Aujourd'hui, nous sommes le Lun 20 Nov - 0:22.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 le début d'une longue semaine.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dehlia James

avatar

ϟ FONDATRICE DU FORUM

à propos

Date d'inscription : 29/07/2011
Âge : 25 ans.
$$ : 8097
Messages : 1138
Localisation : Tout près d'ici..
Emploi du perso : Prostituée.
Humeur : Great :)

IDENTITÉ
SITUATION
: Célibataire
INVENTAIRE
:
RELATIONS
:

MessageSujet: le début d'une longue semaine.   Jeu 1 Sep - 9:22


♦ Une soirée pas si ordinaire que cela.


Dehlia James entra dans le saloon de Saint Elmo. Inévitablement, le saloon renvoyait une odeur d'alcool et de sueur. Une fumée grise envahissait le bar et Dehlia repéra très rapidement les hommes vers qui elle n'irait pas. Il ne s'agissait que du début de la soirée et déjà, des hommes commençait à chanceler, parlant fort et d'une voix nasillarde. La jeune femme n'avait pas réellement le droit de faire un choix parmi ces clients potentiels mais ce soir, Elisabeth Bullock n'était pas présente et Dehlia comptait bien en profiter pour refuser les avances des hommes les plus lourds et surtout, les plus sales. Car l'époque n'était pas très portée sur l'hygiène et beaucoup de ces hommes n'étaient autre que des chercheurs d'or, traînant toute la journée dans les rivières et la boue à la recherche d'or. Il était rare qu'ils se nettoient à la suite de leur travail..

Dehlia ne put s'empêcher de pousser un léger soupir de résignation. Elle entra un peu plus dans le bâtiment, d'un pas plus sûr. Comme chaque soir, les hommes se tournèrent vers elle et immédiatement, des blagues salaces fusèrent de droite et gauche. Les salauds savaient très bien qui elle était et quel métier elle pratiquait. D'ailleurs, il n'était pas rare qu'elle croise le regard d'un homme ayant déjà payé ses prestations. Mais Dehlia avait l'habitude de cette ambiance masculine et machiste et elle s'avança dans la salle, faisant la sourde oreille à leurs propositions indécentes.

Dehlia n'avait pas encore mangé aujourd'hui et elle profitait de l'absence de sa patronne pour prendre une pause. La jeune femme se dirigea vers le bar et commanda le plat du jour. Elle s'assit sur l'un des tabourets plutôt que de prendre une table. Etre seule à une table revenait à dire "Hey, je suis seule, venait donc vous joindre à moi.." et Dehlia n'avait aucunement envie d'être dérangée durant ces quelques minutes de répit. Elle espérait que Bullock n'aurait pas vent de ses agissements car si la vieille mégère apprenait qu'elle remballait des clients et prenait des pauses pour manger, Dehlia aurait sans doute la droit à quelques coups de poings bien placés. Un léger frisson la parcouru lorsqu'elle s'imagina à nouveau frapper par la Dame. Une douleur lancinante se réveilla dans son dos. La jeune femme ferma les yeux un instant et enfoui son visage entre ses mains. Lorsqu'elle les ré-ouvrit, une assiette avait été posé devant elle. Dehlia jeta un coup d'oeil aux personnes à côté d'elle. Il y avait un vieil homme buvant un énième whisky, son regard est fixé sur le bois du bar, sans doute avait-il trop bu pour se rendre compte de ce qui se passait autour de lui.. Dehlia enfourna un morceau de viande dans sa bouche. Le goût de la nourriture réveilla sa faim et elle se rendit compte qu'elle était bien plus affamée qu'elle le pensait mais les règles élémentaires de bienséance l'obligeait à se retenir, à ne pas se jeter sur l'assiette. Dehlia but une gorgée d'eau et poussa un léger soupir. Elle se sentait fatiguée de mener la même vie, chaque nuit, elle espérait voir des changements s'opérer, de nouvelles rencontres, un nouveau départ.. Mais tout cela semblait irréalisable à ce moment.




Dernière édition par Dehlia James le Jeu 8 Sep - 12:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saint-elmo.forumactif.pro/t67-dehlia-james-votre-crumble-au-chocolat http://saint-elmo.forumactif.pro/t46-dehlia-james-les-dangereuses-epines-de-la-rose http://saint-elmo.forumactif.pro/t9-fonda-dehlia-james-le-diable-dans-un-corps-d-ange
Benjamin Ford Waldon

ϟ SCENARISTE DU FORUM
avatar

ϟ SCENARISTE DU FORUM

à propos

Date d'inscription : 27/08/2011
Âge : 34 ans
$$ : 8710
Messages : 832
Emploi du perso : Chef de Gang
Humeur : Changeante

IDENTITÉ
SITUATION
: Dans une relation libre
INVENTAIRE
:
RELATIONS
:

MessageSujet: Re: le début d'une longue semaine.   Mer 7 Sep - 23:40

Depuis son arrivée à Saint Elmo, Ben, comme tout son gang, se faisait discret en ville, se contentant d'un rôle d'observateur inévitable si le petit groupe comptait passer à l'action prochainement. Et pour qui veut se tenir au courant des rumeurs dans une ville de l'ouest américain, il n'y a pas mieux qu'un saloon surpeuplé aux heures de pointe.
Cela devait bien faire un heure que le chef du Gang Waldon attendait la, au comptoir, enchainant les verres et tendant l'oreille vers les cowboys dont les confidences étaient facilitées par leur ivresse. Pourtant il n'en avait rien retiré d'intéressant. Pas de riche propriétaire à détrousser, pas d'arrivée de diligence prévue dans la journée. Juste une bande de canailles se ventant d'être des as du colt et racontant leurs nuits avec les prostituées d'Elisabeth Bullock.

Ben s'apprêtait à partir quand une jeune femme fit son entrée dans le saloon. Le pas quelque peu hésitant, soupirant, elle semblait trainer des pieds comme si elle avançait vers le purgatoire au milieu des habitués du saloon. Il y avait bien peu de femmes dans ce genre d'établissement, certaines venaient vendre leur corps pour une nuit, d'autres venaient offrir leur vie à un homme qui leur offrirait une chance de sortir de leur misère.
S'il en croyait les bruits qui se répandaient dans la salle depuis l'entrée de Dehlia, celle ci n'était pas venu chercher un mari. Pourtant, loin de chercher des clients, elle paraissait même repousser leurs avances. Un comportement plutôt contre nature qui n'échappa pas au leader du Gang Waldon.

Pour s'isoler elle s'était assise au comptoir, à coté d'un vieillard qui noyait sa rude vie de mineur dans des bouteilles d'alcool depuis des décennies. Mais elle n'avait visiblement pas remarqué que de l'autre coté se trouvait l'un des hommes les plus recherché dans cet état. Le chapeau profondément vissé sur le crane et le visage ainsi partiellement masqué, le hors la loi était difficilement reconnaissable à cet instant, si tant est qu'elle l'ait déjà vu sur une affiche ou un article de presse.

- Miss Bullock est elle au courant que l'une de ses filles s'offre des pauses dans un saloon ?

Écrasant sa cigarette dans un cendrier sur le comptoir, il tourna la tête dans la direction de la fille de joie, ôtant son chapeau pour découvrir son visage et la saluer.

- Veuillez me pardonner, j'en oublierai presque les bonnes manières dans ce genre d'endroit. Je m'appelle Ben, enchanté.

Remettant en place son couvre chef, il interpella le serveur en tirant la manche de sa chemise.

- John, vous servirez un verre à la demoiselle. Et un autre whisky pour moi.

"Tout de suite Monsieur Waldon".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dehlia James

avatar

ϟ FONDATRICE DU FORUM

à propos

Date d'inscription : 29/07/2011
Âge : 25 ans.
$$ : 8097
Messages : 1138
Localisation : Tout près d'ici..
Emploi du perso : Prostituée.
Humeur : Great :)

IDENTITÉ
SITUATION
: Célibataire
INVENTAIRE
:
RELATIONS
:

MessageSujet: Re: le début d'une longue semaine.   Jeu 8 Sep - 12:48

Lorsque l'étranger s'adressa à Dehlia, la jeune femme daigna relever les yeux de son assiette. Elle avait terminé ce copieux repas et repoussa le couvert du bout des doigts en direction du serveur. La jeune femme adressa son regard le plus noir à l'homme ayant osé prononcer le nom de sa patronne. Comment osait-il remettre son travail en question? Insinuait-il qu'elle trompait la vigilance de Bullock? Dehlia était fort agacée qu'au premier coup d'oeil, l'homme ait vu juste.

"Si votre langue vient à cracher le morceau, je vous la couperai sans remord." Répondit-elle calmement.

L'homme ôta son chapeau et la jeune femme reconnut Waldon. Benjamin Waldon. Il fallait être aveugle et sourd pour ne jamais avoir entendu parler d'un des plus célèbres bandits de l'Ouest. Les rumeurs allaient bon train à Saint Elmo et les prostituées étaient souvent les premières au courant de ce qui pouvait arriver en ville. C'est ainsi que Dehlia avait appris l'arrivée du Gang Waldon à Saint Elmo. C'était un chercheur d'or dont le ventre était rempli d'alcool qui avait balancé l'information à la catin. Il avait aperçu Benjamin et sa clique aux alentours de la ville. Lorsque l'homme se présenta, Dehlia se détendit quelque peu.

"Je suis ravie de vous rencontrer, Ben."

A vrai dire, Dehlia était bien curieuse de voir qui se cachait sous l'image de Ben Wald, le chef de gang sans pitié. A ce moment précis, il était difficile pour la jeune femme d'imaginer les monstruosités qu'il avait pu commettre mais le visage de l'homme était profondément marqué pour son âge, une preuve des expériences qu'il avait pu vivre. La jeune femme omis délibérément de donner son prénom. Sa présence en ce lieu était risquée; donner son nom à un inconnu - quel qu'il soit - c'était signer son arrêt de mort. Les oreilles indiscrètes étaient nombreuses à Saint Elmo et beaucoup de villageois faisaient du cafardage, un art à part entière. Il faut dire que Bullock avait des alliés partout. Enfin, le serveur les servit. Dehlia prit son verre en main et jeta un coup d'oeil au liquide, à la recherche d'une quelconque anomalie. Difficile de se défaire de ses habitudes!

"Vous ne ressemblez pas à la clientèle habituelle de ce saloon, Ben. Vous êtes vous perdu en chemin?"

La jeune femme se permettait de prendre le ton de la plaisanterie. Elle jeta un coup d'oeil au reste de la salle. Il y avait les hommes, plus ou moins sobres, jouant aux cartes. Il y avait aussi les soûlards beuglant et chantant si faux que les écouter était un vrai supplice. Et enfin, le meilleur, il y avait aussi les hommes vomissant leurs tripes. On ne pouvait peut être pas les voir car ils étaient souvent réunis derrière les portes du saloon mais le son de leurs gorges pleines était facilement audible dans la salle. Dehlia tourna à nouveau son regard vers Benjamin Waldon, se concentrant sur leur discussion plutôt que sur les horreurs qui les entouraient.




Dernière édition par Dehlia James le Dim 11 Sep - 11:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saint-elmo.forumactif.pro/t67-dehlia-james-votre-crumble-au-chocolat http://saint-elmo.forumactif.pro/t46-dehlia-james-les-dangereuses-epines-de-la-rose http://saint-elmo.forumactif.pro/t9-fonda-dehlia-james-le-diable-dans-un-corps-d-ange
Benjamin Ford Waldon

ϟ SCENARISTE DU FORUM
avatar

ϟ SCENARISTE DU FORUM

à propos

Date d'inscription : 27/08/2011
Âge : 34 ans
$$ : 8710
Messages : 832
Emploi du perso : Chef de Gang
Humeur : Changeante

IDENTITÉ
SITUATION
: Dans une relation libre
INVENTAIRE
:
RELATIONS
:

MessageSujet: Re: le début d'une longue semaine.   Jeu 8 Sep - 23:22

La petite menace de Dehlia amusa le bandit le plus recherché de tout l’État. Visiblement elle ne l'avait pas reconnu, à moins que le bluff ne soit sa meilleure arme ou qu'un client agressif ne lui ait un peu trop cogné sur la tête avant d'entrer dans ce saloon. Ben ne put en tout cas retenir un rire qui ne se voulait pourtant pas moqueur.

- Vous avez du cran et du courage, j'aime bien ça. N'ayez crainte, ma langue a gardé de plus lourds secrets encore.

Le chef du Gang Waldon garda le silence quelques secondes après cette présentation à sens unique, prenant le temps d'observer les réactions et les mimiques de la jeune femme. La peur ne se lisait pas sur ce visage aux traits fins. Elle ne devait pas le connaître, ou du moins ne pas l'avoir reconnu. A moins qu'elle ne préfère juger sur place au lieu de se fier seulement à la réputation. Cependant un détail ne lui échappait pas, elle souhaitait rester anonyme à ses oreilles.

- Tout le plaisir est pour moi Mademoiselle... Comment dois je vous appeler déjà ?

Les verres étaient servis. Le whisky au Red Dog Saloon n'avait rien d'exceptionnel, son odeur, sa saveur semblaient bien loin de celle de la bouteille écossaise de 30 ans d'âge qu'il avait récemment dégusté après avoir détroussé son propriétaire, mais il suffisait largement au bonheur des fermiers et mineurs de Saint Elmo.

- Il m'arrive souvent de me dire ça en effet. Mais vous savez, c'est parfois en se perdant en chemin que l'ont fait les plus beaux voyages...

Tenant son verre en main, les effluves d'alcool remontaient jusqu'à son nez pour y diffuser le parfum enivrant de l'alcool. La tête droite, le regard fixant le miroir face à lui, Ben n'était lui pas le moins du monde dérangé par les comportements et les bruits plus ou moins écœurants de la faune locale. Les saloons de l'ouest de l'Amérique, il en avait fréquenté un nombre incalculable dans sa vie de hors la loi et l'ambiance très familière qui y régnait, si elle ne le distrayait pas toujours, le laissait au moins indifférent.
Un léger silence s'était installé alors que chacun était devant son verre, quand Ben reprit la parole.

- Alors, depuis quand exercez vous le plus vieux métier du monde ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dehlia James

avatar

ϟ FONDATRICE DU FORUM

à propos

Date d'inscription : 29/07/2011
Âge : 25 ans.
$$ : 8097
Messages : 1138
Localisation : Tout près d'ici..
Emploi du perso : Prostituée.
Humeur : Great :)

IDENTITÉ
SITUATION
: Célibataire
INVENTAIRE
:
RELATIONS
:

MessageSujet: Re: le début d'une longue semaine.   Ven 9 Sep - 18:06

Bien que ses yeux restaient posés sur son verre, Dehlia sentait le regard inquisiteur du bandit sur elle. Un homme observateur.. Voila qui n'arrangeait pas ses affaires. Il lui fallait améliorer ses mensonges et menaces car c'était bien la seule arme que pouvait avoir une femme. Dehlia eut une pensée pour l'ancien colt qu'elle s'était achetée en cachette. Il ne lui était pas resté bien longtemps entre les mains, Bullock avait des yeux partout. A la question de Waldon, la jeune femme daigna lever les yeux de sa boisson.

"Dehlia."

Elle avait bien imaginé inventer un prénom quelconque mais cette idée s'était vite enfuie de son esprit. Après tout, si Benjamin Waldon était aussi célèbre et avait réussi à échapper aussi longtemps aux autorités, c'est qu'il était plus que capable de déceler le vrai du faux, le mensonge de la réalité. Il était donc inutile de mentir, Dehlia ne souhaitait pas se faire plus remarquer. Après une courte pause, Waldon reprit la parole et évoqua ces voyages. La jeune femme ressentit un léger pincement de jalousie en s'imaginant aussi libre que pouvait l'être le bandit. Certes, il était recherché par les forces de l'ordre et devait avoir bon nombre d'ennemis qui ne cherchaient qu'à le tuer, mais il était libre d'aller où il le voulait, de tout quitter, tout recommencer. Cependant, la réalité revint très vite pointer le bout de son nez et Dehlia savait pertinemment que, même si elle fuyait le plus loin possible, elle n'aurait pas les capacités de survivre seule, sans arme, sans alliés, sans avenir. Benjamin lui posa alors une question qui la sortit de ses pensées. S'il y avait bien une chose à laquelle elle ne s'attendait pas, c'était qu'il lui pose des questions sur son.. Activité. Dehlia regarda l'homme quelques instants, surprise par ce changement de conversations mais aussi, parce qu'il était bien rare qu'un homme se pose cette question. Dehlia but une longue gorgée de sa boisson alcoolisée puis reposa son verre.

"Bien trop longtemps." Répondit-elle. "A vrai dire, je ne compte pas les années, je trouve cela déprimant. J'étais jeune quand j'ai commencé, presque une enfant." Après un court silence, elle reprit la parole. "Mais vous devez avoir une vie bien plus intéressante que la mienne. Qu'est ce qui vous a amené dans cette sinistre ville?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saint-elmo.forumactif.pro/t67-dehlia-james-votre-crumble-au-chocolat http://saint-elmo.forumactif.pro/t46-dehlia-james-les-dangereuses-epines-de-la-rose http://saint-elmo.forumactif.pro/t9-fonda-dehlia-james-le-diable-dans-un-corps-d-ange
Benjamin Ford Waldon

ϟ SCENARISTE DU FORUM
avatar

ϟ SCENARISTE DU FORUM

à propos

Date d'inscription : 27/08/2011
Âge : 34 ans
$$ : 8710
Messages : 832
Emploi du perso : Chef de Gang
Humeur : Changeante

IDENTITÉ
SITUATION
: Dans une relation libre
INVENTAIRE
:
RELATIONS
:

MessageSujet: Re: le début d'une longue semaine.   Mer 14 Sep - 0:04

"Dehlia". C'est donc ainsi qu'elle se nommait. C'était assez charmant, ça paraissait presque fragile, comme une fleur, et résistant à la fois, comme une femme sans mari tentant de survivre dans le Far West. Une image qui semblait relativement bien correspondre à la femme qu'il voyait face de lui, du moins pour une première impression après quelques échanges.
En tout cas il s'agissait d'une première victoire pour le cowboy, il avait obtenu l'information que la jeune fille tenait à lui cacher depuis le début de leur conversation, et à bien observer son regard, elle semblait avoir dit la vérité.
Redressant son bras pour lever son verre de Whisky, Ben le dirigea vers la prostituée pour trinquer.

- Et bien à vôtre santé, Dehlia.

La fille de joie paraissait des plus surprises devant la dernière question du leader du Gang Waldon. Il faut dire que ce n'était habituellement pas le genre du hors la loi de s'intéresser à la profession des gens, sauf si cela pouvait l'aider à les détrousser ou à détrousser leurs connaissances. Mais si l'histoire de Ben Wald et de ses frères était célèbre dans tout l'Ouest des Etats Unis, bien peu de gens savaient que tout ou presque avait commencé le jour ou leur mère était décédée d'une maladie contractée à son travail. Un travail qui était justement celui de prostituée.

- Bien trop longtemps c'est la réponse que devrait me donner toutes les tapineuses saines d'esprit de la ville. Vous êtes jeune et jolie, vous n'avez pas d'enfant n'est ce pas ? Pourquoi ne pas essayer de vous trouver un mari dans cette ville ?

En posant chacune de ces questions, l'image de sa mère veuve et obligée de se prostituer pour nourrir ses enfants revenait à l'esprit du bandit. Le sujet était encore un des rare à pouvoir frôler l'épaisse carapace que Ben s'était construit tout au long de ses années de cavale et de crimes.
Il garda le silence quelques instants, deux mineurs ivres en venaient aux mains pour une ridicule histoire de verre renversé. Un sourire gagnait le visage du hors la loi devant ce spectacle qui l'amusait, alors qu'il tourna la tête en direction de Dehlia à nouveau.

- Enfin peut être pas forcement un de ces deux là.
Ne le prenez pas mal, je ne critique pas vôtre "métier", je serai mal placé pour cela vu le mien, et il m'arrive comme beaucoup d'hommes de fréquenter des femmes comme vous.


La bagarre n'avait pas duré bien longtemps, l'alcool et une chaise explosée sur la tête aidant, l'un des deux protagonistes s'était bien vite retrouvé à terre et le patron avait fait sortir les deux belligérants du Saloon. Le calme revenait dans la salle, Ben en profita pour sortir un paquet de cigarillo qu'il tendit dans la direction de la fille de joie.

- Vous fumez ?
Vous savez, pour un homme comme moi, il vaut mieux savoir garder le mystère sur ses ambitions si l'on veut les satisfaire. Mais Saint Elmo a beaucoup d'atouts pour attirer les voyageurs : un climat agréable, les montagnes et les plaines à proximité, une zone non soumise aux lois du gouvernement de ce pays...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dehlia James

avatar

ϟ FONDATRICE DU FORUM

à propos

Date d'inscription : 29/07/2011
Âge : 25 ans.
$$ : 8097
Messages : 1138
Localisation : Tout près d'ici..
Emploi du perso : Prostituée.
Humeur : Great :)

IDENTITÉ
SITUATION
: Célibataire
INVENTAIRE
:
RELATIONS
:

MessageSujet: Re: le début d'une longue semaine.   Mer 14 Sep - 8:58

Après que la surprise soit passée, Dehlia se sentit flattée de l'intérêt que lui porter Benjamin Waldon. Comme toute prostituée, elle appréciait que l'on s'intéresse à elle, en-dehors des services qu'elle pouvait proposer. La jeune femme trinqua avec Ben, un sourire discret aux lèvres puis il se mit à lui poser des questions, plus personnelles et indiscrètes. Dehlia n'avait pas de problème avec cela, la pudeur était une qualité qu'elle ne pouvait pas toujours se permettre d'avoir. En observant l'homme, Dehlia eut l'impression qu'il était réellement intéressé par la réponse qu'elle allait lui donner, sans qu'elle comprenne pourquoi. Elle but une nouvelle gorgée et reposa son verre avant de répondre.

"Je suis surprise que vous me posiez cette question. Savez-vous combien de maris infidèles viennent me voir? Je vois les facettes les plus sombres de chaque homme. Que devrais-je choisir entre un alcoolique désœuvré et un bourgeois violent et menteur?"

Dehlia se repassa ses divers clients en tête. Clairement, elle ne pouvait pas donner sa vie, son avenir entre les mains d'un de ces hommes. Ils avaient tous prouvé leur infidélité, leur violence lors des ébats, leur hypocrisie et méchanceté. Avec Dehlia, ils se laissaient aller, montraient le visage derrière le masque car elle n'avait aucune importance pour eux, ils pouvaient se permettre de se montrer car elle était invisible, un objet sexuel. Deux hommes commencèrent à se battre, tirant Dehlia de ses pensées. Benjamin et elle les observèrent quelques instants puis il reprit la parole. La jeune femme attendit que la bagarre soit terminée pour continuer ses explications.

"Non vraiment, je préfère mon indépendance." Finit-elle par dire avec un sourire.

Certes, elle devait payer le prix de cette "indépendance" mais en ne sachant ni lire, ni écrire. Il lui était difficile de trouver autre métier. Et puis, elle était toujours à la botte de Bullock, dépendante de sa patronne mais ça, c'est une autre histoire.. Dehlia jeta un coup d'oeil aux cigarettes de l'homme. Elle prit ce que Benjamin lui tendait. Elle le remercia d'un signe de tête puis il parla de lui. Dehlia savait bien que la ville était idéale pour tout hors-la-loi puisqu'elle n'était régie que par ses propres règles. On ne comptait plus les années depuis le dernier procès donné. Aux paroles du bandit, Dehlia ne put s'empêcher de rire.

"Vous n'allez pas me faire croire que le soleil et le beau temps sont à l'origine de votre arrivée! Mais je comprends votre discrétion.." Répondit-elle. Voyant qu'il était inutile de poser plus de questions sur son activité à Saint Elmo, la jeune fille changea de sujet. "Etes-vous marié Monsieur Benjamin Waldon?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saint-elmo.forumactif.pro/t67-dehlia-james-votre-crumble-au-chocolat http://saint-elmo.forumactif.pro/t46-dehlia-james-les-dangereuses-epines-de-la-rose http://saint-elmo.forumactif.pro/t9-fonda-dehlia-james-le-diable-dans-un-corps-d-ange
Benjamin Ford Waldon

ϟ SCENARISTE DU FORUM
avatar

ϟ SCENARISTE DU FORUM

à propos

Date d'inscription : 27/08/2011
Âge : 34 ans
$$ : 8710
Messages : 832
Emploi du perso : Chef de Gang
Humeur : Changeante

IDENTITÉ
SITUATION
: Dans une relation libre
INVENTAIRE
:
RELATIONS
:

MessageSujet: Re: le début d'une longue semaine.   Jeu 15 Sep - 0:02

Il était aisément remarquable, même pour un cowboy avec quelques verres dans le gosier, que Dehlia n'avait pas l'habitude de parler d'elle, ni même que l'on s'intéresse à elle autrement que lors de l'exercice de son métier. Ben ne pratiquait que très rarement la flatterie, y compris dans son propre gang, en tout cas il ne se forçait jamais à le faire. Mais une simple attention pouvait parfois valoir bien plus que de longues tirades.
Après avoir trinqué avec la jeune femme, le bandit écouta ses explications sur la gent masculine, puis bu une première gorgée de whisky pour s'éclaircir la voix avant de lui répondre.

- Tout dépend si vous aimez d'avantage l'argent que vôtre santé et la sauvegarde de vôtre joli minois.
C'est vraiment ainsi que vous nous voyez tous ?


Le choix qu'elle proposait traduisait clairement sa vision peu brillante et caricaturale des hommes. Cependant, vu les énergumènes aux comportements écœurants qui devaient défiler dans le lit de Dehlia, Benjamin pouvait aisément la comprendre.
Lorsqu'elle évoqua son indépendance, un mot qui faisait chez lui écho à la notion, chère à ses yeux, de liberté, le hors la loi répondit dans un discret sourire.

- Pour cela, je pense pouvoir vous comprendre...

Elle accepta l'idée de fumer et ils allumèrent ensemble leurs cigarettes avec un paquet d'allumettes du cowboy. Alors que l'épaisse fumée âcre se dégageait dans la salle, leur discussion pouvait reprendre.
Lorsque Dehlia le relança sur les raisons qui l'avaient amené à venir à Saint Elmo, le chef du gang Waldon se contenta de lui répondre d'un large sourire entendu. En revanche lorsqu'elle lui parla de mariage le concernant, il eut plus de mal à retenir un rire, amusé par cette étrange idée.

- Moi, marié ? Avec la vie que je mène, quel avenir offrirais je à mon épouse ? Celui d'une perpétuelle cavale ou bien celui de la veuve pleurant son défunt mari ?
Probablement les deux, ce ne serait qu'une question de temps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dehlia James

avatar

ϟ FONDATRICE DU FORUM

à propos

Date d'inscription : 29/07/2011
Âge : 25 ans.
$$ : 8097
Messages : 1138
Localisation : Tout près d'ici..
Emploi du perso : Prostituée.
Humeur : Great :)

IDENTITÉ
SITUATION
: Célibataire
INVENTAIRE
:
RELATIONS
:

MessageSujet: Re: le début d'une longue semaine.   Dim 18 Sep - 12:57

Dehlia ne put s'empêcher de sourire lorsque Benjamin lui posa sa première question. Il était clair que sa vision du couple et des hommes était quelque peu égratignée par les mauvaises expériences qu'elle avait vécu. Pour autant, la jeune femme savait qu'il existait quelques hommes droits et agréables à vivre. Elle avait d'ailleurs quelques clients répondant à ces critères bien qu'ils se faisaient de plus en plus rare..

"Une femme intelligente arrive toujours à ses fins, même avec le plus fidèle des maris." Commença Dehlia. "Comme le dit l'adage, la faiblesse est humaine!" Conclut-elle avec un sourire qui en disait loin sur la confiance qu'elle accordait aux hommes, sentimentalement parlant bien entendu.

Elle avait compris que Benjamin ne partageait pas son opinion et il serait bien difficile de faire changer l'un ou l'autre d'avis. Changeant de sujet, Dehlia profita de ces quelques instants de silence pour tirer une première bouffée de sa cigarette. Voila longtemps qu'elle n'avait pas fumé. Il fallait dire que les clients n'appréciaient guère l'odeur de cendres sur les vêtements d'une prostituée. Lorsque Benjamin répondit à sa question, Dehlia fut surprise de sa réponse. Elle se souvenait encore des rumeurs concernant le gang Waldon et il semblait être accompagné d'une femme.. C'était-elle trompée sur la nature de leur relation? Ou cette femme avait-elle été tué lors de leur cavale? Non sans doute pas. Le pays entier en aurait entendu parler.

"Il n'est pas rare, en ces temps, que maris et femmes soient séparés." Dit-elle pensant aux nombreux mineurs quittant leur femmes et enfants pour se perdre dans les rivières censées être gorgées d'or. "Je pensais plutôt à la première solution. Vous devez vous douter que les rumeurs vont bon train en ce qui concerne votre famille et il n'est pas rare que ces rumeurs se portent sur la jeune femme vous accompagnant.."

Dehlia s'aventurait sur un terrain qui ne lui plaisait guère. Elle savait comment les choses pouvaient changer en une fraction de seconde. Malgré la bonne entente du moment entre la jeune femme et le bandit, il se pouvait que cette question trop indiscrète entraîne une violente réaction et Dehlia ne souhaitait pas se voir tomber raide morte dans ce maudit bar. C'est pourquoi, avant même qu'un silence s'installe, la jeune femme enchaîna aussitôt.

"Mais cela ne me regarde aucunement bien sûr. Ma curiosité me fait, une fois de plus, défaut."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saint-elmo.forumactif.pro/t67-dehlia-james-votre-crumble-au-chocolat http://saint-elmo.forumactif.pro/t46-dehlia-james-les-dangereuses-epines-de-la-rose http://saint-elmo.forumactif.pro/t9-fonda-dehlia-james-le-diable-dans-un-corps-d-ange
Benjamin Ford Waldon

ϟ SCENARISTE DU FORUM
avatar

ϟ SCENARISTE DU FORUM

à propos

Date d'inscription : 27/08/2011
Âge : 34 ans
$$ : 8710
Messages : 832
Emploi du perso : Chef de Gang
Humeur : Changeante

IDENTITÉ
SITUATION
: Dans une relation libre
INVENTAIRE
:
RELATIONS
:

MessageSujet: Re: le début d'une longue semaine.   Lun 19 Sep - 0:51

Alors qu'il écoutait silencieusement les explications de Dehlia sur sa vision des hommes, le second des frères Waldon ne put cacher un discret sourire tandis que son regard se perdait dans le vide, droit devant lui.
Il faut dire qu'en matière d'hommes, la jeune femme avait une grande expérience en la matière, bien que surement un peu faussée. Portant le verre à ses lèvres, il gouta une nouvelle gorgée du breuvage écossai avant de fixer la prostituée pour lui répondre.

- Vous oubliez de préciser : pour les femmes intelligentes ET possédant vos charmes. Pour d'autres cela me semble plus compliqué.

Ben n'était pas totalement d'accord avec la façon de voir de la fille de joie. Comme tous les bandits de l'Ouest, les femmes représentaient une faiblesse qu'il s'offrait régulièrement, mais comme chacun d'entre eux également, il avait choisi cette voie poussé par le désir de conserver son libre arbitre. Le hors la loi qu'il était aimait à penser que face à toute femme, aussi maligne et désirable soit elle, il saurait garder sa liberté de réaction.

- Et il n'est pas rare que les femmes se retrouvant seules doivent monnayer leurs charmes alors que leurs époux meurent d'une balle dans le cœur ou scalpés avant même d'avoir trouvé une seule pépite d'or.

A l'évidence, l'histoire de son enfance avait largement marqué l'individu qu'il était aujourd'hui et ce débat sur les femmes esseulées lui rappelait des souvenirs qu'il ne voulait surement pas reproduire d'une manière ou d'une autre maintenant qu'il était en age de jouer le rôle du mari et du père de famille. Une femme, en plus d'être une faille évidente à exploiter pour ses nombreux ennemis, c'était aussi l'assurance de laisser une famille au plus bas dès qu'il rejoindrait l'autre monde. Non vraiment, le mariage ce n'était pas pour les hors la loi...

- Et quelles sont ces rumeurs ? Dit on que la fille en question s'offre à chacun des frères le soir venu ?

Glissa le chef du Gang Waldon, curieux de les connaître. Sa voix était toujours aussi calme, neutre, le bandit ne paraissait pas le moins du monde contrarié par cette question que d'autres auraient pu trouver déplacé. Il faut dire que la bande inspirait habituellement la peur et le silence quand on les rencontrait et il était assez intéressant pour Ben d'avoir vent de ce qu'il se disait parmi la population.
Tirant une latte sur sa cigarette, le cowboy marqua un nouveau silence, attendant la réponse de Dehlia en expirant la fumée vers le haut, laissant planer un certain sentiment de malaise et peut être de peur chez la jeune femme qui regrettait surement déjà ses paroles. Avant enfin de lui répondre, presque naturellement.

- Mes liens avec chaque membre du Gang sont uniquement fraternels. Y compris avec ceux ou celles qui ne sont pas nés Waldon.
Et vous, Dehlia, avez vous un petit ami ? Un client plus régulier que les autres ou quoi que ce soit qui puisse ressembler de près ou de loin à une relation suivie ou une attache dans cette ville ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dehlia James

avatar

ϟ FONDATRICE DU FORUM

à propos

Date d'inscription : 29/07/2011
Âge : 25 ans.
$$ : 8097
Messages : 1138
Localisation : Tout près d'ici..
Emploi du perso : Prostituée.
Humeur : Great :)

IDENTITÉ
SITUATION
: Célibataire
INVENTAIRE
:
RELATIONS
:

MessageSujet: Re: le début d'une longue semaine.   Mar 20 Sep - 14:13

Waldon se montrait flatteur envers Dehlia. La jeune fille était habituée à ce genre de remarques mais habituellement, elles étaient accompagnées d'un "Combien coûte tes services?". Il était bien plus plaisant d'être complimenté sans devoir offrir quelque chose en retour.

"Vous êtes bien charmant. Est-ce l'un de vos tours pour endormir la méfiance des dames et leurs voler argent et bijoux?" Demanda t-elle d'un ton plus bas. "Je vous préviens d'avance, je n'ai aucun objet de valeur sur moi." Continua Dehlia avec un sourire aux lèvres.

Malgré qu'elle fasse, pour le moment, confiance à Benjamin Waldon, elle n'en était pas au point de lui avouer qu'elle cachait toujours quelques billets dans ses sous-vêtements. Il ne s'agissait pas de son argent mais de celui de ses derniers clients. Les vols étaient réguliers à Saint Elmo, il serait donc inconscient pour une jeune femme de se balader avec un sac entre les mains. La seule cachette qui lui restait était sa poitrine. Les pensées de Dehlia furent interrompues par Benjamin, évoquant la triste histoire des femmes esseulées. A cet instant, l'homme semblait plus pensif, presque troublé? La jeune femme se retint de poser plus de questions. Elle se demandait si cette solitude ne pesait pas sur les épaules de l'homme. Elle-même appréciée - parfois - de se retrouver dans les bras d'inconnus, elle s'y sentait moins seule.

A la question de Benjamin, Dehlia sentit ses joues prendre une teinte plus rosée. Elle avait beau être prostituée, colporter les rumeurs n'était pas son fort. Du moins, pas quand il s'agissait de bandits. Elle préfère garder sa langue de vipère pour maudire intérieurement Bullock et ses acolytes. Le ton calme de Waldon rassura Dehlia sur ses intentions.

"Bien sûr que non! Mes clients n'oseraient jamais dire cela en ma présence mais peut-être le pense t-il tout bas.." Expliqua t-elle avant de continuer. "Il se dit en ville, qu'une jeune fille a rejoint vos rangs depuis un moment. Ses charmes doivent vous être bien utile!"

Dehlia avait bien du mal à imaginer la vie de brigand qu'ils pouvaient mener et la place qu'une femme pouvait avoir. Elle savait cependant que le charme féminin était une arme redoutable. Après un silence - court mais quelque peu gênant pour Dehlia qui se sentait comme une intruse dans la vie privée du bandit - Benjamin répondit à sa question avant de lui renvoyer la balle. Dehlia fut surprise que la conversation se tourne à nouveau vers elle. Un petit ami? Il lui aurait fallu rencontrer un homme bien compréhensif pour cela! Dehlia prit quelques secondes pour réfléchir à la réponse qu'elle donnerait. Elle termina son verre.

"Des clients réguliers, il y en a oui." Répondit-elle en pensant, notamment, au médecin de la ville avec qui elle était en bon terme. "Mais nos relations restent purement professionnelles et les clients les plus assidus ont parfois quelques prix sur nos services. Voila donc à quoi se résume ma vie privée. Je n'ai pas de petit ami mais j'ai beaucoup d'amis." Dit-elle avec un sourire qui en disait long sur la nature de ses "amis".




Dernière édition par Dehlia James le Lun 26 Sep - 17:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saint-elmo.forumactif.pro/t67-dehlia-james-votre-crumble-au-chocolat http://saint-elmo.forumactif.pro/t46-dehlia-james-les-dangereuses-epines-de-la-rose http://saint-elmo.forumactif.pro/t9-fonda-dehlia-james-le-diable-dans-un-corps-d-ange
Benjamin Ford Waldon

ϟ SCENARISTE DU FORUM
avatar

ϟ SCENARISTE DU FORUM

à propos

Date d'inscription : 27/08/2011
Âge : 34 ans
$$ : 8710
Messages : 832
Emploi du perso : Chef de Gang
Humeur : Changeante

IDENTITÉ
SITUATION
: Dans une relation libre
INVENTAIRE
:
RELATIONS
:

MessageSujet: Re: le début d'une longue semaine.   Lun 26 Sep - 0:41

La remarque de Dehlia amusa le brigand. Certes il aimait charmer, y compris ses victimes femmes, mais il avait battit sa carrière sur des coups bien plus lucratifs que le détroussage de prostituées.

- Je pourrai penser que vous m'insultez. On ne se fait pas traquer par la moitié des hommes de loi de ce pays en dépouillant des prostituées. N'a-t-on plus le droit de complimenter une belle femme ?

Lui demanda t-il en plaisantant, souriant à la jeune femme avec qui un discours plus complice s'était installé.

- Vous avez bien plus de valeur que tous les bijoux à dérober.

Et les paroles de Ben étaient valables à double titre, tant pour le compliment que d'un point de vue plus terre à terre. Il était bien placé, en connaissant très bien Elisabeth Bullock, pour savoir que dans une ville comme Saint Elmo, une prostituée du Green House était une vraie mine d'or.
Leur discussion ayant dérivé sur les habitudes du gang, un sujet qui contrairement à la logique mettait bien d'avantage mal à l'aise la fille de joie que le gangster, que les joues rougies de Dehlia amusait.

- Les gens pensent beaucoup de chose mais osent en dire beaucoup moins. Surtout lorsqu'on porte un colt au ceinturon.

Lui répondit il avant de continuer, offrant à la jeune femme un large sourire.

- Vous êtes bien placée pour savoir à quel point les charmes féminins sont une arme puissante, y compris avec les bandits les plus durs.
Et puis avoir une présence féminine au quotidien a du bon également.


Puisqu'elle n'hésitait pas à s'intéresser à la vie du hors la loi, il n'hésitait pas non plus à la questionner en retour, ce qui avait semblé la surprendre. Ben s'était empressé de replacer la discussion sur elle, pour en savoir d'avantage sur la charmante fille de joie, mais surtout pour en dire le moins possible sur le Gang Waldon et ses habitudes, préférant éviter de donner à ces nombreux ennemis la moindre information. Pour un homme comme lui, il était bien plus aisé d'affronter un shérif et ses adjoints, que de faire confiance à quelqu'un n'appartenant pas à son clan.

- Aucune attache alors, pas d'épaule sur laquelle poser vôtre tête quand enfin vous allez dormir, personne avec qui enlever le masque sans crainte ?

Si toutes ses relations n'étaient que professionnelles, Dehlia devait se sentir bien seule, se disait le hors la loi. Lui même avait parfois ce sentiment, et pourtant outre des maitresses, il avait encore une famille, un gang sur qui compter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dehlia James

avatar

ϟ FONDATRICE DU FORUM

à propos

Date d'inscription : 29/07/2011
Âge : 25 ans.
$$ : 8097
Messages : 1138
Localisation : Tout près d'ici..
Emploi du perso : Prostituée.
Humeur : Great :)

IDENTITÉ
SITUATION
: Célibataire
INVENTAIRE
:
RELATIONS
:

MessageSujet: Re: le début d'une longue semaine.   Mar 27 Sep - 17:25

A nouveau, le brigant se fit remarquer par ses belles paroles. Dehlia ne put s'empêcher de rire doucement.

"Il suffit! Je ne sais déjà plus où me mettre!" Dit-elle en souriant.

Elle commanda une nouvelle boisson et but quelques gorgées, comme pour se donner une certaine contenance. Aux paroles de Benjamin, le visage de Dehlia afficha une expression espiègle. Elle avait bien conscience d'être le gagne-pain de Bullock, comme les autres filles du Green House. Elle savait aussi qu'elle se faisait avoir, que l'argent qu'elle gagnait été ridicule mais peu lui importait pour le moment. Elle avait un logis, de quoi manger convenablement et aucune autre bouche à nourrir. Tous les villageois ne pouvaient en dire autant.. Toutefois, Dehlia fut heureuse que la conversation prenne une autre tournure. Elle n'aimait pas vraiment parler affaires et même si c'était le cas, les hommes de Bullock l'aurait fait taire. La jeune femme écouta le bandit avec intérêt. Il parlait avec expérience et semblait sûr de lui. Ne fallait-il pas être confiant pour s'afficher dans un saloon où une grande majorité d'hommes connaissaient son visage et le gain que sa tête pouvait rapporter? Il n'y avait pas beaucoup d’honnêtes hommes à Saint Elmo et les récompenses délivrées par l'Etat en échange de la tête des fugitifs attiraient bien des gens. Même si aucune affiche n'avait le droit d'être placardée dans cette ville même. Dehlia sourit aux dernières paroles de Ben à propos des femmes. Elle ne pouvait qu'approuver ses dires et s'étonnait qu'aucun autre célèbre gang n'ait pensé à engagé une femme.

Waldon changea soudainement de conversation. Reportant une nouvelle fois, l'attention sur la prostituée. Cela semblait presque être une façon de se protéger. La jeune femme imaginait qu'il n'avait ni le temps, ni l'envie de raconter ses histoires dans un tel endroit et surtout, à une fille de joie qui ne tiendrait surement pas sa langue.

"Vous semblez bien curieux Benjamin." Répondit-elle en souriant. "Je me couche seule, ce qui me change considérablement des nombreuses nuits passées aux côtés de mes clients. Vous savez, la solitude n'est pas si terrible. Vous vivez cachés mais moi je vis tout les jours entourés d'hommes et femmes et me retrouver seule est mon seul moment de repos et tranquillité." Expliqua la jeune femme avant de se mordre la lèvre inférieure, regrettant déjà d'avoir trop parlé. "Je vous prierais de garder cela pour vous." Murmura t'elle, jetant un regard circulaire dans la salle. Elle se sentait, tout à coup, moins en sécurité, plus paranoïaque.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saint-elmo.forumactif.pro/t67-dehlia-james-votre-crumble-au-chocolat http://saint-elmo.forumactif.pro/t46-dehlia-james-les-dangereuses-epines-de-la-rose http://saint-elmo.forumactif.pro/t9-fonda-dehlia-james-le-diable-dans-un-corps-d-ange
Benjamin Ford Waldon

ϟ SCENARISTE DU FORUM
avatar

ϟ SCENARISTE DU FORUM

à propos

Date d'inscription : 27/08/2011
Âge : 34 ans
$$ : 8710
Messages : 832
Emploi du perso : Chef de Gang
Humeur : Changeante

IDENTITÉ
SITUATION
: Dans une relation libre
INVENTAIRE
:
RELATIONS
:

MessageSujet: Re: le début d'une longue semaine.   Lun 3 Oct - 1:14




La gêne de Dehlia face aux compliments amusait beaucoup le bandit. Ben aimait se montrer charmeur parfois, un comportement pouvant être en total contraste avec la détermination dont il faisait preuve durant ses activités de hors la loi. Comment pouvait on se montrer charmant avec certains personnes, leur venir en aide même parfois, et réserver à d'autres un meurtre de sang froid ?
C'était ainsi que fonctionnait Ben Wald et sa vision personnelle de la justice, dans laquelle l'absence de pitié cohabitait avec la compassion.

- La gêne vous va à ravir, mais j'arrête ici les compliments, promis.

Dit il en affichant un large sourire. Pris dans l'échange, il avait délaissé son verre de whisky et sa bouche s’asséchant après tant de paroles, il s'empressa de boire une nouvelle gorgée.
La discussion prenait un étrange tournant, chacun tentant de la ramener sur la vie de l'autre, comme s'ils souhaitait ne pas trop en révéler sur soi même, mais au bout du compte, tous deux finissaient par lâcher quelques informations.

- La curiosité est une qualité dans mon métier. Rassurez vous, avec vous, mes questions n'ont aucun but caché en dehors de celui de vous connaître d'avantage.

Répondit il à son tour. La solitude ne semblait pas peser sur les épaules de Dehlia, au contraire de son métier pour lequel elle venait indirectement d'avouer sa lassitude à Ben.

- Je pensai d'avantage à un confident, un ami, ce que vos clients doivent rarement être. Je me doute que la femme que vous êtes n'est pas totalement la même au quotidien chez elle que lorsqu'elle est à l'intérieur des murs de Green House.

Il était difficile pour Ben d'obtenir des réponses à ce genre de questions, Dehlia était sur la réserve face à un bandit qu'elle ne connaissait que depuis le début de leur conversation, et qui de plus fréquentait sa patronne. Elle était en "service" dans ce saloon et ne voulait pas se livrer elle aussi. Pourtant elle avait laissait échapper quelques paroles qu'elle semblait déjà regretter.

- Rassurez vous toute nôtre conversation restera entre nous seuls, du moins de mon coté.

Il faut dire qu'il n'y avait pas vraiment de surprise à révéler qu'une prostituée n'aimait pas passionnément son travail au point de ne pas supporter les moments ou elle se retrouvait sans clients. Ben était bien placé pour savoir, de part l'histoire de sa mère, qu'une fille de joie se lançait presque toujours dans le métier par dépit.

- J'aurais aimé poursuivre nôtre intéressante conversation, mais les rumeurs vont vite à Saint Elmo et je ne souhaite pas rencontrer trop... d'admirateurs si vous voyez ce que je veux dire.

En effet, un bandit recherché, même dans une ville n'étant pas sous le giron du gouvernement, avait tout intérêt à ne pas se montrer trop longtemps.
Le hors la loi tira une dernière latte sur sa cigarette avant de l'écraser dans le cendrier le plus proche, puis il but d'un trait le whisky restant dans son verre, comme s'il ne souhaitait pas laisser de traces de son passage.

- Mademoiselle Dehlia, ce fut un plaisir. Je ne vous dit pas adieu car il n'attend pas les bandits de mon genre. Et puis j'ai le sentiment que nous nous reverrons bientôt...

Dit il en lui souriant. Ben se leva, glissant un billet sur le comptoir pour payer les consommations d'alcool de Dhelia et lui, puis jeta un dernier regard à la prostituée avant de quitter les lieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dehlia James

avatar

ϟ FONDATRICE DU FORUM

à propos

Date d'inscription : 29/07/2011
Âge : 25 ans.
$$ : 8097
Messages : 1138
Localisation : Tout près d'ici..
Emploi du perso : Prostituée.
Humeur : Great :)

IDENTITÉ
SITUATION
: Célibataire
INVENTAIRE
:
RELATIONS
:

MessageSujet: Re: le début d'une longue semaine.   Mer 5 Oct - 15:44

Dehlia se sentit rassurée par le comportement positif de Benjamin Waldon. Elle avait bien du mal à imaginer le bandit, amant de son horrible patronne, bien que cette dernière savait toujours se montrer sous son plus meilleur jour. Dehlia espérait que leur relation, si elle existait encore, ne soit pas trop intime, du moins pas assez pour qu'il révèle les informations que Dehlia lui révélait sur sa vie. Bien que cela n'avait rien de très personnel, cela restait de la mauvaise publicité pour le Bordel et ce genre de discussions pouvaient traverser la ville en très peu de temps.

La jeune femme observait le bandit et les yeux de ce-dernier ne cillaient pas lorsqu'il lui 'promit' de garder le secret. A cet instant, la prostituée pensait pouvoir avoir confiance en sa parole. Après tout, même les bandits avaient une étique et il semblait être honnête, malgré sa.. Fonction. La jeune femme termina son verre, ainsi que la cigarette offerte par le bandit.. Alors qu'elle rejetait sa dernière bouffée de fumée, Waldon s'excusa de son départ. La jeune femme en fut surprise mais elle lui sourit et acquiesça d'un signe de tête. Elle comprenait tout à fait qu'il ait envie d'éviter les boulets de fin de soirée, sans compter les soldats du Shérif qui pouvaient passer au saloon à tout instant.

"Au plaisir de vous revoir Benjamin Waldon." Murmura Dehlia avec un sourire.

Son étrange départ laissa une Dehlia étonnée sur le tabouret du bar. Elle lui fit un discret signe de la main pour le saluer alors que l'homme passa les portes battantes du Red Dog. Quelques instants après, Dehlia quitta à son tour le Saloon. Elle n'avait aucun intérêt à s'attarder dans cet endroit grouillant de mâle en rut et à présent qu'elle était seule, elle se sentait bien moins rassurée. Se hâtant, la prostituée quitta l'endroit sans un bruit, presque sur la pointe des pieds.

[TOPIC TERMINE]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saint-elmo.forumactif.pro/t67-dehlia-james-votre-crumble-au-chocolat http://saint-elmo.forumactif.pro/t46-dehlia-james-les-dangereuses-epines-de-la-rose http://saint-elmo.forumactif.pro/t9-fonda-dehlia-james-le-diable-dans-un-corps-d-ange
Contenu sponsorisé





à propos


MessageSujet: Re: le début d'une longue semaine.   

Revenir en haut Aller en bas
 

le début d'une longue semaine.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Potins à gogo ~ ragot de la semaine
» Des VP Pour Obama, la liste est longue
» Haiti en Marche opine sur la derniere semaine...
» La vie est une longue histoire dont nous sommes l'auteur [Lagon]
» event coupe du monde la semaine prochaine
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Elmo, votre RPG à l'époque du Far West. ::  :: les archives du rpg-