Aujourd'hui, nous sommes le Lun 18 Déc - 20:28.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une bien calme journée... [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

à propos

Date d'inscription : 25/10/2011
$$ : 1080
Messages : 221

IDENTITÉ
SITUATION
: Célibataire
INVENTAIRE
:
RELATIONS
:

MessageSujet: Une bien calme journée... [Libre]   Mer 26 Oct - 21:38

Une bien calme journée


L’aube se levait sur le Far West, tandis que Lilian s’éveillait. Tout de suite sortie de son lit, elle se demanda quoi faire. Bien que le temps soit beau, le ciel sans nuages, les vaches étaient paisiblement dans leurs prés, sans besoin de cowboy – ou de cowgirl – pour s’en occuper. Tant qu’à rien faire, autant aller en ville. La jeune fille s’habilla rapidement, mettant une vieille paire de jeans, des bottes crasseuses pour monter à cheval ainsi qu’une chemise pour homme. Garçon manqué, Lilian était cependant une femme jolie, dont certains qualifieraient même de belle. En sortant de la petite ferme, elle prit le chapeau de cowboy accroché à l’entrée.

Pendant quelques instants, le soleil lui fit mal aux yeux, mais lorsque sa vue s’habitua, elle se précipita vers les prés destinés aux chevaux. Lilian n’eut qu’à siffler, et le cheval qui broutait paisiblement la rejoint, en poussant un petit hennissement de bonjour. La bête était grande, mais ressemblait d’avantage à un gros ours en peluche. Massif, l’étalon, un mustang pure race, avait les yeux vifs, et sa robe baie foncée, presque noire mais avec des reflets marrons, lui valait bien son nom ; Big Burn. L’animal était d’habitude nerveux en présence d’humains, mais au contraire, celle de Lilian l’apaisait. La jeune femme l’attacha à la clôture, prit sa selle et sa bride de la sellerie, et brida son cheval. Elle rangea un petit pistolet noir dans son étui, attaché à sa ceinture. En ville, surtout à Saint-Elmo, on ne sait jamais. Puis, laissant le lassa de côté, elle grimpa habilement sur son cheval, avant de s’élancer au petit galop vers la ville.

Arrivée là-bas, Lilian se dirigea vers le Red Dog Saloon, un endroit d’habitude assez calme. Elle en profiterais pour boire quelque chose, puis elle continuerait sa balade en ville. Attachant son cheval à l’endroit désigné, elle rentra dans le saloon.

Poussant la petite porte, elle remarqua quelques personnes assises, sans que l’endroit soit plein. Elle baissa quelque peu son chapeau de cowboy, afin que l’on ne la reconnaisse pas trop, et se dirigea vers le comptoir.
« Une bière s’il vous plaît. » demanda-t-elle, en plaquant quelques pièces de monnaie sur la surface en bois.
Puis, elle se choisit un tabouret et s’assit paisiblement, espérant cependant que personne ne la dérangerait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

à propos

Date d'inscription : 15/09/2011
Âge : 42 ans
$$ : 3035
Messages : 389
Localisation : Smoky Hills
Emploi du perso : Mercenaire
Humeur : Soif de sang!

IDENTITÉ
SITUATION
: Célibataire
INVENTAIRE
:
RELATIONS
:

MessageSujet: Re: Une bien calme journée... [Libre]   Ven 28 Oct - 8:57

Judas était de mauvaise humeur ce matin! Le malfaisant bandit souffrait d'un mal de crane atroce depuis sa cuite de la veille, et il avait dormi à même le sol dans une ruelle de Saint Elmo. Mais les courbatures et sa migraine de chien n'allait pas l'empêcher de commencer sa journée par son activité favorite : Boire comme un soulard!
Il fallait soigner le mal par le mal comme lui avait inculqué son stupide paternel! C'est avec cette volonté farouche que Judas Earl poussa les portes du saloon, ces éperons teintant sur le plancher en bois de l'établissement.
A son entrée, les discussions cessèrent immédiatement. Beaucoup d'habitués des lieux savaient que les ennuis allaient de pair avec la présence de cet immense balafré. Plusieurs hommes en train de jouer au poker quittèrent même leur table, pour se faufiler à l'extérieur. Judas Earl trainait cette sale réputation de bagarreur public, et il avait brisé bon nombre de bouteille sur le crane de cowboys venus simplement se détendre au saloon.
L'affreux bandit ne dévisagea personne; traçant directement vers le comptoir ou le barman adressait une prière muette à dieu afin qu'il protège son saloon.
"Offre moi de ton meilleur whisky, et ne traine pas comme l'autre fois! J'ai des choses à faire en ville!"
Le barman servit aussi rapidement que possible le breuvage et tendit le verre au bandit. Judas le vida d'un trait, et émit un rôt gras pour marquer sa satisfaction!
"C'est du bon whisky que cette saleté! Tu peux mettre ça sur mon ardoise que je paierai pas! Mais que vois-je?"
Judas venait d'apercevoir une petite demoiselle plutôt appétissante assise dans un recoin du saloon. Elle se cachait sous un large chapeau de cowboy, mais Judas devinait une de ces jolie fleur de l'ouest américain qui ne demandait qu'à être cueillit. Satisfaire sa soif n'était plus sa priorité lorsqu'il pouvait profiter de la compagnie d'une femme. La vie de Judas Earl était ainsi faite, elle se résumait en trois choses : Les meurtres, l'alcool et les femmes! Il s'avança vers la jeune femme qui semblait s'enfoncer dans son siège en chacun de ses pas en sa direction.
Judas Earl dominait à présent la table de la jeune cowgirl, il posa une main sur chapeau en signe de salut grossier.
"Alors poupée? On se boit un verre en solo? Il faut pas quand on peut s'offrir un gentleman comme moi!"
Sans en demander la permission, il poussa la chaise de la table pour s'installer face à elle. Une fois installé à sa hauteur, Judas avait tout le loisir de contempler le minois de la charmante demoiselle. Elle était sacrément mignonne! Et Judas lui offrit un de ses plus affreux sourire carnassier!
"Pourquoi se cacher derrière un chapeau d'homme quand on est aussi jolie ma poupée? Je vais t'offrir un verre pour que l'on sympathise avant de passer à des choses plus distrayante ma jolie!"
D'un geste de la main, il commanda une tournée de whisky. Le barman s'empressa de déposer une bouteille de whisky sur la table ainsi que deux verres. Judas Earl caressa l'immense balafre qui parcourait sa joue et s'adressa à la jeune fille :
"On va boire ensemble et tu oublieras même cette sinistre balafre! On va se faire plaisir tout les deux!"
Il remplit un verre du breuvage ambré et le poussa dans la direction de la cowgirl.
"On trinque ensemble beauté?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saint-elmo.forumactif.pro/t171-judas-earl http://saint-elmo.forumactif.pro/t172-judas-earl http://saint-elmo.forumactif.pro/t162-judas-earl

à propos

Date d'inscription : 25/10/2011
$$ : 1080
Messages : 221

IDENTITÉ
SITUATION
: Célibataire
INVENTAIRE
:
RELATIONS
:

MessageSujet: Re: Une bien calme journée... [Libre]   Ven 28 Oct - 21:21

Lilian buvait tranquillement sa bière. Puis, sans sursauter, elle entendit un homme crier quelque chose à côté d’elle. La jeune femme ne leva pas les yeux, c’était une habitude, ici, de crier, d’entendre les balles siffler. Une de ces horribles habitudes qui vous lâchent pas, et tous ces malheurs qui arrivent toujours aux autres, en attendant votre tour. Pourquoi Lilian restait-elle dans ce village ? C’est ici qu’elle avait passé sa vie, qu’elle était née, ses racines étaient ici depuis toujours. À vrai dire, elle n’avait jamais eu envie de quitter cet endroit, de voir le reste du monde… Les plaines et les déserts solitaires lui convenaient parfaitement, tout ce calme, ce silence, où seule la lumière des étoiles et de la lune brillait… Mais en ville, c’était naturellement une autre chose. Et on aurait dit qu’aujourd’hui, le malheur avait trouvé Lilian.

Un homme s’approcha de sa table. Alors poupée? On se boit un verre en solo? Il ne faut pas quand on peut s'offrir un gentleman comme moi! Non, mais, quel culot ! Sans le regarder, elle fit un demi-sourire caché par son chapeau. Ce bandit, ou plutôt cet homme, se prenait vraiment pour le maitre du monde… Mais bon, Lilian qui était assez jolie, se faisait souvent aborder dans les rues. Elle avait pris l’habitude de remercier ces messieurs, mais non, ils ne devaient en aucun cas la toucher. Sinon c’était une balle dans le cerveau, sans qu’ils puissent esquisser le moindre mouvement. Pourquoi se cacher derrière un chapeau d'homme quand on est aussi jolie ma poupée? Je vais t'offrir un verre pour que l'on sympathise avant de passer à des choses plus distrayantes ma jolie! De choses plus distrayantes ? Se foutait-il vraiment de sa gueule ou il pensait qu’il allait arriver à séduire la jeune fille ? Lilian opta pour un mélange des deux. Mais elle n’avait aucune envie de ‘’passer à de choses plus distrayantes’’. Il fallait qu’elle se débarrasse au plus vite de l’homme, alors que celui-ci commandait du whisky. Youpi. Le serveur dans une grande hâte déposa la bouteille sur la table, avant de repartir aussi rapidement. Visiblement, ces deux messieurs se connaissaient et on voyait qui craignait l’autre. On va boire ensemble et tu oublieras même cette sinistre balafre! On va se faire plaisir tout les deux! Dans ses rêves, visiblement. Pour la première fois depuis que l’homme s’était assit à sa table, Lilian leva les yeux vers son visage. Il n’était pas très beau, défiguré par une énorme et vieille blessure cicatrisée. Mais elle avait déjà vu pire. Puis, il poussa le whisky vers la jeune fille et lui demanda de trinquer. Bien sûr, Lilian ne toucha pas à son vers. Elle devait répondre quelque chose, mais quoi ?! La jeune fille improvisa, d’un ton assuré et ferme.
« Pour votre cicatrice, j’ai déjà vu pire… Sinon, je dois vous avertir que je n’ai aucune envie de trinquer, et de passer plus de temps avec vous. »
Non mais, pour qui il se prenait ! Lilian sentit son pistolet noir à sa ceinture la brûler étrangement, mais elle aimerait mieux ne pas s’en servir… Tout de suite. Et elle ne souhaitait certainement pas la faire découvrir par l’homme. Un élément de surprise était sûrement la meilleure des choses en cas de lutte armée. Bref, elle prit tout de même la peine de répondre :
« Si vous hésitez entre le meurtre et le viol, sachez que je préfère le premier. Explosez-moi la cervelle plutôt que de toucher à un seul de mes cheveux. »
Toujours sans toucher à son vers remplit, elle attendit la réponse de l’homme. En cas d’urgence, Big Burn était proche. Mais la jeune fille n’avait pas peur, et ne voulait pas fuir devant le danger. Elle avait tant vu dans sa vie. La mort n’était rien comparée à la souffrance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

à propos

Date d'inscription : 25/10/2011
$$ : 1080
Messages : 221

IDENTITÉ
SITUATION
: Célibataire
INVENTAIRE
:
RELATIONS
:

MessageSujet: Re: Une bien calme journée... [Libre]   Lun 7 Nov - 21:49

[Up?]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

à propos

Date d'inscription : 15/09/2011
Âge : 42 ans
$$ : 3035
Messages : 389
Localisation : Smoky Hills
Emploi du perso : Mercenaire
Humeur : Soif de sang!

IDENTITÉ
SITUATION
: Célibataire
INVENTAIRE
:
RELATIONS
:

MessageSujet: Re: Une bien calme journée... [Libre]   Lun 19 Déc - 9:59

Judas Earl siffla entre ses dents jaunis en signe de dépit! Ces maudites femelles lui résistaient décidément toutes et il n'y avait bien que dans le viol qu'il pouvait soulager ses envies. Mais cette nuit la, les choses étaient bien différentes. Judas Earl bouillonnait intérieurement. Rien n'était laisser au hasard, il était la pour exécuter les ordres de Mildred Morgan et la charmante demoiselle allait sans doute en faire la triste expérience.
Aussi rapide qu'un crotale frappant sa proie, il dégaina son colt pour le pointer sur le front de la belle mistinguette, sans que celle-ci puisse faire le moindre geste!
"Tout doux ma jolie! Tu vas gentiment retirer ta main de ton flingue! Cela me rend nerveux sur la gachette!"
Une lueur assassine brillait au fond du regard embué d'alcool de Judas Earl. Le saloon était devenue aussi silencieux que le cimetière d'un village fantôme.
"Tu vois ma belle, je suis ici pour toi! Quelqu'un de haut placé m'a demandé de t'expédier une balle entre les deux yeux pour que tu arrêtes d'emmerder le monde avec ta ferme de malheur! N'y voit rien de personnel, les temps sont durs et on me paie grassement pour exploser de jolie frimousse d'ange comme la tienne! Alors adieu!"
Judas appuya sur la gâchette, et un déclic métallique se fit entendre! Il n'y avait point de balles dans le chargeur.
Judas se mit alors à rire à gorge déployée, déversant toute sa mauvaise haleine en direction de la jeune femme! Il se leva de table pour se taper sur les cuisses avant de reprendre quelque peu son sérieux!
"Elle est bien bonne celle-la! J'y crois pas, la tête qu'elle fait l'autre! Vais pas te tuer ma douce, aujourd'hui je prends ma vie en main! J'arrête d'obéir comme un vulgaire chien! Que madame Morgan aille se faire foutre avec ces putains de planches à billet! Si elle croit qu'elle peut continuer à m'insulter et m'acheter, elle se trompe cette bourgeoise mal baisée!"
A ces mots, il prit la bouteille de Whisky et la vida d'un trait! C'était sans doute celle de trop car il faillit rouler par terre. Le gangster titubant paraissait au bord du désespoir déversant un torrent d'injures à l'encontre de sa patronne. Il était clair qu'il n'avait plus toute sa raison, ou bien qu'il aspirait à mener une autre vie!
Il prit à témoin le saloon et monologua en vociférant comme un ivrogne :
"Mildred Morgan sous ses grands airs de bourgeoise, moi j'vous dis, elle vaut pas mieux que la dernière des catins du bordel de miss Bullock! Elle croit tout pouvoir acheter dans cette ville! Que le diable l'emporte et la brule avec ses dollars, cette garce! C'est moi qui me tape la sale besogne, et elle se permet de critiquer! Je suis pas son chien et elle va vite le comprendre! Moi je peux aller voir le shérif et tout déballer de ses sombres manigances! On va voir si sa fortune l'aidera, une fois qu'elle balancera au bout d'une corde! C'est tout ce qu'elle mérite, de crever la gueule ouverte! Elle me dit que j'ai pas le droit de commettre une nouvelle erreur... que sinon sinon elle va me rayer de la surface des vivants! Elle se prend pour qui? Je suis le meilleur tireur de l'ouest! Même ce planqué de Waldon, claque des miches en attendant mon nom! Alors ce soir, c'est terminé! Je tire ma révérence et cette maudite chienne n'a qu'à trouver d'autres larbins pour faire sa sale besogne!"
Il se tourna alors vers la jeune fille qui le fixait, atterrée par ce spectacle affligeant et la pointa du doigt!
"Hé toi! Tu vas garder ta putain de ferme, juste pour mieux emmerder cette grognasse! Elle croit trouver de l'or en creusant les collines! Elle va juste creuser sa propre tombe!"
Judas pour accentuer ses dernières paroles, balança la bouteille vide sur l'un des murs. Il leva le poing et dans un torrent d'insultes contre son ex-patronne se précipita vers la sortie, laissant derrière lui un auditoire médusé!
Il disparut dans la nuit noire en vomissant ses tripes. Ce soir la il savait qu'il venait sans doute de commettre sa dernière erreur, car Mildred Morgan ne lui pardonnerait jamais un tel élan alcoolique! Ses heures étaient comptées...

(pardon pour le retard! j'avais zappé ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saint-elmo.forumactif.pro/t171-judas-earl http://saint-elmo.forumactif.pro/t172-judas-earl http://saint-elmo.forumactif.pro/t162-judas-earl
Contenu sponsorisé





à propos


MessageSujet: Re: Une bien calme journée... [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une bien calme journée... [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Une soirée bien calme. (privé Aphi)
» Une si belle journée [Libre]
» Pause café avant une journée bien remplie. [ PV : Keira A. Stevens ]
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» Une journée bien remplie
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Elmo, votre RPG à l'époque du Far West. ::  :: les archives du rpg-