Aujourd'hui, nous sommes le Lun 18 Déc - 20:29.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 EVENEMENT ♦ 2.1 « Raging Bull et son armée entrent en scène. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

à propos

Date d'inscription : 05/09/2011
$$ : 13
Messages : 2

MessageSujet: EVENEMENT ♦ 2.1 « Raging Bull et son armée entrent en scène. »   Sam 22 Oct - 21:30


EVENEMENT ♦️ 2.1 « Raging Bull et son armée entrent en scène. »



C'est une journée presque comme les autres. Le soleil est à son zénith et nous ne nous soucions de rien sauf des dernières rumeurs et manigances menées plus ou moins dans l'ombre. Il y a du monde et de l'agitation en ville, les beaux jours sont enfin arrivés et nous avons quelque peu oublié le drame du chapiteau. Le cirque était reparti sans demander son reste et, avec le temps, les esprits s'étaient apaisés.

Tout commence avec un tremblement. Le sol semble gronder, les cailloux rebondissent sur la terre sans que nous ne puissions comprendre. Un tremblement de terre? Le grondement semble si loin que le danger ne nous inquiète aucunement... Mais quelques minutes passent et alors, nous réalisons que cet étrange bourdonnement se rapproche de la ville. Le tremblement s'intensifie et très vite, des hurlements s'ajoutent à se vacarme. Nous nous inquiétons, sans pour autant comprendre.

Enfin, au loin, nous apercevons les premiers chevaux bicolores, montés par des indiens brandissant leurs armes à bout de bras. Les premiers hurlements se font entendre et les villageois de Saint Elmo comprennent, trop tard, que la guerre est déclarée. Les indiens viennent attaquer Saint Elmo mais nous ne savons pas réellement pourquoi. Peu importe, pas le temps de se poser de questions. Les villageois courent vers les premiers abris trouvés: saloon, maisons.. Il faut trouver des armes au plus vite car les indiens ne sont pas munis de flèches et haches mais d'armes à feu et d'une soif de vengeance. Les indiens envahissent la rue principale de la ville, tirant dans le tas de villageois courant encore, mettant le feu aux habitations à l'entrée de la ville. Nous n'arrivons pas à les compter tant leur nombre grandit. Ils semblent tirer sur tout ce qui bouge, personne n'est à l'abris. Ils ne cherchent pas à parler, ils viennent tuer et détruire..

c'est à vous de jouer, maintenant.


Un mois s'est déroulé entre l'évènement 1 du Buffalo Bill's Wild West Show et ce second évènement. Vous êtes dans l'allée principale de la ville et devez trouver un abris, peut être même riposter si vous en êtes capable. Même si vous devez rester dans ce topic, vous pouvez très bien raconter que vous êtes cachés dans le saloon ou l'épicerie.

♦️ Dans ce sujet, il n'y aura qu'un seul post du Maître du Jeu. C'est à vous de créer la suite des évènements, nous vous aiderons tout de même à faire avancer l'attaque, pas d'inquiétude!
♦️ Il n'y a pas d'ordre précis ou de tour à attendre. Postez quand vous sentez que cela est nécessaire (pour répondre à un personne qui s'adresse à vous ou vous protège, par exemple).
♦️ Comme vous pouvez le constater, il existe deux topics d'attaque. Choisissez celui dans lequel vous souhaitez être mais vous ne pouvez pas participer aux deux (bah oui, personne ne peut être à deux endroits au même moment ^^). Par contre, vous pouvez commencer dans un topic, le quitter et rejoindre l'autre! N'hésitez pas à m'envoyer un MP pour toutes précisions ou si vous ne savez pas trop comment vous y prendre Wink



©️ ÉCRIT & MIS EN PAGE PAR ELLIOT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karoline Johnson

avatar

“La prostituée est d'abord une mal-aimée”


à propos

Date d'inscription : 25/09/2011
Âge : 18 ans
$$ : 727
Messages : 41
Localisation : Saint Elmo
Emploi du perso : Prostituée
Humeur : Mausade

IDENTITÉ
SITUATION
: Célibataire
INVENTAIRE
:
RELATIONS
:

MessageSujet: Re: EVENEMENT ♦ 2.1 « Raging Bull et son armée entrent en scène. »   Dim 23 Oct - 9:28


Run away little girl



    Il était rare que Karoline souhaite sortir en dehors de Green House, surtout lorsqu'il faisait aussi beau et que, par logique, la majorité des villageois étaient dans les rues, parlant cancan et autres affaires de peu d'importance. Dans sa chambre, elle préférait les observer par la fenêtre, imaginant qui ils étaient et la teneur de leur conversation. La solitude était un moyen pour elle de se vider, après les dures « épreuves » qu'elle avait enduré tout au long de la nuit. Dans un sens, peut-être que ce refus de se mêler à la foule venait d'une peur enfouit au fond de son esprit ? Les prostitué n'avait plus de considération que cela au sein de la ville, les ragots et les rumeurs que l'on pouvait dire sur sa personne l'avait toujours plus ou moins effrayé. Toutefois, il ne faut jamais dire jamais.

    Ce jour-là, la jeune fille avait revêtu une élégante robe couleur vert-clair, mettant à nus ses épaules et laissant apparaître un léger décolleté. Cintré, elle la rendait plus fine et frêle que jamais. Nul envie de choquer ou encore moins d'attirer les regards sur elle. Elle souhaitait simplement être à l'aise, alors qu'une pulsion l'incita à sortir de sa prison. Ses cheveux attachés en un chignon parfait, seules quelques mèches bouclées s'en échappaient et entouraient son visage pâle. Lorsque miss Johnson poussa la porte de la maison, elle fut éblouit quelques secondes par les rayons du soleil, le temps que ses yeux d'habitus à la lumière. Poussant un soupire, elle descendit le quelques marches la séparant du sol poussiéreux, tout en levant sa robe de quelques centimètres le bas de sa robe, afin de ne pas la salir, montrant ainsi des escarpins blancs comme neige. À mon humble avis, ils ne reviendront pas dans le même état...

    Karoline rencontra plusieurs clients sur le chemin menant au centre-ville. La plupart lui firent de grands sourires qu'elle se sentit obligée de rendre, le rouge lui montant aux joues. Sur le coup, la miss se demanda quelle folie l'avait poussée à venir jusqu'ici, surtout qu'elle n'avait rien de vraiment précis à faire. Sa main s'engouffra dans sa poche. Tient, il lui restait quelques pièces. Et si elle allait s'offrir un ruban à mettre dans ses cheveux ? Le sourire aux lèvres, elle commença à se diriger vers l'épicerie lorsque le sol trembla. Cela ne pouvait pas être son imagination, car les personnes se trouvant autour d'elle semblaient également avoir ressentit cette secousse qui devenait de plus en plus grandissante. La source ne tarda pas à leur être dévoilée.

    Des hurlements retentissaient de toute part, tandis que les feux s'allumaient dans des maisons, provoqués par l'arriver d'un groupe d'Indiens, et pas des moindre ! Tétanisée par la peur, la demoiselle n'arriva pas à bouger. Son regard était figé sur le nuage de poussière qui accompagnait les cavaliers. Tandis que les femmes courraient se mettre à l'abri, la majorité des hommes sortaient leurs fusils et commençaient à tirer sur les sauvages, attaquant Saint Elmo par surprise. Soudain, Karoline fut bousculée par un enfant, la ramenant à la raison : tout en suivant le mouvement, elle commença à courir vers l'abri le plus proche, bien que ses chaussures l'empêchent de courir relativement vite. Elle s'arrêta quelques secondes afin de les enlever. Grosse erreur. Un Indien était arrivé à sa hauteur sans qu'elle s'en aperçoive et lui tira dans la jambe avant de continuer sa course folle. Dans un cri déchirant, la prostituée commença à tomber vers l'avant et se vit déjà tomber au sol. Cependant, au lieu de tomber sur le sol dur et sale, elle fut rattrapée par deux bras d'hommes. Ou bien de femmes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

à propos

Date d'inscription : 29/09/2011
$$ : 500
Messages : 93
Emploi du perso : Shérif Adjoint

IDENTITÉ
SITUATION
:
INVENTAIRE
:
RELATIONS
:

MessageSujet: Re: EVENEMENT ♦ 2.1 « Raging Bull et son armée entrent en scène. »   Lun 24 Oct - 21:44

    Cela faisait moins d’un mois que Lee occupait les fonctions de shérif adjoint dans la ville pas si paisible de Saint Elmo. Jusqu’ici, il n’avait pas brillé par ses actions envers les bandits qui semblaient régner dans la petite bourgade. Harper se contentait de faire son travail tranquillement, et tentait de rester en vie en se prenant pas une balle perdue ou en ne jouant pas au héros. Après tout, il ne comptait pas s’ éterniser ici. L’ancien officier patrouillait tranquillement dans les rues de la ville. La journée était radieuse, et il faisait bon vivre, si on oubliait tous les criminels qui sévissaient dans la région. Le shérif adjoint remontait doucement la rue principale de la ville, montrant aux honnêtes personnes que la loi était toujours présente en ville. Juché son cheval, fier comme un coq, Lee répondait tranquillement au salut de chaque personne sur son passage. L’arrivée du confédéré dans la ville fit parler, autant que le chapeau d’officier de la cavalerie sudiste qu’il portait en permanence sur la tête. Le Colorado comportait beaucoup de sympathisants pour le Sud, et c’étaient ces derniers, qui, majoritairement, saluait l’homme. Ceux qui étaient pour le Nord, ainsi que la plupart des soldats, se contentaient de maugréer sur le passage de l’ancien Capitaine, certains allants jusqu’à maugréer quelques jurons dans leurs barbes, ou de cracher au passage du Confédéré. Ceux-là ne recevaient que du mépris ou du dédain de la part du jeune homme. La guerre avait beau être terminée depuis cinq ans, elle n’en restait pas moins dans les esprits.

    Remontant tranquillement vers le bureau du shérif, Lee était perdu dans ses pensées. Il se remémorait doucement son arrivée en ville, ainsi que sa rencontre –fort agréable au demeurant- avec Maggie. L’ancien officier, loin d’être un rêveur, se laissait toutefois aller dans ses pensées. Il se disait au fond de lui-même, qu’il l’inviterait bien pour se promener, afin de faire plus ample connaissance, si un jour, toutefois, il trouverait le courage de lui faire la demande. Toutefois, le cavalier fut sorti de ses rêves par le bruit d’une cavalcade au loin. Surpris par ce bruit inhabituel –et qui ne présageait rien de bon- Lee se retourna sur sa selle, baissant et plissant les yeux vers l’entrée de la ville afin d’essayer de comprendre ce qu’il pouvait bien se passer. Tous ses sens étaient aux aguets, et l’homme de guerre semblait avoir repris le dessus sur l’homme de loi. Il avait déjà entendu ce son, et au vu de son intensité, la troupe qui s’approchait de la petite ville du Colorado était nombreuse. Au loin, un nuage de poussière s’élevait. Certaines personnes cédaient déjà à la panique, cherchant désespérément un abri, entraînant avec elles les autres. Et ce n’est que lorsque les premiers hurlements des Indiens parvinrent aux oreilles du Confédéré qu’il comprit.

    Réagissant aussitôt, Lee entraîna son cheval dans la première ruelle qui venait, espérant avoir échappé aux regards de la horde sauvage qui déboulait dans les rues de la ville. Les coups de feu qui s’échappaient dans les airs ne faisaient aucun doute. Les Indiens avaient débarqué en ville, et ce n’était pas pour la visiter. Ils étaient là pour tuer et piller. Mettant pied à terre, Harper récupéra hâtivement sa Winchester sur sa selle, avant de mettre une grosse claque sur la croupe de sa monture. Il ne pouvait décemment pas faire front à la horde d’Indiens qui déferlait sur la ville, aussi espérait-il pouvoir sauver son cheval en le faisant s’enfuir. Il reviendrait plus tard, lorsque tout se serait calmé.

    Mais obnubilé par son cheval, le shérif adjoint n’entendit qu’au dernier moment les hurlements d’un jeune guerrier qui s’était lancé à sa poursuite. A peine eut-il le temps de se retourner que le guerrier s’élançait de sa monture pour se jeter sur l’homme blanc, brandissant un tomahawk. Surpris par l’agilité de l’Indien, Harper ne parvint que tardivement à esquiver le coup. Il se retrouva par terre, et son fusil, quant à lui, avait été envoyé quelques mètres plus loin sous la force de l’impact. S’en suivit une longue lutte à mains nues, à même le sol. Lee, par un heureux coup du sort, parvint à défaire son adversaire de son tomahawk, qui avait rejoint le fusil du cow-boy. Heureusement pour lui, aucun des autres pilleurs n’avaient vu ce qu’il se passait dans cette petite ruelle et personne ne venait prêter main forte à cet Indien, qui commençait doucement à prendre le dessus sur son adversaire. Voyant ses forces faiblir face à la fougue du peau-rouge, Harper ne s’en sortit que grâce à un coup de genou placé dans l’intimité de l’Indien, ce qui eut pour effet de couper net la bagarre. L’ancien Sudiste se releva avec difficulté, soupirant et recouvert de poussière avant de dévisager son adversaire qui se tordait de douleur. Le guerrier devait avoir à peine 20 ans, et si le shérif adjoint ne s’en était pas sorti avec bassesse, il n’aurait probablement pas survécu à leur bagarre.

    Calmement, Lee sortit son revolver de son étui et tira froidement une balle dans la tête du Peau Rouge, qui tomba lourdement au sol. Harper connaissait le sort réservé à ceux qui tombaient vivants aux mains des Indiens, aussi il ne leur réservait aucune pitié. Le shérif adjoint avait entendu et vu trop d’atrocités commises par les Indiens pour faire preuve de clémence. Rangeant sans aucun remord l’arme à feu dans son holster, Harper fit une mise au point. Il était seul dans une ruelle de Saint Elmo face à une tribu indienne enragée. Il devenait impératif de se regrouper avec d’autres et essayer de faire front. Se repérant, il constata qu’il ne devait être qu’à un ou deux pâtés de maison du saloon. C’était probablement la meilleure direction à prendre, étant donné la quantité de crapules, de mineurs et de cow boys armés jusqu’aux dents qui y buvaient à toute heure du jour ou de la nuit. Atteignant sa destination rapidement, sans réussir à se faire repérer, l’ancien officier passa la porte arrière du saloon, levant aussitôt ses mains en l’air.
    « Tirez-pas, bon Dieu, je suis des vôtres ! » C’était se jeter dans la gueule du loup, mais c’était le seul choix possible qu’il avait …

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

à propos

Date d'inscription : 15/09/2011
Âge : 42 ans
$$ : 3035
Messages : 389
Localisation : Smoky Hills
Emploi du perso : Mercenaire
Humeur : Soif de sang!

IDENTITÉ
SITUATION
: Célibataire
INVENTAIRE
:
RELATIONS
:

MessageSujet: Re: EVENEMENT ♦ 2.1 « Raging Bull et son armée entrent en scène. »   Sam 29 Oct - 10:23



Judas Earl voyait défiler les verres devant lui! Le patron du saloon lui avait conseillé une espèce de tord boyaux à base d'alcool de cactus. Un duel entre Judas et la bouteille avait débuté, et le bandit en était sortit vainqueur mais pas indemne...
Le plafond du saloon tournoyait au dessus de lui et l'envie de vomir le submergea. Mais en se concentrant sur un point précis, il réussit à retrouver ses esprits.
"Putain de dieu! Cette boisson est tous sauf dégueulasse! Le whisky et ses alcools de gonzesses commençait à me saouler! Donne moi un autre verre que je puisse fêter dignement cette journée! c'est la tournée du patron, non?"
Le patron fit glisser un verre sur la surface du comptoir. Judas haussa les sourcils et commença à maugréer.
"Tu me prends pour une fillette, hombre! Je veux la bouteille! Tu me donnes une épine de cactus alors que je veux le cactus en entier!"
Le tenancier du red dog saloon, posa alors la bouteille à coté du verre, secouant de dépit la tête. Au saloon, Judas régnait en maître absolu! Il était le pilier de bar le plus dangereux du Colorado! L'abominable homme des saloons!
Pour fêter cette victoire, il voulut saisir le verre, mais il stoppa son geste. Le verre tintait légèrement sous l'effet de micro secousses. Judas Earl se frotta les yeux, pensant halluciner. Mais c'était la bouteille qui bougeait légèrement, ainsi que toutes les boissons qui trônaient dans le rayonnage du bar!
"Un putain de tremblement de terre! Non de non!" s'exclama Judas!
Des cris de terreurs résonnèrent à l'extérieur, ponctués par des détonations meurtrières. Le sang de Judas ne fit qu'un tour. Il sortit son colt pensant qu'il devait s'agir de détrousseurs venus se venger de leur défaite du chapiteau. A l'extérieur, les tremblements s'intensifiaient, il devait s'agir d'une cavalerie entière! Que diable! Une armée au complet pour faire un tel vacarme! Judas braqua son regard d'acier sur chacun des cowboys en capacité de défendre le saloon, et il s'adressa à eux!
"Messieurs, quoique ce soit à l'extérieur, on va montrer à ces fils de putes que l'on franchit pas une porte de saloon sans en demander l'autorisation! A vos colts, vos fusils! On va défendre cet endroit!"
Les hommes se précipitèrent vers les fenêtres du vaste saloon. Ils ne devaient pas être plus d'une dizaine. Judas se précipita vers une large fenêtre qu'il brisa afin de pouvoir tirer sur l'ennemi! Ce dernier se dévoila enfin. Il s'agissait d'indiens en quantité monstrueuse qui étaient en train de se taper des scalps avec la population de Saint Elmo! Pourquoi les indiens des montagnes faisaient une telle entrée en matière! Judas n'avait pas le temps de se poser de question, car il s'agissait rien de moins qu'une guerre qui venait de s'engager avec ces fils de chiens rouge!
"Des putains de peaux rouges! On aurait jamais dû vendre des fusils à cette bande de bâtards! Maintenant ils viennent pour découper de jolies souvenirs sur nos cranes!!!"
les coups de feu partirent du saloon, et les indiens commencèrent à tomber comme des mouches. Mais une fois l'effet de surprise passée, l'avantage finit par changer de camp. Un à un la ligne de défense du saloon commença à s'effriter! Un cowboy s'effondra après qu'une balle lui avait perforé le crane! Un autre reçu une flèche au travers de la gorge et tomba sur le sol du saloon, se vidant de son sang dans un immonde gargouillis! Judas Earl sous l'effet de l'alcool n'avait plus sa précision légendaire, et il gaspillait plus de balles qu'à l'accoutumée! Une partie des indiens commençaient à concentrer leurs attaques sur la poche de résistance qu'était le saloon. Judas savait qu'ils n'allaient plus tenir bien longtemps. Surtout lorsque Judas constata en tournant la tête qu'il était l'unique survivant du saloon. Le patron du bar gisait dans son sang, alors que les autres étaient criblés de flèches!
"Quel bande de fils de putains! On peut même plus boire un verre en paix dans cette foutue ville de malheur!"
Judas devait absolument barrer les entrées afin d'entraver l'entrée du saloon. Si les indiens pénétraient, il ne donnait pas cher de sa peau! Il poussa une large armoire devant l'entrée et récupéra une quantité incroyable de fusils qui jonchaient le sol! Il en déposa devant chacune des fenêtres.
"Vous voulez me faire la peau! Je vous attends les bouffeurs de bisons!"
Il se précipita vers une fenêtre du saloon, saisit une winchester et en vida le chargeur! Un premier indien s'effondra, suivit d'un second. Judas tirait également dans la tête des chevaux, pour les priver de vitesse dans leurs attaques! Judas jeta un œil sur la fenêtre dans l'angle opposé du saloon!
"Ces bâtards m'attaquent sur tous les fronts!"
Judas Earl n'avait pas peur! Il ressentait cette frénésie, cet instinct de survie qu'il était impossible de ressentir ailleurs que sur un champ de bataille! Il se rendit compte que les combats lui manquait! Mais une chose était certaine, sans renforts, il ne pourrait pas tenir seul le saloon plus d'une dizaine de minute. Il était obligé de courir d'une fenêtre à l'autre pour protéger sa situation! A force de circuler entre les balles, une flèche se planta dans l'épaule gauche de Judas, ce qui lui arracha un cri de douleur! mais sans broncher in en cassa l'extrémité et la retira dans un même geste! Fou du rage il vida sa winchester sur les assaillants! C'est alors qu'il entendit une voix lui demandant de cesser le feu. Il tourna sa carabine vers la porte de derrière qui s'ouvrit sur un cowboy. Enfin des renforts! Mais ce ne serait pas...
Merde! L'adjoint du shérif! Judas savait que sa tête était placardée dans tous les bureaux des shérifs du Colorado, et se retrouver face à un représentant de l'ordre lui fit dresser les poils de fureur! Il braqua son colt dans sa direction, avec la ferme intention de l'expédier dans le royaume des morts! Mais il se ravisa car peut être que ce justicier avait d'autre chats à fouetter qu'une arrestation! Judas contempla son chapeau de confédéré et trouva une occasion de faire la paire avec lui.
"Nous savons pertinemment, tout deux, que nous ne sommes pas dans le même camps. Je rêverai de te flanquer une balle dans le ciboulot, mais j'ai besoin d'un flingue ici! Sache que j'ai servis pour la cause confédéré pendant de longues années, et au vue de ton chapeau toi aussi. Dans l'armée assassins et justiciers se mélangent pour le bien de la patrie! Alors on va en faire de même pour sauver notre ville. Une fois débarrassé de ces putains de sauvages, on réglera nos différents! Cette trêve te convient fils de chienne?"
Judas sentit que les indiens étaient en train de préparer une attaque décisive sur le saloon. Il allait falloir jouer serrer pour protéger le saloon.
"Alors on fait quoi monsieur l'adjoint de Shérif?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saint-elmo.forumactif.pro/t171-judas-earl http://saint-elmo.forumactif.pro/t172-judas-earl http://saint-elmo.forumactif.pro/t162-judas-earl
Dehlia James

avatar

ϟ FONDATRICE DU FORUM

à propos

Date d'inscription : 29/07/2011
Âge : 25 ans.
$$ : 8097
Messages : 1138
Localisation : Tout près d'ici..
Emploi du perso : Prostituée.
Humeur : Great :)

IDENTITÉ
SITUATION
: Célibataire
INVENTAIRE
:
RELATIONS
:

MessageSujet: Re: EVENEMENT ♦ 2.1 « Raging Bull et son armée entrent en scène. »   Mar 15 Nov - 18:27

C'est étrange comme le temps change lorsqu'on subit une attaque. Les minutes paraissent plus longues, on retient son souffle en attendant la tragédie. Depuis quelques temps, Dehlia avait vraiment un don pour être au mauvais endroit, au mauvais moment. Si elle avait un instant, imaginé que Saint Elmo serait sujet à de terribles représailles, jamais la jeune femme ne serait sortie de son lit. Peu aventurière, elle n'était pas du genre à pointer le bout de son nez dans l'action, les coups de feu et le flot de sang.

En cet après-midi, Dehlia n'avait que très peu de projet. Elle comptait aller chercher ses quelques billets de salaire au Green House mais elle fut d'abord arrêtée par un étrange tremblement se faisant sentir sous ses pieds. Aussi surprise que le reste des villageois, la jeune femme resta interdite, quelques secondes de trop. Un nuage de poussière s'élevait dans le ciel et bien plus vite qu'elle ne l'avait imaginé, des silhouettes à cheval apparaissaient aux abords de la ville. Des indiens galopaient en hurlant et tirant sur les villageois.

Fort heureusement, l'état de choc de Dehlia ne dura pas longtemps et la jeune femme se jeta au sol, évitant de peu un cheval ensanglanté dont le cavalier avait surement été tué. Les choses se passèrent beaucoup plus rapidement. Des coups furent tirés et de nombreux corps tombèrent dans la poussière. Les indiens avaient l'effet de surprise de leur côté et les hommes de Saint Elmo n'avait pas tous de quoi se défendre, ou étaient déjà bien trop bourrés pour réussir à viser une cible précise. Il y eut pas mal de balles perdues et c'était sans doute ce qui était le plus dangereux à cet instant.

Dehlia jetait des regards apeurés à droite puis à gauche, sans reconnaître le moindre visage, la moindre personne à laquelle se raccrocher. Elle s'était cachée derrière des tonneaux en bois, ce qui était peu original mais la seule idée qui lui était venue. La précipitation n'aidant pas la réflexion..

C'est alors que la jeune prostituée reconnut son amie et collègue: Karoline. Dehlia attendit un instant que le chemin se libère pour aller à sa rencontre mais il était déjà trop tard! La jeune colombienne venait de se faire tirer dessus. Dehlia se précipita à sa rencontre avant que la jeune fille ne tombe au sol.

"Karoline!" S'exclama Dehlia, le souffle coupé. Elle aida son amie à se relever et trouvèrent une ruelle où se terrer, provisoirement.

Dehlia jeta un coup d'oeil à la blessure de Karoline et son coeur se serra. Elle n'avait aucune notion en médecin et pire encore, elle savait à quel point ce genre de blessure pouvait être dangereuse, il était si facile d'être infecté par la saleté et maladie ambiante! Dehlia serra les dents à la vue de ce spectacle sanguinolent et déchira une bande de tissus de sa robe. Elle savait peu de chose si ce n'est qu'il fallait faire cesser cet écoulement de sang.

"Tiens bon! Ca ne va pas être très agréable mais c'est le mieux que je puisse faire."

La prosituée banda la jambe de Karoline et serra aussi fort que sa petite musculature le pouvait. Habituellement, la vue du sang l'étourdissait mais l'angoisse de cette attaque avait éveillé tout les sens de la jeune femme.

"Il va falloir nous mettre à l'abris! Te sens-tu prête à te lever? Je crois que le saloon est le meilleur endroit, j'y ai vu entrer des soldats du Shérif!"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saint-elmo.forumactif.pro/t67-dehlia-james-votre-crumble-au-chocolat http://saint-elmo.forumactif.pro/t46-dehlia-james-les-dangereuses-epines-de-la-rose http://saint-elmo.forumactif.pro/t9-fonda-dehlia-james-le-diable-dans-un-corps-d-ange
Contenu sponsorisé





à propos


MessageSujet: Re: EVENEMENT ♦ 2.1 « Raging Bull et son armée entrent en scène. »   

Revenir en haut Aller en bas
 

EVENEMENT ♦ 2.1 « Raging Bull et son armée entrent en scène. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [EVENEMENT] Bal masqué de Serpentard
» Red Bull Stratos
» Evenement en cours ~ Préparez vous o/
» Iron Bull, la voie du Qun
» Tournoi jeux vidéo : Dragon Ball Z : Raging Blast
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Elmo, votre RPG à l'époque du Far West. ::  :: les archives du rpg-