Une vague de murmure balaya l'assemblée. Mildred Morgan ne s'en impressionna guère, elle voulait concrètement montrer du doigt l'ennemi commun, afin de rallier du monde à sa cause. Le prêtre paraissait quant à lui quelque peu gêné par les propos de la jeune femme car il inculquait le pardon et non la vengeance. Elle poursuivit.

"Vous trouverez dans la nef de l'église, un lieu pour vous recueillir, chaque chandelier représentant une victime du Wild West Show. Je vous invite à leurs adresser une prière, ou venir au perchoir pour prendre la parole et exprimer votre peine. Sachez que vous trouverez vers le portail de l'église un coffre de bois. C'est dans cette urne que vous pourrez déposer de l'argent qui servira à dédommager les malheureuses victimes. J'espère de tous mon cœur que nous pourrons nous retrouver dans des circonstances meilleures. Allez dans la paix du Christ!"

Elle quitta le perchoir sous une salve d'applaudissements contraints et forcés, rejoignant sa place aux premiers rang des fidèles de l'église...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saint-elmo.forumactif.pro/t121-mildred-morgan http://saint-elmo.forumactif.pro/t128-mildred-morgan http://saint-elmo.forumactif.pro/t109-mildred-morgan

à propos

Date d'inscription : 22/09/2011
$$ : 637
Messages : 97
Localisation : St-Elmo's street
Emploi du perso : Sheriff de ma ville
Humeur : Egale, comme la balance de la justice

IDENTITÉ
SITUATION
: Célibataire
INVENTAIRE
:
RELATIONS
:

MessageSujet: Re: Messe pour les victimes du Wild West Show   Mar 25 Oct - 15:20

Jessie était rageux ce jour-là. Le regret, la compassion, la tristesse, mais surtout de la rage et de la haine, voici ce qui sourdait de ces yeux habituellement doux ou fixe, à présent ils brûlaient d'une flamme terrible qui avait fait peur à nombre de personnes ce jour-là c'est pourquoi il se tenait sur le devant de l'église, sur le perron, les pouces passés dans le ceinturon, les mains non trop loin des holsters afin de ne pas troubler la cérémonie par sa présence et son aura terrifiante.

Il entendait la cérémonie d'une oreille attentive, récitant mentalement les noms de ceux qu'il connaissait et qui y étaient restés ce jour là tout en jetant par moment des coups d'oeil vers la plaine au loin puis les montagnes, comme une peur superstitieuse de voire la bande de ravageurs refaire son apparition le jour du souvenir. Ce qu'il regrettait au fond de lui, c'était avant tout de ne pas avoir pût être là pour leur coller une bonne raclée, avoir offert cette résistance que Saint-Elmo était en droit de réclamer. En lieu et place, quelques cowboys présents avaient bien dégainés pour se défendre mais l'essentiel de la bande de ravageurs s'en était sortie sans des pertes effectives après avoir massacrés et pillés une partie non négligeable du Buffalo Bill Show à commencer par la recette et le corral de chevaux des acteurs de la cavalerie nordiste. Bien sûr, sa présence n'aurait fondamentalement rien changée au cours de l'action, mais il aurait au moins eût le mérite d'être là et d'agir...

Oui, d'agir. C'est là que le bas blesse, c'est qu'il n’a pût arriver qu’après, une fois les combats terminés et la racaille partie, il était arrivé pile pour regarder de jeunes enfants, de jeunes hommes et de jeunes femmes finir de se vider de leur sang, pércés de trou ou écrasés par des sabots, quand ce n'avait pas été un coup de lame. Il avait aidé à ramasser les corps, à les empiler d'un côté pendant qu'on emmenait les blessés de l'autre. Puis il était partit plein de rage les colts aux côtés sur son destrier pour remonter leur piste aussi loin que possible. Mais seul contre trente qu'aurait-il pût faire ? En d'autre temps, à l'époque de Quantrill, il les auraient chassés et exécutés un par un mais à présent, il avait quelque chose à protéger. Mouais enfin, pour le moment, ce n'était pas le top.

Il projeta son regard sur la cérémonie, observant les visages graves des personnes présentes, les prêches du Pasteur et le piano jouer sa marche funèbre. Ouaip, ça lui hérissait la nuque ces trucs à, ça lui rappelait l'enterrement de son beau-père. Et celui de son frère. Ouaip, quelque chose lui disait que des enterrements, il y en aurait encore beaucoup dans cette ville avant que des bandes comme celles qui avaient perpétrées ce massacre cessent toute activités...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saint-elmo.forumactif.pro/t188-jessie-johns-la-loi-c-est-moi#1293
 

Messe pour les victimes du Wild West Show

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» WILD WILD WEST.
» Messe pour le temps présent: illustrations
» [Divers] Menu transcendant et prêche
» Wild Wild West [Ecko]
» Quel recours pour les victimes innocentes de la Minustah?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Elmo, votre RPG à l'époque du Far West. ::  :: les archives du rpg-